vendredi 25 mars 2016

AMOURS


AMOURS

J'ai toujours eu des échos très positifs sur cette auteure, Léonor de Récondo, notamment sur son écriture. J'ai longtemps hésité entre Pietra Viva et celui-ci. Amours, normalement, rien qu'au titre, j'aurais dû fuir loin loin loin, mais voilà, c'est sur ce dernier que ma curiosité s'est portée au final, les échos toujours, de plus en plus intrigants.

Je me lance, sans trop savoir à quoi m'attendre au niveau de l'intrigue, mais bizarrement avec une grande confiance, et j'ai été agréablement surprise par l'évolution de l'intrigue et la tournure des événements. Je ne m'y attendais tellement pas ! Le titre porte vraiment bien son nom.

Une peinture sociale du début du 20è siècle qui tourne autour de quelques personnages. Le couple bourgeois, Victoire et Anselme de Boisvaillant, un mariage arrangé, Céleste, la petite bonne de 17 ans, les barrières et convenances sociales, un bourg du Cher en fond de toile, voilà le tableau. On avait l'habitude de A aime B qui aime C, mais là, il y a quelques X et un parfum de scandale, des secrets de famille, et surtout, des amours auxquels on ne s'attend pas. J'ai trouvé ça assez audacieux, pudique et doux en même temps, un étrange mélange d'impressions. Très intéressant aussi dans le contexte de l'époque. Je n'en dirai pas plus car la 4è de couv' qu'on peut trouver partout en dit assez et que j'ai pu apprécier l'intrigue, je pense, précisément parce que j'ai découvert sur le tas l'évolution de l'histoire, et l'effet de surprise a joué en sa faveur.

Rien à redire au final mais la réflexion que je me suis faite en cours de lecture et après lecture, c'est que oui, elle écrit bien, oui, son roman est bien, mais voilà... Bien. Pas non plus de quoi grimper aux rideaux. Je crois qu'ils sont nombreux comme elle, les bons auteurs, très bons auteurs même, qui ont du talent, et tant mieux pour nous, lecteurs. Après, je ne suis pas plus sensible que ça à ce type de roman et d'écriture peut-être. Je ne lui ai rien trouvé de particulier, de plus que d'autres, et j'avais par ailleurs l'impression d'une narration un peu neutre, distanciée, factuelle, lisse, peut-être une écriture un peu trop pesée, calculée, comme si chaque mot devait rentrer précisément dans un moule, sans déborder. Une écriture trop précise, trop épurée, en bref, aseptisée, qui n'attisait aucune émotion chez moi (mais je suis un être assez insensible à la base), même si l'histoire en elle-même est plutôt bouleversante.

Bref, tout ça pour dire que, quelque part, je ne pourrais pas dire que je n'ai pas aimé ce livre, je ne suis même pas mécontente de l'avoir lu, il est bien, très bien même si on veut, mais je regrette un peu d'y avoir consacré du temps avec autant d'avidité (j'ai guetté sa disponibilité à la bib' (plusieurs bib'), des semaines et des semaines) quand je vois mon immense PAL...

L'auteure
Née en 1976, Léonor de Récondo vit à Paris. Violoniste baroque, elle se produit avec de nombreuses formations. Après Rêves oubliés publié en 2012, Pietra Viva remporte un très beau succès public et confirme son talent d'écrivain.

16 commentaires:

  1. Je connaissais un peu plus d'intrigue que toi (ah les blogs ou les 4ème de couv') et n'étais pas tentée plus que ça (le bourg du Cher aurait pu faire pencher la balance?). Merci d'avoir essyé les plâtres, je préférerais finalement l'auteur côté violoniste baroque.
    A propos de baroque (euh non je t'envoie un MP facebook)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Généralement, je survole beaucoup les passages des billets ou 4è de couv' qui s'attachent beaucoup à résumer, voire développer l'intrigue, du coup j'ai plutôt une idée de l'ambiance, de thématiques, que de l'histoire en elle-même. Ou s'il m'arrive de tomber sur les détails de l'intrigue par inadvertance, bizarrement je les ai oubliés au moment d'attaquer le livre.:-)
      Bref, c'était bien mais pas indispensable ou l'urgence du moment pour moi.;-)
      Bon WE avec Bach ! J'espère que nous aurons droit à un billet.;-)

      Supprimer
  2. Moi je fais partie de ceux qui n'ont pas aimé. Comme tu dis, c'est bien écrit mais froid. Et la fin m'à paru un peu "too much ".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, froid. Il y avait quelque chose d'artificiel qui m'a dérangée dans l'écriture. Quant à la fin, oui, un peu trop dans le pathos et le lyrique, à fond dans le tragique, mais bon, pourquoi pas après tout.
      Aaah dommage, j'avais raté ton billet à l'époque, ça m'aurait peut-être freinée un peu...

      Supprimer
  3. J'ai aimé Rêves oubliés et Pietra viva, dont les thèmes m'intéressaient, sans en faire des coups de cœur. J'aime plutôt les écritures un peu froides, mais celui-ci ne m'attire pas, j'en ai lu trop sur les blogs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux totalement imaginer qu'on puisse aimer ce genre d'écriture. Il y a une vraie qualité, après on est touché ou pas. C'est un peu comme un type de beauté féminine, la beauté froide justement, toute en élégance, finesse, noblesse, qui peut fasciner, mais qui, moi, ne me touche pas.;-)

      Supprimer
  4. Je n'ai pas du tout aimé la fin mais pour le reste, ce fut une lecture vraiment agréable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai relu mon comm' chez toi, j'avais oublié que tu l'avais lu, et déjà là, visiblement, j'avais pressenti que ce n'était pas pour moi. Comment ai-je pu l'oublier ?!

      Supprimer
  5. Bonsoir A_girl, j'ai Pietra viva à lire dans ma PAL depuis un certain temps. Je verrais bien ce qu'il en est. Je ne m'attends à rien. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, oui il vaut mieux ne s'attendre à rien et se faire son idée.
      Bon weekend.

      Supprimer
  6. J'ai lu Pietra Viva qui ne m'a pas touché du tout.
    Celui-ci, je ne connais pas.
    Bon dimanche pascal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben voilà, finalement il y a un poil moins d'enthousiasme autour de cette auteure que ce que j'avais cru.
      Bon long weekend pascal !

      Supprimer
  7. C'est mon coup de coeur de l'été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf ! Bon, les goûts et les couleurs, comme on dit...^^ Ceci dit, je peux tout à fait concevoir qu'on puisse en faire un coup de coeur, mais c'est très pile poil le genre qui ne peut être le mien, question de sensibilité sans doute, plus à l'écriture qu'à l'intrigue.

      Supprimer
  8. Je dirai même que la quatrième de couverture en dit trop! Je partage un peu ton avis quant à l'écriture distanciée, mais ça ne m'a pas gênée, j'ai même eu l'impression que c'était vraiment voulu par l'auteur, pour nous mettre à distance de ses personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'écriture était vraiment travaillée, on le sent, et c'est peut-être ça aussi qui m'a gênée pendant ma lecture, un peu comme si on voyait les tours de passe d'un magicien. Il y a quelque chose d'artificiel qui m'a dérangée. Ceci dit, je conçois très bien qu'on puisse aimer ce genre d'écriture.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...