lundi 28 décembre 2015

ANNIE SULLIVAN & HELEN KELLER


ANNIE SULLIVAN & HELEN KELLER

Est-ce encore le côté biopic en BD qui m'a rendue insensible à ce récit ? En tout cas, comme souvent avec les biographies romancées en BD, encore une fois, j'ai eu une certaine déception à la lecture de cet album qui n'était pas à la hauteur de ce que j'en attendais.
J'ai ressenti un vague ennui tout le long alors que j'avais adoré l'histoire d'Helen Keller, lue enfant, et je comptais même la relire. D'ailleurs je vais la relire ! Je suis tellement restée sur ma faim avec ce récit que j'ai envie de retrouver la Helen Keller de mon enfance.
Bon, ici, l'auteur, Joseph Lambert, aborde un angle de vue différent, celui de sa professeure, Annie Sullivan, et tous les efforts qu'elle déploie pour communiquer avec la jeune fille sourde, muette et aveugle.

"Partant du principe qu'elle a une capacité normale d'assimilation et d'imitation, je parle dans sa main comme on parlerait dans l'oreille d'un bébé qui entend."

On est donc de l'autre côté du miroir. C'était plutôt intéressant mais j'ai vraiment préféré l'histoire du point de vue d'Helen Keller. La vie d'Annie Sullivan ne manque pourtant pas d'intérêt, un peu misérable, une enfance difficile, bouleversante, c'est une femme qui ne manque pas de mérite, qui est têtue, a du caractère, mais j'ai trouvé le livre assez fade. Il me manquait quelque chose, plus de vie, de peps, de conviction, comme si ce récit ne lui rendait pas assez justice, ni à elle, ni à Helen Keller. J'avais une impression de vite fait, vite vu, vite résumé.

Il y a malgré tout eu de bonnes trouvailles que j'ai appréciées, par exemple, la restitution de ce qu'Helen Keller pouvait ressentir du monde extérieur. J'ai trouvé la représentation graphique astucieuse. En revanche, les illustrations en elles-mêmes, le dessin des personnages par exemple, c'était juste affreux (à mon goût). Ça aussi ça a joué sur mon appréciation.

J'ai découvert dans ce récit (détail dont je ne me souvenais pas dans l'histoire d'Helen Keller mais ça se trouve, elle n'en parlait pas) (il faut vraiment que je la relise), l'histoire du plagiat et l'enquête. Un épisode de sa vie qui fut assez traumatisant pour elle. J'ai trouvé les conclusions de l'enquête vraiment intéressantes.
En dehors de cet événement, rien n'a vraiment capté mon attention dans ce récit que j'ai trouvé dans l'ensemble un peu trop plat à mon goût.

L'auteur
Joseph Lambert est né au Kansas en 1984. Il est diplômé du Center for Cartoon Studies et est l'auteur de Je vais te mordre (Ignatz Award 2011) publié en France en 2012 par Alter Comics et a participé à de nombreuses anthologies, comme The Best America Comics.

12 commentaires:

  1. Sache que j'ai lu il y a quelques années le livre (je dois le posséder dans un carton quelque part), j'ai aimé, jamais entendu parler de plagiat. Quant à la BD, elle m'est tombée des mains, je suis plus radicale que toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une de mes relectures prévues pour 2016 (enfin, c'était déjà 2014 mais bon...). Tiens, en parlant de relectures, je suis en train de lire "Relire" de Laure Murat.;-) Très intéressant mais c'est quand même un poil plus intello que je ne le pensais, façon masturbation intello par moment, ou "je m'écoute réfléchir". J'aurais préféré plus de simplicité. Certains écrivains le sont (simples, humbles), d'autres... hmmm... L'enquête reste accessible malgré tout et le sujet mérite réflexion en effet.
      La BD m'a fait souffler par moment mais j'ai tenu à aller au bout parce que ça reste quand même un récit de vie intéressant, des destins singuliers, et une histoire vraie aussi.

      Supprimer
    2. Pour Relire (alors tu l'as trouvé au boulot? ^_^) c'est sûr que quelques auteurs aiment s'écouter réfléchir. je préfère ceux qui ont 'de la chair'.

      Supprimer
    3. Oui, une de mes collègues était en train de le lire en plus, donc c'était une belle occasion d'échanges en live.:-)

      Supprimer
  2. Cette bd ne m'attire pas forcément mais me rappelle que j'ai très envie de lire la biographie d'Helen Keller. Je vais donc re-noter ça. Merci beaucoup !! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais alors ça pourrait être l'occasion d'une lecture commune !;-)

      Supprimer
  3. Je n'étais déjà pas emballée par le dessin mais là j'avoue que ton billet refroidit complètement mes ardeurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'avoue, je suis franchement déçue dans l'ensemble, même si j'ai essayé d'y voir et souligner quelques éléments d'intérêt, parce que bon, rien que pour le choix du sujet, je ne peux me résoudre à le classer dans les bides. J'en attendais peut-être trop de cet album...

      Supprimer
  4. Le dessin est très moyen mais j'ai aimé découvrir l'histoire de cette femme dont je n'avais jamais entendu parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment dommage que ni le dessin ni le traitement du récit ne la mettent pas plus en valeur.

      Supprimer
  5. si je me souviens bien, j'avais du mal avec les visages dont je n'avais pas aimé le trait. Pour le reste, j'ai accroché!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'aurais préféré lire cette histoire version non graphique.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...