lundi 26 décembre 2016

LES SEIGNEURS DE BAGDAD


LES SEIGNEURS DE BAGDAD

Repéré chez La bibliothèque du Dolmen, je me suis précipitée dessus quand je l'ai trouvé à la bib'. Un album signé Vaughan, l'auteur de l'excellent Saga, c'était irrésistible, surtout que pour l'instant, je ne suis toujours pas parvenue à mettre la main sur le tome 6 (constamment emprunté à la bib'...). J'en attendais beaucoup, j'étais même convaincue d'un coup de coeur, surtout avec cette belle couverture qui n'était pas sans m'évoquer Saga.

Pour cette fois-ci, je vais la faire à l'envers et commencer par mon ressenti en fin de lecture, pour remonter petit à petit sur la thématique et l'intrigue du récit.
La question que je me suis posée, c'est, était-ce vraiment nécessaire de dévouer autant d'énergie et de talent pour raconter une histoire qui se résume en deux lignes ?

Attention SPOILER (j'ignorais la fin) "En avril 2003, quatre lions se sont échappés du zoo de Bagdad lors des bombardements en Irak.
Les animaux, affamés, ont finalement été abattus par des soldats américains.
Il y a eu de nombreuses autres victimes."

Si la fin m'a un peu chamboulée et le fait divers bouleversée, je me dis malgré tout, en repensant à ma lecture, "tout ça pour ça ?". Parce qu'en cours de lecture, on suit ces animaux sans trop savoir où cela va nous mener, mais on n'imagine certainement pas cette fin abrupte et sans appel. 
Et puis, en repensant à ma lecture, je me dis aussi que, même si l'intrigue est simple, les auteurs ont réussi à broder autour avec beaucoup d'imagination, à donner corps et vie à cette aventure, fascinante à sa manière. Une belle histoire touchante, presque réaliste et crédible, par laquelle on finit par être pris sans s'en rendre compte. Une histoire qui pose la question de la captivité animale et pointe du doigt les dérives humaines. Une sorte de fable où tout est relaté du point de vue des lions (et quelques autres animaux) qui retrouvent la liberté. Mais cette errance dans la ville bombardée, est-ce vraiment la liberté ?
Nos lions se retrouvent confrontés aux dangers de la ville, au problème de la nourriture, livrés à eux-même dans un environnement qui n'est pas le leur. Ils découvrent ce que sont les hommes également, en dehors de leurs gentils gardiens de zoo qui les nourrissaient, l'incongruité de la guerre, la destruction de l'environnement et de la nature, la part de responsabilité de l'homme dans cette tragédie. Une thématique assez riche tout de même, sublimée par des dessins somptueux, sans parler des couleurs. 
Alors oui, quelque part, ça valait le coup mais je n'arrive pas à en être complètement convaincue.

Cet album résulte d'un travail de retranscription possible grâce à des citoyens irakiens, des journalistes et militaires qui ont partagé leurs expériences avec les auteurs, malgré le drame dont ils ont été témoins au quotidien.

Les auteurs
Brian K. Vaughan (scénario), déjà présenté pour sa génialissime série, Saga.
Niko Henrichon (dessinateur de bande dessinée canadien) vit actuellement en France, avec sa femme et son chat. Les Seigneurs de Bagdad est son deuxième roman graphique

10 commentaires:

  1. Je pourrais me laisser tenter;..
    Le tome 6? Mais oui, faut que je m'en occupe, j'avais oublié (les BD ont vite disparu de ma bibli, je dois être la seule malade à adorer ces trucs là, hélas;..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le tome 6, c'est un de mes objectifs 2017, début 2017 même !:-)

      Supprimer
  2. Pas du tout indispensable si j'ai bien compris. Je viens de lire le premier volume de l'intégrale DMZ, tu connais ? De l'excellent comics, longtemps que je n'avais pas pris un tel plaisir avec ce genre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui, je connais.:-) Je vois que l'intégrale 1 correspond aux deux premiers tomes. J'ai lu les 6 premiers tomes il y a 6 ans par là mais je me suis essoufflée au bout du tome 5 (il faut dire que je les avais enchaînés...). Je ne pense pas reprendre, trop de temps a passé et ce n'était pas assez mon trip pour que je ressente l'envie d'y retourner de façon urgence, mais je garde un bon souvenir de ce que j'aurai lu.

      Supprimer
  3. J'ai ratissé la liste du site de la bibli 'dématérialisée quelques part', celle de Saga, Fables, etc, et, oups, y' a espoir pour le tome 6 (en leur expliquant que je ne veux que le 6, ils ont tout renvoyé, pas la peine d'attendre que les 5 premières reviennent, c'est parfois longuet)et plein d'autres titres!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est génial ce système de bib' "dématérialisée", qui permet l'accès à toutes ces pépites ! Moi ça y est, j'ai emprunté le tome 6 ce soir. J'ai dû prendre un bus exprès pour aller dans une bib' qui n'était pas dans mes quartiers, mais qu'est-ce que je ne ferais pas pour Saga !^^

      Supprimer
  4. Tu as tout de même été bouleversée et chamboulée par la lecture. Donc pourquoi pas ?! Si un album provoque des émotions fortes, c'est déjà pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin surtout, mais rétrospectivement, je me dis que c'est un bel album, plutôt ambitieux au final. Bon, toi qui aimes les félins et les animaux en général, tu devrais bien apprécier.:-)

      Supprimer
  5. Ah oui, quand même, le "tome 6", j'aurais du retard à rattraper! ^^
    Donc au final tu as été déçue, même si certaines questions essentielles sont soulevées. Je ne sais pas si ce genre de livre me plairait tant que ça. Mais merci pour cette belle critique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, disons que ce n'est pas un récit désagréable, ni vraiment inutile comme je le sous-entend dans mon billet, il est même plutôt bien et a de grandes qualités, c'est juste que je l'ai lu comme une urgence alors que ça n'en était pas une.:-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...