vendredi 17 juillet 2015

A SILENT VOICE - TOMES 1 ET 2


A SILENT VOICE - TOMES 1 ET 2

Il y a peu, je disais que les Japonais m'épataient par leur capacité à vous faire fondre d'un rien, à vous bouleverser et vous secouer, à vous surprendre précisément là où vous ne vous y attendez pas, sans pour autant en faire jamais trop, toujours avec une extrême pudeur, même quand ils y mettent le paquet.
La thématique de ce manga me prédisposait déjà à être facilement conquise. Une sourde de naissance qui doit s'intégrer dans sa nouvelle école. On s'imagine d'avance les épreuves qui l'attendent. La réaction des élèves.
La 4è de couv' promet "un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap de manière juste et touchante". Je m'attendais déjà à une lecture bouleversante, poignante et transcendante, à la façon de L'orchestre des doigts d'Osamu Yamamoto (À LIRE À LIRE À LIRE !!) dont je garde un souvenir très très fort. J'étais d'autant plus confiante que c'est une libraire qui l'avait recommandé avec enthousiasme à un lecteur.

Las ! (copyright Keisha^^) Déception sur toute la ligne ! J'ai rarement lu aussi cliché, aussi gnangnan (faut dire que j'évite généralement), aussi grotesque, aussi gros sabots, aussi plein de bons sentiments, aussi simpliste dans le traitement de la thématique. En quelques mots, Shoko, notre sourde de naissance, arrive donc dans une nouvelle école et rapidement se fait brimer et persécuter par Shoya, le leader de la classe. La brimade de trop en fait ensuite le mouton noir de la classe. Il se sent mal, coupable, et en vient à vouloir se suicider. Mais avant ça, il veut se faire pardonner par Shoko. Tout un programme donc.

Bien sûr, la thématique du handicap n'est pas si mal développée, ça reste même relativement réaliste par certains aspects, il y a de bonnes choses, mais j'ai trouvé le tout vraiment maladroit, trop cliché, principalement la gentillesse extrême de Shoko, prête à tendre l'autre joue à chaque coup dur à encaisser. Trop apathique pour moi, trop gentille. Elle ne s'énerve jamais, ne se plaint jamais, malgré tout ce qui lui arrive (c'est très énervant un personnage comme ça). Étrange aussi le comportement de Shoya vis-à-vis de Shoko, l'ambivalence de son attitude, à la fois fasciné et exaspéré par Shoko et son handicap. Il finit par se repentir (?) et cherche à se faire pardonner des années plus tard. Et c'est là que ça empire dans le n'importe quoi car le récit dérive quasiment vers du mélo sentimentalo-sentimental. C'est peut-être ce qui m'a le plus énervée (le côté "mais oui, bien sûr, forcément"...).

Pour essayer de trouver quelque intérêt dans ce récit, on pourrait aussi se pencher sur le personnage ambigu de Shoya, peut-être le plus handicapé des deux. Finalement, c'est un garçon qui n'est pas bien dans sa tête, qui n'a pas sa place dans la société, qui a des problèmes relationnels. Il découvre tardivement l'amitié avec un autre garçon, rejeté lui aussi, mais pour son physique (trop gros...), il recherche (inexplicablement) celui de Shoko, et puis, peut-être trop vite, tout ça semble vouloir virer en bluette ado. Trop c'est trop ! Oh, certainement des thématiques intéressantes sur lesquelles on pourrait s'épancher, mais en fait, ça ne m'intéresse pas vraiment.

C'est très très rare que je n'accroche pas à un manga. Là encore, les mangakas me fascinaient par leur talent à vous absorber dans leurs récits, quels qu'ils soient. Ils ont l'art et la manière, tout simplement. Généralement, même quand je suis dubitative ou peu convaincue sur les premières pages, il se passe quelque chose au bout d'un court moment, il y a un déclic, qui fait qu'inévitablement, je suis rapidement conquise, enthousiaste, surexcitée et il me faut la suite de suite !

Mais là, je pense que ça s'arrêtera là pour moi...

10 commentaires:

  1. Parce qu'en plus il y a une suite? Pfff!
    Bon, je renote dans ma tête l'orchestre des doigts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ouioui, note bien L'orchestre des doigts ! J'ai vu que les 4 tomes (ouiouioui, QUE 4 tomes) étaient dispo dans ta médiathèque !^^

      Supprimer
  2. Ouille, c'est un des mangas qui me tentait le plus ces derniers temps. Bon, du coup, l'envie est passée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se trouve tu saurais mieux apprécier que moi.;-) M'enfin, j'ai des doutes. Encore que...^^

      Supprimer
  3. je note (ou j'achète tout de suite?) le Yamamoto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmmm... note plutôt, vois différents avis, feuillette, et peut-être après, achète.;-)

      Supprimer
  4. J'ai lu les deux premiers tomes moi aussi, comme je suis curieuse d'en connaitre la suite, je vais continuer, je te dirai si tu as bien fait de t'arrêter :-).

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu ton article en diagonale car je viens juste de finir le 1er tome hier soir ^^ Pour le moment je trouve ça plutôt sympa et assez sombre comme ambiance (même si lhéroïne qui reste malgré tout adorable quoiqu'on lui fasse me laisse vraiment songeuse...) à voir alors comment ça évolue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah ! Elle est perturbante quand même cette héroïne ! Elle n'est pas nette, franchement.;-) Bon, peut-être as-tu fini tes 3 tomes depuis ton commentaire. Hâte de découvrir ton verdict.:-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...