mardi 27 mai 2014

LE SIÈGE DE BOGOTÁ


LE SIÈGE DE BOGOTÁ

traduit de l'espagnol (Colombie) par Claude Bleton

Santiago Gamboa est un de mes rares auteurs chouchou, aussi quand je suis tombée sur ce petit recueil inédit de deux nouvelles à la bib', moi qui habituellement ne suis pas très nouvelles, cette fois même pô peur, j'avais trop envie d'un petit shoot de style gamboesque, et je sentais que je pouvais avoir ma dose avec ce recueil. Il faut dire que le titre de la deuxième nouvelle (cité plus bas) me semblait plutôt prometteur et m'intriguait énormément.

Je vais donc passer assez vite sur la première nouvelle du même titre que le recueil pour m'étaler un peu plus sur la deuxième qui m'a totalement enchantée ! Non pas que la première ne vaille pas le détour mais en terme de thématiques - guérilla, armée, paramilitaires, enquête journalistique, trafic d'armes, drogues - c'est moins mon trip, plus plombant car évocateur d'une triste réalité. Encore que Gamboa arrive toujours à glisser glamour, humour, érotisme et suspense même là où ça semble compliqué d'en trouver. Qu'est-ce que j'ai adoré le journaliste maltais Olaf K. Terribile ! Qu'est-ce qu'il m'a fait rire et attendri à la fois !

Ce que j'aime chez Gamboa, c'est le côté international de ses histoires, on y trouve toujours des gens de pays divers. J'aime aussi ses invraisemblances assumées, ses personnages, des gens vrais, authentiques, à la fois uniques et tellement familiers, toujours avec de sacrés personnalités, et sa faculté à évoquer des faits graves et sérieux en y assaisonnant un peu de légèreté et de délires, de telle sorte que je me régale toujours en le lisant !

Nouvelle suivie donc de :

HISTOIRE TRAGIQUE DE L'HOMME QUI TOMBAIT AMOUREUX DANS LES AÉROPORTS

traduit de l'espagnol (Colombie) par Anne-Marie Meunier

Alors là, pfiouuu... Savoureux, jouissif ! Ce recueil vaut le détour rien que pour cette nouvelle que j'ai trouvée excellentissime ! Ex-cel-len-ti-ssime !
L'histoire d'un journaliste, M. Esterhazy, qui "se laisse séduire par des hôtesses de l'air  qui vont faire de sa vie un enfer", résume la 4è de couv'. Mais c'est tellement plus subtil et inattendu que ça. Une histoire qui commence de façon banale, presque anecdotique et qui vire en une farce absurde, cynique, terriblement noire, cauchemardesque, et en même temps truculente !
Une histoire de fou habilement développée par Gamboa, délirante et drôlissime, je ne peux en dire plus, à découvrir absolument !

Et quel régal son écriture qui oscille toujours entre sensualité, humour et une certaine finesse. Franchement cette phrase est d'une rare élégance quand même, non ?^^
"... j'ai aventuré ma main sous sa jupe jusqu'à atteindre cette zone difficile et protégée, si mystérieuse, et c'est là que May Lin s'est presque étouffée et qu'elle a ensuite poussé un cri quand j'ai réussi à toucher sa chair amoureusement humide où se trouvaient la maison, les enfants et le bonheur d'une vieillesse heureuse dans la péninsule malaise, sur la côté, à trente-six kilomètres de la frontière avec la Thaïlande."

Enfin, un extrait que je médite encore :
"Le bonheur est toujours dans le prochain voyage. Ou plutôt : dans ce pays merveilleux où nous ne sommes jamais allés."

Intègre le  

14 commentaires:

  1. Jamais lu Gamboa. Pas bien. En plus des nouvelles, c'est tout à fait mon truc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhaaa fais-moi plaisir et tente-le un jour ! Je recommande particulièrement Le syndrome d'Ulysse ou Les captifs du Lys blanc - ou ce recueil de nouvelles. Par contre, évite Perdre est une question de méthode, c'est un polar et franchement pas l'un des romans les plus représentatifs de Gamboa.

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout cet auteur ! Mais ça a l'air sympa et surtout original ^^ J'aime bien aussi la dernière phrase ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah un auteur à découvrir, vraiment ! Je jubile de savoir qu'il me reste son dernier roman paru à lire !!

      Supprimer
  3. Tu sais que j'ai lu les Gamboa qui me tombent sous la main. Celui ci me manque, et puis le dernier paru (mais que fait la bibli?) Necropolis 1209 et Les captifs du lys blanc (ah ce dernier!) J'ai moins aimé son premier, un polar, même pas mis sur mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je n'ai pas été trop fan de son polar (mais commenté quand même). Heureusement que je ne l'ai pas découvert avec ce livre d'ailleurs. Par contre, le reste, que du bonheur, quoique j'ai eu à redire un peu aussi sur Necropolis 1209, mais dans l'ensemble, ça restait assez jubilatoire.

      Supprimer
  4. Rhooooooooo ! Voilà qui a l'air drôlement bien ! J'aime beaucoup les extraits que tu cites en plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D Aaaah si j'arrive à vous tenter ensemble pour le même livre Jérôme et toi, tu me fais ma journée.;-)

      Supprimer
  5. Bonjour, je ne connais pas du tout cet écrivain, tes extraits donnent très envie. Merci. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola, alors ne te prive pas.;-) Bonne journée.

      Supprimer
  6. moi non plus je ne connais pas cet écrivain mais tu as réussi à titiller ma curiosité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tant d'écrivains qu'on en découvre chaque jour.:-) Et le top, c'est quand on tombe sur des pépites. Je te souhaite de le trouver à ton goût si jamais tu te lances à sa découverte.;-)

      Supprimer
  7. Et bien pourquoi pas, histoire d'élargir ma médiocre culture très francophone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah, si tu veux explorer d'autres horizons à travers tes lectures, j'aurais de quoi te conseiller.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...