dimanche 18 mai 2014

THE ROSE AND THE RING


THE ROSE AND THE RING

( LA ROSE ET L'ANNEAU )

Les challenges ont du bon ! Sans celui consacré à Miyazaki, je n'aurais jamais découvert cette excellente parodie de conte délirante qui fait partie des oeuvres qui ont inspiré Miyazaki, et je n'aurais jamais lu encore à ce jour William M. Thackeray dont je découvre une facette totalement inattendue. Je connaissais sa réputation d'écrivain satirique à l'ironie mordante mais j'étais à cent mille lieues d'imaginer qu'il pouvait être à ce point délirant !

Une sacrée surprise donc, d'autant plus que j'assimilais ce livre à un roman jeunesse un peu dans la même lignée que Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones qui avait également inspiré Miyazaki ("Le Château ambulant" est mon dessin animé préféré de toute son oeuvre !). Je m'attendais donc à du merveilleux, à passer un moment conte-de-féesque, enchanteresque,  avec son lot d'injustice et de bons sentiments.

Il y a de tout ça mais avec tellement de fantaisie, de délires, de satire, et de farfeluteries qu'on rigole bien plus qu'on ne tombe dans les vapes du romanesque sirupeux des contes. Ce n'est pas très exactement du Pratchett mais on en est pas loin en réalité.

Un petit coup d'oeil sur le résumé de l'édition de L'École des loisirs situera assez vite le contexte et donnera un aperçu du grand n'importe-quoi dans lequel évoluent nos personnages :
"A la cour de Paphlagonie, l'usurpateur Valoroso décore volontiers ses gens du Grand-Cordon du Concombre. A celle de Crim-Tartarie, le roi Padella décerne assez facilement le Grand-Cordon de la Citrouille. Ainsi, vous verrez Lord Spinachi (autrement dit "des Epinards") cumuler ce titre et ceux de Premier Lord du Cure-Dents et garde-adjoint de la Tabatière...
Mais en marge des vanités royales, des intrigues courtisanes, des querelles partisanes, un autre ordre s'installe à la cour, invisible et magique, sur lequel, par la rose et l'anneau, règne la fée Blackstick.
Angélica commet la faute de jeter l'anneau du Prince Guiglio. Madame Grouffanoff le ramasse mais ne saura le garder. Quant au Prince Bulbo, s'il laisse échapper la rose, il aura la chance de retrouver l'anneau.
Ce conte de fée parodique nous enseigne que si la séduction du pouvoir fait conspirer les hommes, c'est toujours le pouvoir de la séduction, celui que l'on détient par la rose et l'anneau, qui mène le jeu."

Allez, au risque d'en faire une habitude, je vais encore reporter ci-dessous ma réaction en live sur Facebook (cliquer pour agrandir).

Quelques extraits pour une idée de l'esprit du récit :
"What woman in all Europe, Asia, Africa, and America, nay, in Australia, only it is not yet discovered, can presume to be thy equal ?"

"... which at the same time issued remarks and language, so LOUD, VIOLENT, AND IMPROPER, that this pen shall never repeat them!"

"... the royal youth, WITHOUT PREPARATION, delivered a speech so magnificent, that no report can do justice to it. [...] It lasted for three days and three nights, during which not a single person who heard him was tired, or remarked the difference between daylight and dark. The soldiers only cheering tremendously, when occasionally, once in nine hours, the Prince paused to suck an orange [...]."

Très très tentée par Le livre des snobs de William M. Thackeray ! Une LC ? ^_^

Également superbement commenté par Folfaerie.

Intègre le   et le 

14 commentaires:

  1. Une bonne surprise donc. Et quel enthousiasme ! Je suis Loo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh ça y est, tu es de retour ! Bonne nouvelle !^^

      Supprimer
    2. Pas completement. Comme je n'arrive pas encore a me servir du pc j'utile mon tel portable. C'est pas tres pratique mais j'essaye quand de vous suivre un peu. Bises bonne semaine.

      Supprimer
    3. Ohlala sacrée galère quand même ton histoire ! Je ne peux que te souhaiter un prompt rétablissement et le moral au beau fixe ! Bises

      Supprimer
  2. Oh mais... ce bouquin est à la bibli en magasin jeunesse (de toute façon ma réputation - ce qu'il en reste- est en lambeaux là bas)
    En revanche, pas de Livre des snobs, mais Journal d'un valet de pied (on trouve des avis sur les blogs, déjà)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh ça m'intéresse aussi ça ! Bon, faudrait quand même que je commence par Vanity Fair déjà, je crois (téléchargé sur ma liseuse, hop !).
      Et sinon je rigolais de ton histoire de réputation !^^ Réputa- quoi ?^^

      Supprimer
  3. Je pourrais me laisser tenter. Faudrait juste que je le trouve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça court pas trop les rues je crois. Mais, hey, avec ta liseuse, tu devrais pouvoir trouver une version facilement ! Gratos en plus !^^

      Supprimer
  4. Je crois que c'est un peu trop "barré" pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être.^^ Bon, c'est très accessible quand même, pas aussi dingos que du Pratchett. C'est du délire du 19è siècle.;-) Mais du très très bon délire quand même.

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout ce conte de Thackeray ! Je note sans hésitation, j'aime tellement l'écrivain ^^ La Foire Aux Vanités est excellent, j'ai découvert l'auteur avec ce livre et c'est un concentré d'ironie que perso j'adore :)
    Merci pour le découverte *.*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben tu me donnes envie de me jeter sur Vanity Fair là maintenant tout de suite !!! Je ne sais même pas comment je suis passée à côté de ce grand classique mais je crois qu'il est temps que je comble cette lacune ! J'espère que tu apprécieras La rose et l'anneau !^^ Ça doit être assez différent tout de même.

      Supprimer
    2. peut être pas si diffèrent que ça parce que Thackeray, qu'importe ces romans, il conserve toujours cette ironie (que j'aime tant justement !)
      J'espère que tu aimeras, bon, après c'est assez long à lire (mais je suis un escargot alors... ) cependant, les personnages et l'humour de Thackeray valent le détour ! En plus court, il y a aussi Barry Lyndon. Je l'ai dans ma PAL donc je ne peux pas dire si il est bien mais comme 1ere approche ça peut être sympa aussi !

      Supprimer
    3. Boaaah, ça me fera mon pavé classique de l'année.^^ Chaque année, j'essaie de m'en caser un. J'allais partir sur une relecture du Comte de Monte-Cristo mais je vais faire passer le Thackeray en priorité, je sens que Vanity Fair va beaucoup me plaire. Enfin, à voir tout ça.^^ Je pars toujours sur des grands projets de lecture très enthousiastes, et puis des fois, ça ne se déroule pas comme voulu...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...