jeudi 14 août 2014

1988 - JE VOUDRAIS BIEN DISCUTER AVEC LE MONDE


1988
JE VOUDRAIS BIEN DISCUTER AVEC LE MONDE

traduit du chinois par Hélène Arthus


Voilà un titre (ou plutôt sous-titre) fort alléchant qui n'a pas manqué me ferrer. Ça faisait par ailleurs un moment que je voulais lire ce fameux Han Han qui semble un auteur chinois assez peu banal. J'étais d'autant plus emballée que la 4è de couv' présentait ce livre comme un "road novel" à travers lequel l'auteur "lance son narrateur sur un parcours de rencontres fortuites et d'observations d'une Chine intérieure, provinciale."
Je dois dire que ce sous-titre m'a un peu induite en erreur car j'imaginais un tout autre récit. Celui d'un homme parcourant la Chine au volant de sa voiture, allant à la rencontre de ses semblables, et nous livrant ses pensées et expériences, ses points de vue, nous faisant ainsi découvrir la Chine à travers son regard. En gros, je m'étais écrit le livre avant de l'avoir lu, du coup, j'ai eu une légère déception en réalisant que ce n'était pas très exactement ce à quoi je m'attendais, mais le récit vaut tout de même le détour.

Ici, nous embarquons dans un voyage impromptu aux côtés du narrateur et d'une prostituée enceinte qu'il a rencontré une nuit. Ce tandem est déjà assez détonnant en soi, mais il est en plus frais et surprenant, attachant et touchant sur la longueur. Leurs échanges à travers des dialogues vivaces et les souvenirs d'enfance et d'adolescence du narrateur permettent de reconstituer petit à petit la réalité de leurs vies et de se faire une idée du quotidien chinois.
Il ne se passe cependant rien en dehors de ces échanges et de ces souvenirs évoqués par le narrateur, il y a juste ce voyage en voiture, sans autres rencontres, à part lors des arrêts dans les hôtels et gargotes. J'étais du coup partagée entre l'ennui (il ne se passe rien de spécial) et la grande curiosité car leurs échanges présentent un véritable intérêt et il y perce à la fois un certain humour et une certaine lucidité. J'ai bien aimé également suivre l'évolution de leurs rapports.

Il n'y a pas longtemps, j'en étais arrivée à la conclusion que les romans "road trip" n'étaient pas trop mon créneau, et ça se confirme un peu ici, mais la plume de l'auteur, son humour, ses observations, sa façon de dire les choses valent le détour. C'était une lecture un peu en dents de scie mais je ne la regrette pas au final.

J'étais par ailleurs assez surprise de cette impression d'être en terrain familier, de sentir dans ce roman et cette écriture quelque chose de résolument de notre temps, moderne, à travers les réflexions, les observations et les problèmes rencontrés par notre duo de choc. Surprise de découvrir une Chine à la fois dépaysante mais en même temps résolument proche de nous. J'ai eu une petite pensée en cela pour Les Chinois sont des hommes comme les autres.

Deux extraits pour une idée du style qui m'a bien plu et amusée par moment :

"À la toute dernière lueur du jour, je la vois sortir avec une démarche tordue. Je me précipite à sa rencontre :
- Shanshan.
Elle est sidérée de me trouver là :
- Je m'appelle Huang Xiaona, appelle-moi Nana.
- Écoute. Ma liste de contacts va exploser, tu y es répertoriée sous quatre noms différents.
- Appelle-moi Nana.
- Pourquoi tant de noms ?
Shanshan me fixe :
- Le nom que ta mère t'a donné, à toi, tu l'utiliserais comme nom de pute ? Appelle-moi Nana.
- D'accord, Nana."

"Les yeux ensommeillés, je lui ai dit :
- Chérie, la vie n'est pas un abîme, elle est faite des plaines que tu as traversées, des montagnes que tu veux gravir. [...] Quand tu seras reposée, que tu auras assez écouté, tu te relèveras quand tu voudras. Tu comprends ce que je dis ?
Elle a répondu :
- Oui, j'ai compris.
J'étais content de moi, surtout que je n'avais pas compris grand-chose à ce que je racontais. Quand j'y repense, il faut vraiment ignorer tout de l'adversité environnante pour s'extasier en littérature."

L'auteur
Né en 1982 dans la banlieue de Shanghai, Han Han commence à publier de brefs textes dès l'âge de treize ans. Coureur automobile, mannequin, chanteur, écrivain et blogueur, il est l'auteur de livres à succès. Volontiers cabotin, indépendant, frivole, ironique, il épie l'actualité sociétale et la commente avec conviction et malice. Son blog sert de porte-voix à "tous les amis qui se taisent" ainsi que de forum à ceux qui s'interrogent sur la "société Mao-Deng". D'innombrables jeunes internautes suivent ses billets au ton libre, explicite, vif quoique mesuré, dans lesquels il excelle à démontrer par l'absurde et avec drôlerie. L'électron libre Han Han agace, mais il continue d'écrire. 1988 est son troisième roman.

12 commentaires:

  1. D'ordinaire ce type de roman se passe aux états unis, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu t'arrêtes à la notion de "road trip", oui, quoiqu'il y ait l'Australie aussi qui permette ces longs trajets en voiture, mais pour l'intrigue en elle-même, l'originalité des dialogues et des échanges entre les personnages, ce n'est quand même pas la même ambiance.

      Supprimer
  2. c'est rigolo ton envie d'écrire le livre avant de l'avoir lu, il faudrait peut-être que tu t'y mettes pour de vrai :-) Moi je suis assez road trip, je note donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me le fait souvent ça, d'imaginer l'histoire d'un livre rien qu'en ayant vu le titre ou la 4è de couv'.:-) De là à l'écrire, il y a un pas immense.^^

      Supprimer
  3. Quand j'ai lu ton début d'article je me suis retrouvée.Je fais exactement pareil. Il y a des livres quand je l'ai commence j'ai une idée très précise de ce qu'il devrait contenir, comment il est écrit, l'histoire, les personnages... Mais parfois, je suis totalement à côté de la plaque ^^
    En tout cas, je ne connaissais pas du tout l'auteur. Le côté "road trip" m'attire bien perso.
    Le livre qui m'a fait adoré les road trip(s) est certainement Into the Wild <3 Ce livre est superbe. Peut être qui te consolera avec le genre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah Into the Wild ! Justement, je l'ai soigneusement contourné (et en livre, et en film) car ça sentait e "road trip" à plein nez.^^ Je le tenterai peut-être un jour car je n'en entends que du bon, mais je t'avoue, sans sentiment d'urgence.:)
      Et sinon, oui je crois que bien souvent, ce qui nous attire vers un livre, c'est l'idée qu'on s'en fait justement, l'espoir qu'on met dans ce qu'il pourra nous apporter et ce qu'on y trouvera. On doit être assez nombreux à se faire des films comme ça, sur les livres.:D

      Supprimer
    2. Oui, je pense aussi =)

      Pour Into the Wild, le film est définitivement un road trip. MAis le roman c'est bien plus complexe que ça. C'est plus une analyse, une tentative de comprendre les actes de Christopher McCandless. Pourquoi il a recherché une telle solitude il a voulu se couper totalement de la société, de sa famille. C'est un bouquin qui fait vraiment réfléchir. Enfin bref, j'arrête de t'embêter avec Into the Wild car là je fais du harcèlement de bouquin XD

      Supprimer
    3. Oui, c'est bien ce que j'ai cru comprendre aussi de ce livre. Ça a l'air assez introspectif. Un road trip psychologique quoi.^^ Mais d'ailleurs quand j'y pense, le propre des road trips, c'est de permettre justement à l'esprit de vagabonder vers diverses réflexions sur la vie, sur soi, etc, via flashbacks & co. Quand la route est longue,il n'y a pas grand chose d'autre à faire.^^ C'est le cas aussi ici.
      Mais OK, je le lirai ce livre.^^

      Supprimer
  4. J'aime bien l'idée que tu t'étais écrit ce livre avant de l'avoir lu, j'ai l'impression que ça m'arrive souvent aussi. Sinon c'est un livre qui pourrait me convenir, je suis plutôt bon public pour les "road trip".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben alors, je serais vraiment curieuse de ton avis car j'avoue que je suis incapable de dire là si tu accrocherais ou non.^^

      Supprimer
  5. Pas trop pour moi non plus si l'on peut s'y ennuyer et que c'est trop en dent de scie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pas persuadée que ce soit trop ton créneau en plus. Bon, tu n'es pas en manque de livres à lire aussi je suppose.;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...