jeudi 2 mars 2017

CHIISAKOBÉ - TOME 2


CHIISAKOBÉ - TOME 2

           LE SERMENT DE SHIGEJI

Mon ressenti à la fin du tome 1 :
"À ce stade, je ne saurais encore trop me prononcer ou affirmer si j'aime ou non. Il y a quelque chose, mais pour l'instant, c'est comme à l'état de mijotement. J'attends, j'observe. Ce Shijegi est bien mystérieux. On se demande comment tout ce petit monde va s'en sortir. Oui, la curiosité de la suite est tout de même bel et bien là."

A la fin du tome 2, j'en suis au même stade ! Et pourtant l'histoire avance quelque peu, il se passe des choses, il y a même une GRANDE révélation sur ce fameux Chiisakobé qui oriente un peu mieux le récit, mon attachement pour cette série et ses personnages, leur histoire, leurs relations, se précise...

... MAIS le mystère demeure. C'est presque encore plus nébuleux et intrigant malgré des données supplémentaires. Les rapports entre les personnages évoluent mais n'en sont pas moins énigmatiques, ils sont toujours aussi difficiles à cerner, sans compter l'évocation de zones d'ombres dans leur passé, comme pour renforcer le mystère. Quant à leur avenir, il s'annonce terriblement brumeux, sombre même, avec Shigeji, toujours aussi entêté, qui refuse toute aide extérieur, malgré le sort qui semble s'acharner sur lui.

Rappel du contexte :
Suite à la mort de ses parents dans un incendie qui a réduit à néant l'entreprise familiale, Shigeji, maître-charpentier, relève le défi de la reconstruire par ses propres moyens. Depuis ce drame, Ritsu, une amie d'enfance sans famille, travaille chez lui en tant qu'aide-ménagère. À l'insu de Shigeji, elle a accueilli cinq enfants d'un orphelinat qui a brûlé dans l'incendie. La cohabitation s'annonce difficile pour ces accidentés de la vie livrés à eux-mêmes.

Toujours ce sentiment d'étrange que j'aime bien à la lecture de ce tome, cet humour qu'on ne sait pas trop par quel bout prendre (quoiqu'il était moins présent ici), toujours ces plans silencieux qui participent énormément au charme troublant de ce récit. Un tome plus tendu avec les problèmes auxquels doivent faire face Shigeji et Ritsu, les enfants à gérer entre autres, qui leur donnent pas mal de fil à retordre, en plus de ces problèmes de chantiers, et Yûko au milieu, l'enseignante attitrée des enfants, qui vient perturber ce très fragile équilibre.
Une histoire d'accidentés de la vie qui doivent pallier divers problèmes d'ordre matériel et qui sont très vite rattrapés par des problèmes du quotidien autrement plus complexes à gérer et qui impliquent les rapports humains. Quel sera le sort de ces enfants et quel avenir pour tout ce petit monde ?

Un tome un peu court à mon goût, qui s'est dévoré très vite par rapport au premier.

Les tomes 3 et 4 sont parus déjà, j'ai presque envie de les enchaîner de suite car rester dans cet état d'incertitude est presque insoutenable (en plus, la couv' du tome 4 suggère un mariage - mais de quels personnages ? J'avoue avoir toujours évité de regarder cette couv' de trop près pour préserver le mystère^^).

LC avec Jérôme. On enchaîne (presque) quand tu veux.:-) À moins que tu ne sois déjà passé à l'acte. Si ce n'est pas le cas, lis plutôt Saga pour patienter.;-)

8 commentaires:

  1. Pfff encoooooooore une série sans fin? (Saga, j'attends aussi, snif)(Jérôme, fonce!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nonon, pas sans fin. "Seulement" 4 tomes ! Tous parus en plus.:-)

      Supprimer
  2. Bon, je veux bien attendre un peu mais pas trop longtemps^^
    Et on peut faire une LC des 3 et 4 dans le même billet si tu veux.
    Moi j'adore cette ambiance nébuleuse, et le travail de l'auteur sur les silences et le langage corporel me fascine complètement sans que je sache vraiment dire pourquoi. Mais après j'aurais du mal à recommander cette série car je peux très bien comprendre que l'on passe complètement à coté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeeees !!! J'ai réservé les tomes 3 et 4 à la bib'. Le lecteur qui les détient devrait les rendre dans une semaine au plus tard (boudiou, il a intérêt à les rendre !!). On pourrait donc se caler pour une LC à partir du 20/03. On en reparle dès que j'ai une alerte bib'.
      J'aime beaucoup aussi la scénarisation. Ces silences et le langage corporel sont en effet hypnotiques et en même temps très éloquents. J'aime aussi ce côté étrangement décalé et ambigu dans les relations entre les personnages, et en même temps, tout semble "normal". Après, j'attends de voir où mène l'histoire parce que si c'est pour nous laisser en bord de route brutalement, après tout ça, grrrr, quoi !:-)

      Supprimer
  3. Jérôme et toi vous m'intriguez avec ces livres! Tout à fait le genre de lecture que j'aime en plus, il faut absolument que je les achète, je vois qu'ils sont à la librairie près de chez moi, bonheur!
    Merci pour la super découverte, une fois de plus :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, je suis sûre que tu sauras apprécier l'atmosphère et le ton de cette histoire. Et les personnages aussi ! Je guette ton avis. Finalement, à part Jérôme, je ne suis pas encore tombée sur des avis de lecteurs de mon entourage donc je suis assez curieuse.

      Supprimer
  4. Vous avez l'air plus que conquis mais pas certaine de vous suivre sur ce coup là...!
    Par contre, on ne sera pas de trop pour pousser Jérôme à lire Saga ! Je lui ai mis le pied à l'étrier en lui offrant le tome 1 il n'a plus aucune excuse !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il FAUT absolument qu'il lise Saga (bon sang, mais qu'attend-il ?!) !!:-)
      Quant à Chiisakobé, j'avoue qu'à ce stade, je ne saurais encore à qui le recommander mais j'ai bien l'impression que ça pourrait tout de même te parler. Mais je peux me tromper. C'est très difficile à dire en fait.:-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...