jeudi 10 mars 2011

UNE SACRÉE MAMIE - TOMES 1 À 5


UNE SACRÉE MAMIE - TOMES 1 À 5
  
Présentation de l'éditeur
1958, Hiroshima. À cette époque au Japon, il est difficile pour une jeune femme d'élever seule ses deux fils. Acculée, Hikedo décide un jour de confier son plus jeune garçon, Akihiro, à sa mère qui vit à la campagne. Arrivé chez sa grand-mère, une vie complètement nouvelle va commencer pour Akihiro. Pas facile de quitter la ville pour la campagne quand on n'y est pas préparé ! Mais le petit garçon va vite s'habituer à sa nouvelle vie au grand air. Suivant l'exemple de sa super mamie débrouillarde, il apprend à s'adapter à toutes les situations...

Avec cette adaptation en manga d'un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d'un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d'affection.

Tout est dit dans cette dernière phrase. J'ajouterai juste que ce manga est un véritable petit coup de coeur pour moi, et qu'il me tarde de lire la suite!

J'ai adoré cette série d'anecdotes truculentes inspirées de l'enfance de l'auteur, contraint à vivre chez sa grand-mère à la campagne, alors que sa mère n'arrive plus à subvenir aux besoins de ses deux enfants.
Les débuts sont difficiles pour Akihiro, la séparation d'avec sa mère est dure, sa grand-mère vit dans une pauvreté extrême, mais très vite, il va s'adapter à sa nouvelle vie et se faire de nouveaux copains de classe.

Il y a un petit côté Tom Sawyer dans les personnages (les dessins sans doute...), mais aussi dans leur univers, et un petit quelque chose du petit Nicolas aussi, à travers ces récits d'enfance.
J'ai adoré le personnage de la grand-mère, une mamie extraordinaire, débrouillarde et dotée d'une grande sagesse, qui arrive toujours à voir le positif dans toute situation, et qui excelle dans toutes sortes de ruses pour berner son petit-fils (mais c'est pour la bonne cause!).
J'ai adoré ce formidable témoignage d'affection et de reconnaissance que son petit-fils lui fait à travers ces récits. Je trouve cela tout simplement touchant qu'il lui rende hommage de cette façon.

Une vraie bouffée d'air pur que ce manga, où l'on n'y voit que des gens simples, avec les valeurs simples d'autrefois, où l'entraide et la solidarité sont une réalité, et la débrouillardise, une nécessité. La naïveté et l'innocence du petit-fils rajoutent du charme à ces récits qui sont évoqués avec beaucoup d'humour et de dérision. J'ai encore en mémoire l'épisode du duel de la pauvreté que j'ai trouvé hilarant, et les aventures d'Akihiro avec son meilleur ami (excellent, ce dernier) donnent vraiment la banane!

Des histoires et anecdotes dont on ne se lasse pas, je me suis déjà procurée les tomes 6 et 7!


L'auteur
Yoshichi Shimada est un comique japonais. Lors de ses discussions avec son ami le cinéaste Takeshi Kitano (L’été de Kikujiro, Dolls), il aimait évoquer avec lui sa tendre enfance, cette époque où il vivait à la campagne, avec sa grand-mère. Séduit, son camarade lui recommanda alors d’en faire un roman.
Une sacrée mamie est donc inspiré d’une histoire vraie, celle d’une star japonaise qui a grandi simplement.
Les Japonais, sensibles à ce genre de sujet, ont vite adhéré à cette œuvre, et le roman est devenu un vrai phénomène d’édition au pays du soleil levant, où il s’est vendu à plus de 4 millions d’exemplaires.

6 commentaires:

  1. J'adorerais le lire, mais il y a un problème : tout est-il paru? (tu connais ma crainte de la malédiction des séries)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le prochain à paraître est le tome 10. Est-ce le dernier? Aucune idée. Mais comme c'est plus une série d'anecdotes et de souvenirs sur une période qu'un récit à suspense, on ne se sent pas lâchement abandonné à la fin de chaque tome. Par contre, comme je disais, on s'en lasse difficilement, alors on reste quand même à l'affut des tomes suivants!:)

      Supprimer
  2. Je le lirai quand les manga se liront dans le bon sens !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsss... Mais ils sont dans le bon sens!!!... pour les Japonais.:D C'est un exercice assez déstabilisant au début, mais on s'y habitue très très vite!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...