dimanche 17 janvier 2016

LES POUBELLES PLEURENT AUSSI


LES POUBELLES PLEURENT AUSSI

Une novella au rayon SF qui s'est retrouvée dans ma PAL suite à une promo Kindle irrésistible, et surtout parce que, fut une époque, je suivais de près les parutions des éditions Griffe d'Encre dont j'aimais assez l'originalité et la qualité de leur sélection éditoriale. Je me souviens qu'à cette même époque, ce livre et son auteur avaient bénéficié d'un retour plutôt positif, voire parfois très enthousiaste, de leurs lecteurs. J'étais donc assez intriguée par ce roman.

Quelques 7 ans plus tard, me voilà donc (enfin) plongée dans ce récit.
Ce qui m'a frappée d'emblée (et plutôt agréablement), c'est l'humour qui semble venir naturellement à l'auteur, comme chez ces gens facétieux qui arrivent toujours à placer un jeu de mots qu'on pourra trouver désopilant ou un peu lourd selon que l'on ait le rire facile ou que l'on soit d'humeur.
Ça, c'était très appréciable, et normalement j'aurais donc dû être séduite, surtout que le texte était assez court pour que je ne me lasse pas, mais là où ça a pêché, c'est l'intrigue. Une intrigue qui m'a semblé sans intérêt, où je me suis ennuyée, et que je serais même en mal de restituer, tellement elle ne m'a pas marquée. Je me contenterai donc juste d'un extrait en mémoire de l'humour espiègle et du sens de la dérision de l'auteur qui est parvenu maintes fois à me faire sourire.

"Le cadavre d'Archimbaud gisait sur le lit. La tête du pauvre homme avait explosé. L'intégralité de ce qui se trouvait par le passé dans cette boîte crânienne avait élu domicile sur le plastique stérile du matelas dans un ordre très discutable, encore que Rorschach aurait trouvé à y redire."

Un univers peuplé de Nods (des extra-terrestres, on s'en doutera), des poubelles organiques de leur cru pour aider les Terriens à garder leur environnement propre, un peu de politique, des complots, un univers de grand n'importe quoi, un peu à la "Mars Attacks !". J'adore le n'importe quoi en général mais là, je suis complètement passée à côté.

À noter que cette novella parue en 2008 a ouvert l'ère de l'unique "saga détritique" de l'Univers et intègre maintenant une trilogie en 4 volumes : Les poubelles pleurent aussi, Les poubelles pleurent toujours, Le Guide de la poubelle galactique, et Sale temps pour les poubelles.

L'auteur
Ingénieur breton reconverti en banquier nordiste, Guillaume Suzanne accuse 34 ans, une femme et trois enfants sur la balance, ce qui commence à peser pas mal. Il écrit de préférence à la frange des genres, sous forme courte, et publie à son rythme, seul (des novellas) ou accompagné (en anthologies).

Intègre le  

12 commentaires:

  1. Ha? En tout cas les titres sont géniaux!
    Tu as vu le nouveau Lire sous la contrainte? Je passe mon temps à calculer, depuis. Bon, je sais que ça m'enlève des chances de remporter (quoi?)mais je te signale que les titres en anglais, c'est de la bombe, avec les w et les y... J'atteins un score sympa avec un bouquin en français mais un nom anglais dedans (mouarf)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii, j'ai vu ça ce matin !! Ce qui m'a rappelé que j'avais ce titre pour la session précédente, du coup je me suis empressée de finir mon billet !:-)
      Pour le nouveau tour par contre je n'ai pas grand-chose, arf... J'avais pourtant des titres sympas ces dernières semaines avec des W (dont un titre anglais avec 3 W, aargh !), et mon dernier billet comprenait 2 K, double aargh !! Dég, dég, dég, là je n'ai que des titres avec des A, des E, des R, des S... Pfffrt !

      Supprimer
    2. J'avais un titre pour le challenge voyelles, mais pas encore paru (un SP)donc une participation.
      Oh mais sinon tu vas bien trouver d'ici fin février... Rien que Tristram Shandy (pas terminé) frôle les 50 en titre complet

      Supprimer
    3. Ça y est ! J'ai trouvé mes titres (j'ai dû farfouiller dans ma très vieille LAL !). Très très fière de mes trouvailles, gnark gnark ! Bon, enfin maintenant il faut que je les lise. Avec les LC & co, c'est pas gagné...

      Supprimer
  2. Si les poubelles s'y mettent aussi, on n'en sort plus ! Mais quelle tristesse, ma bonne dame !
    Lien noté. Merci pour cette dernière participation à mon challenge et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) Et le tome suivant, elles pleurent encore...
      J'ai fait fort pour cette session, 3 titres ! La prochaine s'annonce plus difficile. Pour l'instant, j'ai au mieux 25 points... Ce sera déjà ça ! Bonne semaine.

      Supprimer
  3. Dommage, le titre était prometteur, l'idée sympa ! Mais au vu de ta chronique, je passe mon tour ;).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, enfin, je ne suis pas une référence en matière de goût, hein.;-) Ce livre a eu des retours plus positifs que le mien. Ça se trouve tu apprécierais, surtout si l'idée de départ te parle.;-)

      Supprimer
  4. Alors là, franchement, je ne sais pas comment je pourrais lire un truc pareil un jour^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, que tu es dur ! Mais, c'est vrai, pas du tout le genre de lecture que je mettrais entre tes mains, ou alors à l'occasion d'un challenge.;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...