dimanche 25 mars 2012

LA MÉMOIRE FANTÔME


LA MÉMOIRE FANTÔME
  
A la suite d'une agression, Manon est devenue amnésique. La durée approximative d'un souvenir pour elle est de 4 minutes. Pas pratique pour cette femme à la poursuite du Professeur, un tueur en série qui semble refaire surface après 3 ans de silence, et qui donne du fil à retordre à la police depuis le début de l'affaire. C'est sans compter Lucie Henebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille qui se retrouve malgré elle impliquée dans cette enquête.
  
Le sujet idéal ici pour moi pour enfin découvrir cet auteur de polar français qui bénéficie d'un franc succès auprès de ses fans.
Repéré chez Géraldine alors que je venais de finir Avant d'aller dormir de SJ Watson, j'étais particulièrement motivée par ce titre de Frank Thilliez car j'étais curieuse de comparer la façon dont ces deux auteurs traitaient le sujet de l'amnésie en l'associant à une intrigue où tout dépend des souvenirs d'un personnage amnésique. Un thème qui me fascine vraiment!

Cerise sur le gâteau, ici les maths ont leur importance dans la résolution de cette affaire, et j'aime aussi ce genre de thriller qui fait travailler un peu les méninges. Pas de panique pour les allergiques aux maths cela dit, nos connaissances dans ce domaine ne sont pas vraiment mises à contribution, c'est plus instructif et "ludique" (les guillemets parce que bon, des meurtres résultent de ces délires du Professeur...), et on nous fournit assez rapidement les solutions, un peu façon Da Vinci Code.
  
Sur le sujet de l'amnésie, la comparaison avec le roman de SJ Watson est finalement difficile car il ne s'agit pas très exactement du même type d'amnésie, ni du même type de thriller, ni du même mode narratif, ni du même style d'écriture. Ceci étant, j'ai quand même préféré le roman de SJ Watson dans l'approche de cette thématique.
  
Quant au roman en lui-même, pour en venir au fait:

Le style pour moi a largement joué en sa défaveur. Je l'ai trouvé assez classique dans le genre polar français contemporain, comme du "déjà lu" même si l'auteur a tout de même sa patte et qu'on sent que ce ton, dont je ne suis pas franchement fan, est parfaitement assumé. 
Cela dit, j'ai trouvé très intéressant toute la partie liée au thème de l'amnésie et les explications sur les différents types de mémoires. Le personnage de Manon ne me convainquait pas trop au début mais j'ai fini par la trouver de plus en plus touchante et bouleversante dans sa tragédie, au fur et à mesure du récit.
L'intrigue quant à elle tient la route et est plutôt bien développée, avec certaines subtilités plutôt appréciables, je ne l'ai pas trouvée spécifiquement haletante mais le roman se laisse lire plutôt vite. J'ai commencé à accrocher réellement vers le dernier quart du livre, forcément, on s'approche du dénouement. Et j'ai bien aimé la fin, réaliste, sans concession. 
  
Une lecture divertissante et intéressante sur certains points qui me parlent déjà à la base, mais je ne ressens pas l'urgence de me précipiter sur d'autres romans de cet auteur. Eventuellement en vacances ou pour pallier à une panne de lecture...

L'auteur
Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez, ingénieur en nouvelles technologies de formation, vit actuellement dans le Pas-de-Calais. L'ensemble de ses titres, salués par la critique, se sont classés à leur sortie dans la liste des meilleures ventes.

18 commentaires:

  1. Un des quatre auteurs (de polars) choisis pour le club de lecture ici. Franchement, pas trop envie et tu confirmes. Mes chers anglo saxons sont là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, en parlant d'anglo-saxons, je re-recommande chaudement SJ Watson!
      C'est un club de lecture d'une de tes bib'? Toujours pas trouvé l'équivalent ici, et pourtant j'en fréquente, des bib'!

      Supprimer
  2. Bon donc pas plus convaincue que ça... Dommage. Faudrait que je lise Avant d'aller dormir pour comparer. Mais d'abord, j'ai encore 2 thilliez à lire.
    Peut-être que le fait que je sois Lilloise et que je connaisse les rues de ce roman qui finit en Bretagne ou j'habite n'est pas étranger à ma "fanitude" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai pensé quand j'ai relu ton billet. C'est clair que ça a dû beaucoup jouer dans ton ressenti de lecture, tandis que ça n'a pas fait écho de la même façon chez moi. En même temps, je vois qu'il a beaucoup de succès, et pas seulement chez les Lillois ou les Bretons, donc après c'est vraiment une question de goût et de sensibilité à un style.
      Je guette ton avis sur SJ Watson si jamais tu te lances, mais bon, ils ne sont vraiment pas comparables en réalité, c'est juste l'élément "personnage amnésique" qui les liait dans ces deux romans.

      Supprimer
    2. Eh bé, tu vas pouvoir guetter un moment. J'ai acheté plein de livre récemment, en plus avec des auteurs à interviewer. Et je ne peux m'empêcher d'en emprunter à la bib. Encore aujourd'hui, sur le tourniquet des nouveautés, il y avait 3 livres qui me tentaient, vus sur la blogo. Bon, comme chez nous c'est une nouveauté à la fois, j'en ai pris qu'un, mais à chaque fois, ça retarde les lectures de ma PAL !
      Au fait dis moi, tu es allée au salon du livre de Paris ???

      Supprimer
    3. Ouhla, ne m'en parle pas! Je viens de résister ce soir (la lutte fut dure) à l'achat de livres pour un montant total de 83 euros!!!!^^ Enfin, c'est reculer pour mieux sauter... Je ne sais pas jusqu'à quand je résisterai... Et pourtant oui, j'ai ma PAL, 11 emprunts bib' non lus, d'autres livres répérés en bib' et que j'embarquerai sûrement lors de mon prochain passage, et mes livres sur liseuse... Truc de malade...!
      Non, je ne suis pas allée au SDL Paris cette année, j'avais un autre programme. En réalité, je m'y déplace rarement (3 fois en tout depuis 10 ans), sauf conférence d'auteurs qui m'intéressent vraiment (et c'est très rare) ou rdv blogueuses et amis du livre (et c'est plus pour les voir que pour les livres...).

      Supprimer
  3. Je n'ai pas encore découvert l'auteur dont j'entend beaucoup parler. Ton commentaire ne me donne pas envie de me presser, en tout cas pour le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas tombée sous le charme (sans détester non plus) mais beaucoup l'adorent vraiment. Bon, c'est clair que si tu as une PAL (où en plus t'attend Guerre et Paix ) et plein d'autres envies lecture déjà, ça peut sûrement attendre.

      Supprimer
    2. Ah ! Guerre et Paix je me demande si je vais vraiment arriver à le lire en 2012.

      Supprimer
    3. Je devais le lire il y a 2 ans en lecture commune, mais je ne l'ai même pas ouvert!^^

      Supprimer
    4. "Même pas ouvert"? Enfin, l'aveu!

      Supprimer
    5. ^^^^^^! Je suis pliée de rire depuis ce matin!

      Supprimer
    6. Ah mais je comprend mieux maintenant pourquoi tu me parle toujours de ce livre. Je vois que je ne suis pas la seule concernée.^^
      Ca me donne l'idée de lancer un challenge pour les gros pavé de plus de 1000 pages. Je l'appellerai Le Challenge du Mille Feuilles !
      Mais je ne suis pas sure d'avoir beaucoup d'adeptes, en plus il faudrai que j'attende d'avoir presque fini Guerre et Paix pour le lancer sinon il va vite
      s'essoufler. Bon je crois que je laisse tomber.^^

      Supprimer
    7. Oui, j'en parle beaucoup, ça doit être la mauvaise conscience qui me taraude!^^
      Pour le challenge, figure-toi qu'il en existe un dans le même esprit, le défi des 1000 chez Daniel Fattore. Je crois qu'il est toujours en cours. J'aime bien ton titre de challenge en tout cas, ça m'aurait certainement motivée. Le problème de ce défi, c'est que pour un même titre, d'une édition à l'autre, tu peux dépasser les 1000 pages ou n'en avoir que 900... Du coup je n'ai jamais pu m'intégrer à ce challenge... Enfin, en même temps, ouf!:)

      Supprimer
    8. Oui comme tu dis ouf !;)

      Supprimer
    9. Oui des fois la raison me rattrape!^^

      Supprimer
  4. Ma seule tentative de lecture de cet auteur a été très mitigée avec Le syndrome E ! Je n'ai même pas été tentée de lire la suite pour l'instant. Mais j'ai attribué cette tiédeur de ma part au fait que j'ai pris les personnages en plein milieu d'une série. Il faudra que je refasse une tentative (je dois avoir deux ou trois titres de lui dans ma PAL !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas convaincue que lire la série en commençant par le premier volume change quelque chose. Pour moi c'était vraiment une question de feeling avec le style et l'univers de l'auteur, je pense en avoir eu un bon aperçu avec ce roman, et pour moi, c'est le genre que je pourrais relire sans trop de réticence mais sur lequel je ne me précipiterais pas non plus.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...