dimanche 13 mai 2012

LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG


LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG
  
Quel roman bluffant! Il y a un signe qui ne trompe pas chez moi et qui indique que j'admets être devant une oeuvre de grande qualité et que je m'incline bien bas, c'est quand, sur les dernières pages, je suis quasi agrippée au livre, que je hoche la tête de haut en bas sans vraiment m'en rendre compte, en ânonnant un "ah ouais... ah ouais" très convaincu, et qu'une fois la dernière page tournée, je suis encore un peu sous le choc de cette rencontre livresque!

Et pourtant, il y a eu un grand moment de doute pendant ma lecture, un moment où je me demandais où voulait en venir l'auteure, Minh Tran Huy, avec ce récit, et où je sentais que j'allais probablement passer à côté de quelque chose puisque l'enthousiasme (quasi générale d'autres lecteurs) ne me gagnait pas, et que je butais même, pressée de passer à autre chose.

Et pourtant (encore une fois), les premières pages m'avaient tout de suite séduite: le style de l'auteure, précis, maîtrisé, savoureux, l'histoire également, que j'avais vaguement en tête, et qui, au fur et à mesure qu'elle se dessinait, me rendait impatiente de la suite.

Une histoire qui alterne interviews et extraits de presse autour d'Anna Song, "la plus grande pianiste vivante dont personne n'a jamais entendu parler", et récit de sa vie par Paul Desroches, l'homme qui l'aura aimée jusqu'à sa mort et bien au-delà.
  
Une histoire inspirée de l'étrange affaire Joyce Hatto en 2007, dont les détails sont transposés et réaménagés ici à travers les extraits de presse consacrés du coup à Anna Song, et un récit enrichi par l'imagination de l'auteure qui, à travers son personnage, Anna Song, Française d'origine vietnamienne, nous fait autant voyager à travers l'univers exigeant et magique de la musique qu'à travers l'histoire, les légendes et la culture du Vietnam.
  
Si, au début, j'ai été véritablement captivée par cette histoire extraordinaire et incroyable, et séduite par ce mélange d'univers, j'ai déchanté au bout d'un moment quand il me semblait qu'on se répétait beaucoup sur les faits, et dans les coupures de presse, et dans le récit de Paul Desroches. C'est là où je me demandais où l'auteure voulait en venir. Je ne voyais pas l'intérêt de cette histoire qui semblait reprendre à l'identique une affaire "connue" et qui en ressassait les grandes lignes.
Tout me semblait avoir été dit dans cette affaire, et pourtant on n'en était même pas à la moitié du livre. Vraiment, j'ai eu peur! Je n'étais, par ailleurs, pas sensible à cet amour démesuré de Paul pour Anna, ça me semblait presque trop classique, voire gnangnan...  

... mais le dénouement, inattendu, m'a bien eue! Et du coup, tout s'est éclairci sous une lumière nouvelle, j'ai dû revivre en flashback toute ma lecture, sans y trouver une faute, et là, encore une fois, chapeau à l'auteure pour ce tour de force!
Quelle histoire touchante et troublante au final! Quelle belle histoire d'amour en réalité!       


Également commenté par GéraldineCynthia, et bien d'autres... 

Intègre le  

L'auteure
Née en 1979 en région parisienne, Minh Han Huy est une journaliste et romancière d'origine vietnamienne. Elle publie son premier roman, La princesse et le pêcheur, en 2007, puis un recueil, Le lac né en une nuit et autres légendes du Viêtnam, ainsi qu'un album jeunesse avec Vanessa Hié, Comment la mer devint salée.  

22 commentaires:

  1. Voilà décidément trop longtemps que j'ai noté ce livre sans le lire, il faut que je passe à l'action. Merci pour ce billet si convaincant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai moi-même été motivée par le billet de Géraldine alors que ça faisait un moment que le livre s'était noyé dans ma LAL, et je ne regrette pas de m'y être enfin mise! J'espère que tu auras la même rencontre livresque choc que moi quand tu t'y plongeras!:)

      Supprimer
  2. Tiens, un roman que je voulais lire, et passé sous les autres... Soupirs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Repasse-le vite SUR les autres!^^ De mémoire, on n'a pas vraiment de lecture commune de ce type où l'on a pu tester notre enthousiasme, mais je suis quasi sûre que tu sauras apprécier!

      Supprimer
  3. Moi non plus je n'avais pas vu la fin venir ! Une très agréable lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epatante cette fin! Epatante! J'en suis encore toute remuée!

      Supprimer
  4. Merci pour cette belle note de lecture dans le challenge, A Girl. J'aimerais te voir agrippée au livre, mais tu n'as sûrement pas pris de photo^^. Bonne continuation et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^Non, pas de photo, mais le moment et la sensation sont bien gravés dans ma mémoire! Bonne semaine à toi.

      Supprimer
  5. Et oui, je l'avais dit, le bluff parfait ! ravie que tu aies ador ce livre finalement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adooore ces livres où tu ne peux pas savoir si tu vas aimer ou non avant les dernières pages! (j'en connais très peu, voire, c'est le seul qui m'ait fait cet effet-là!).
      Quelle surprise-choc quand un livre vous retourne au moment où l'on n'y croit plus!

      Supprimer
  6. Ca doit être quelque chose de te voir finir un livre pareil:). Moi en principe je ne bouge pas la tête mais j'ai les yeux qui s'agrandissent de plus en plus. Chacun son truc^^.
    Bon évidement j'aimerais bien la lire cette histoire moi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que ce livre te plaira. Persuadée que tu ouvriras grand les yeux vers la fin, et sans bouger la tête!^^ J'espère que tu le liras prochainement car j'ai hâte de lire ta description sur la fin! Le livre est court et se lit vite. S'intègre dans n'importe quelle PAL, même déjà bien chargée!;)

      Supprimer
    2. Ah ben en plus si ça se lit à n'importe quel moment. Je vais voir ça de plus près.

      Supprimer
    3. Ouioui! Il doit être dans toutes les bib' en plus!:)
      Faudra aussi qu'on pense à se caser notre LC de Shim Chong, fille vendue à un moment, et de Rosa Montero.

      Supprimer
    4. Ah oui t'as raison. Et bien on peut dire pour fin juin. Ca ira ?

      Supprimer
    5. Disons le 02/07 pour Shim Chong, ça me laissera le WE au cas où. :)

      Supprimer
    6. Ok ça me va. Et puis s'il faut un peu plus de temps, pas de soucis non plus.

      Supprimer
    7. Cool! Oui, on se tient au courant.

      Supprimer
  7. Super. Il est dans ma pile. Tu me donnes l'impulsion nécessaire pour l'en sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, sors-le d'urgeeeence de ta pile!^^ Je ne m'attendais pas à cette histoire du tout. J'espère que tu apprécieras aussi!

      Supprimer
  8. Je l'avais repéré à sa sortie et puis finalement oublié. Mais entre Géraldine et toi, je suis obligé de le noter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ne passe pas à côté, il vaut vraiment le détour! Moi aussi j'étais comme toi, puis le billet de Géraldine me l'a rappelé en mémoire, et surtout, convaincue de le lire en urgence. Pas de regrets et j'aurais détesté rater cette lecture!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...