vendredi 12 mai 2017

CHIISAKOBÉ - TOMES 3 ET 4


CHIISAKOBÉ - TOMES 3 ET 4

             LE SERMENT DE SHIGEJI

Nous y voilà enfin à cette fin tant attendue ! Et pour couper court à tout suspense, je n'ai pas été déçue bien que cette série se termine finalement sans réelle surprise. J'ai espéré pourtant un petit twist, un rebondissement, un retournement de situation, voire une révélation dont j'avais cru détecter des allusions tout au long de l'intrigue, mais non. Et ça ne m'a pas déçue. Je ne sais pas trop quel coup fourré de la part de l'auteur je craignais également mais l'auteur n'avait absolument rien de tordu en tête. Et ça, ça m'a soulagée. 
Il faut dire que tant de mystère, de nébulosité et de suspense, ça a de quoi rendre chèvre quand on a le cerveau qui carbure à 100 à l'heure alors que finalement, il n'y avait pas à se poser de questions, douter ou se méfier, toute l'intrigue s'est développée dans une grande cohérence et sans malice dès le premier tome. Quoique...

... si le tome 3 était dans la continuité des deux premiers tomes, c'est-à-dire qu'à ce stade-là, je n'étais toujours pas plus avancée, j'en étais encore à (copié/collé de mon ressenti à la fin des tomes 1 et 2) :
"À ce stade, je ne saurais encore trop me prononcer ou affirmer si j'aime ou non. Il y a quelque chose, mais pour l'instant, c'est comme à l'état de mijotement. J'attends, j'observe. Ce Shikegi est bien mystérieux. "...

... le tome 4 s'est déployé comme si tout se mettait en place presque miraculeusement, donnant sens assez rapidement, mais de façon très naturelle, à tous les événements de l'intrigue, apportant (un peu facilement) une solution/réponse à tous les problèmes/mystères/questionnements en cours qui sont subitement résolus, notamment concernant le comportement jusque-là ambigu des personnages, sans qu'on ait toutefois l'impression d'un bâclage (mais tout de même, tout cela m'a paru bien lisse d'un coup alors qu'on a été dans le nébuleux pendant trois tomes).

J'ai beaucoup aimé la fin (la couverture en dit long, sans qu'on puisse réellement deviner ou parier à 100% de qui il s'agit) (il est quand même coquin cet auteur), ce tome 4 qui clôture avec soin et beauté ce récit.
Une belle histoire qui met en scène des accidentés de la vie qui vont devoir se relever de leurs épreuves, sortir de leurs carapaces qui les protègent d'une certaine manière mais dont ils ne souffrent pas moins, baisser un peu leur garde ou mettre leur fierté de côté pour accepter la main tendue, et s'apprivoiser mutuellement.
Un manga très intéressant dans sa narration graphique, avec ses plans silencieux plus loquaces que des mots, qui reflètent cette réticence/difficulté à extérioriser ses pensées et émotions, source de bien des malentendus. Et cet humour étrange et décalé, qu'on retrouve surtout dans les épisodes avec le père de Yûko, et les enfants aussi, je ne m'en remets pas encore !

Et une série terminée, une !^^

LC avec Jérôme que je remercie pour la découverte de cette série quelque peu atypique, mais l'atypique, c'est quand même un de mes domaines de prédilection.^^
À noter que cette série est éditée chez le Lézard Noir que j'affectionne beaucoup et qui se démarque assez, dans ses choix éditoriaux, des mangas "classiques" diffusés en France.

8 commentaires:

  1. Après Jérôme, que dire, on a compris, mais ça reste mystérieux (rien à la bibli, mais...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce mystère qui fait tout le charme de ce manga.;-)

      Supprimer
  2. Pas certaine de m'y plonger cela dit, je reste encore en marge des mangas en général... Dommage cela dit, suis sûre qu'il y a des pépites à découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il y a de sacrés pépites même ! Je pense en particulier à certaines oeuvres de Tezuka qui est ma référence absolue côté manga.

      Supprimer
  3. Pas de malice, non, pour un manga vraiment part, sans artifice, qui déroule son intrigue avec une maîtrise et une sérénité assez bluffante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sérénité oui, en apparence, malgré le tumulte intérieur et les non-dits. Beaucoup de dignité aussi dans ce récit (bon, sauf chez le père de Yûko, haha).

      Supprimer
  4. Jérôme et toi vous m’intriguez grave avec ces 4 tomes. J’aime quand les ouvrages nous laissent mitigés, ça m’intrigue encore plus!!! ^^
    Et puis les accidentés de la vie, j’adore...
    Une série terminée, une, t’es la meilleure! :D
    Bisous (lundi, eh oui.............) ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un manga qui vaut le détour, ne serait-ce que pour l'expérience graphique. Je pense que l'histoire pourrait bien te plaire. Très curieuse de ton avis à son sujet si tu as l'occasion de la lire.:-)
      Bisous (déjà mardi^^).

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...