samedi 24 juin 2017

AGATHA RAISIN AND THE QUICHE OF DEATH


AGATHA RAISIN AND THE QUICHE OF DEATH

( AGATHA RAISIN ENQUÊTE : LA QUICHE FATALE )

Série Agatha Raisin - Tome 1


Allez, avouons-le, dans un moment de faiblesse et d'envie de lectures légères et divertissantes (voire rapide dans le cadre de, disons, par exemple, un mois anglais^^), ce titre devient vite irrésistible avec sa référence flagrante à Agatha Christie avec humour en prime. Rien que cette quiche fatale (et même ZE quiche of death) du titre amuse avant même d'avoir lu la première page. Une association de mots un peu tarte et saugrenue mais ça donne le ton. On sent le roman sans prétention mais on sent aussi qu'on pourrait bien s'amuser avec cette Miss Marple version 21è siècle.

Ce qui m'a plu d'emblée dans ce roman, c'est qu'on en vient vite aux faits. L'auteure, M.C. Beaton, va droit au but. Pas de transition longuette, d'interlude superflu, de descriptions inutiles, de mise en place interminable de background social ou psychologique autour des personnages. Ils entrent en scène, et en avant les amis, on vous découvrira en cours de route. Les actions s'enchaînent, on ne perd pas de temps.

Premières pages, on fait tout de suite la connaissance d'Agatha Raisin, citadine type, façonnée par le milieu de la com' et des relations publiques, sans s'appesantir sur cet aspect de sa vie. On la découvre fêtant (rapidement) sa retraite anticipée qu'elle a toujours rêvée dans les Cotswolds, et hop, elle se retrouve installée dans le petit village de Carsely, loin de tout tumulte.
L'intégration ne se passe pas aussi bien qu'elle l'idéalisait. Les habitants sont courtois et affichent une amabilité de façade, ce qui la change de Londres, certes, mais elle sent bien qu'ils ne la considèrent pas des leurs. Sans compter qu'elle s'ennuie ferme dans ce coin finalement. Qu'à cela ne tienne, elle va profiter du concours de quiche organisé par le village pour tenter de se faire apprécier. Tous les moyens sont bons et c'est sans scrupule qu'elle présentera comme sienne et faite maison une quiche achetée chez un traiteur à Londres (là, on a bien compris à qui on avait affaire.^^). Elle ne gagnera pas mais sa quiche fait une victime qui n'est autre que le juge du concours. Qui que quoi dont où ? Voilà Agatha Raisin de nouveau le centre de l'attention et au coeur d'une enquête plus retorse qu'elle n'y paraît au premier abord.

Une intrigue qui se déroule sur un bon rythme et où l'auteure assume parfaitement qu'elle ne fait pas dans la grande littérature, et encore moins dans le grand polar. Les clichés du genre abondent mais on ne s'en amuse pas moins.
Je disais plus haut que j'avais apprécié le fait qu'on aille droit aux faits et que les événements avancent vite mais c'est peut-être un peu trop rapide tout de même par moment, par exemple le fait que le jeune inspecteur Wong se prenne rapidement de sympathie pour Agatha Raisin dès le départ, ou que cette dernière obtienne sans trop de résistance les réponses aux questions qu'elle pose à son entourage dans le cadre de l'enquête. Quelques facilités d'auteur, en somme.

C'est assez convenu, prévisible et caricatural dans l'ensemble mais on lit ce roman presque pour ça, pour le bon moment de lecture divertissant qu'on sait que ce genre de livre nous procurera. Rien de plus vraiment. Pas de grandes surprises, ou de petit plus qui ajouterait une autre dimension à l'histoire. L'enquête, n'en parlons pas. Totalement anecdotique mais ça se tient. Un peu du niveau des enquêtes de Mickey, du Club des Cinq, ou d'Alice Roy.:-)

Soulignons quand même le personnage d'Agatha Raisin qui est une sacrée bonne femme malgré tout. Dotée d'une personnalité entre amusante et détestable à travers son mépris de citadine, sa naïveté par rapport à son idée de la vie de campagne, son désintérêt et son peu de talents pour la cuisine (là, j'avoue, cet aspect chez elle m'a vraiment conquise), son absence de scrupules, son côté un peu goujate et son nombrilisme, on apprécie néanmoins son authenticité, sa spontanéité et son caractère entier. Un personnage sans surprise une fois qu'on a compris ses caractéristiques principales, construit de toutes pièces spécifiquement pour amuser la galerie, mais ça fonctionne assez bien. Il faut dire que pour le personnage principal d'une série, il fallait une personnalité assez forte mais pas trop parfaite quand même, affublée de plein de petits défauts dont on puisse se moquer, mais en même temps, qui la rendent attachante.

Dans les différents qualificatifs et descriptifs que j'ai pu lire sur la série Agatha Raisin, j'ai bien aimé la comparaison avec les chips chez The Cannibal Lecteur :
"Lire Agatha Raisin, c'est comme manger un paquet de chips : on sait que ce n'est pas de la véritable nourriture, mais on ne peut s'empêcher de retourner dans le paquet..."

Bon, je ne regrette pas cette lecture sympathique (au moins je sais enfin de quel bois est faite cette Agatha Raisin, et mes soupçons se sont confirmés), mais je ne pense pas poursuivre. Il y a tellement de léger et divertissant dans les rayons finalement que, quitte à assouvir un besoin dans cette veine, je préfère tester une autre série, ou un autre roman. Enfin bon, on ne sait jamais, c'est vrai que les chips, on y revient assez facilement quand même.^^
L'auteure
Née en 1936 à Glasgow, Marion Chesney alias M.C. Beaton a été libraire et journaliste avant de devenir un des auteurs de best-sellers les plus lus de Grande-Bretagne avec ses deux séries de romans policiers, Hamish MacBeth et surtout Agatha Raisin.
Intègre le 

31 commentaires:

  1. Le mois anglais m'aura donné envie de la découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cette série a eu beaucoup de succès auprès des participants, déjà l'année dernière.

      Supprimer
  2. Absolument rien à ajouter, rien à changer. L'inspecteur Wong est sympa, nooooon?
    Tu comprendras que j'en ai lu deux puis suis passée à d'autres amusements.
    Au fait, J'aime le natto c'est vraiment super super!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette série est très bien comme ça, il ne faut pas être exigeant, c'est tout.:-) Je me laisserai peut-être tenter par le tome 2 un de ces quatre... C'est celui avec les animaux et le vétérinaire, je crois. Bon, un peu comme la quiche, c'est le genre de thématique qui pourrait me motiver.:-)
      J'aime le natto, j'ai commencé à le feuilleter. Effectivement, je pense que je ne serai pas déçue.;-) Mais bon, je me réserve un autre moment pour le lire.

      Supprimer
  3. C'est clairement convenu et caricatural, comme tu le dis, mais c'est amusant : c'est déjà ça de pris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà !:-) Bon, à petites doses quand même.;-)

      Supprimer
  4. c'est la vedette de notre mois...oui vraiment sympa au bord de plage...oh que ouiii...sans se prendre la tete...;)

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que ça rappelle un peu quand on lisait le Club des Cinq, c'est assez peu vraisemblable, mais amusant surtout pour le caractère de la dame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les enquêteurs amateurs, on a bien connu dans notre enfance.;-) Il y a le plaisir de trouver qui est le coupable, mais surtout des personnages qu'on est ravis de retrouver de tome en tome. C'est un peu le même principe ici.

      Supprimer
  6. J'hésiterais à lire cette série aussi... J'ai vu que ça va passer en feuilleton à la télé !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu quelques extraits de la série TV mais j'ai du mal avec l'actrice. Le reste semble en revanche assez fidèle. Très curieuse de ton avis sur cette série si tu te lances un jour. J'ai vu passer beaucoup d'avis de lectrices, mais quasi aucun commentaire de lecteurs. Bon dimanche.

      Supprimer
  7. Moi j'en ai déjà repris deux fois et ça m'amuse toujours. La série télévisée débarque ce dimanche soir sur France 3, je suis curieuse ! Dans le genre léger, j'aimerais tester L.C. Tyler et ses titres à rallonge (tu sais, Etrange suicide dans une Fiat 500 à faible kilométrage, par exemple)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te recommande le Tyler; c'est drôle :-)

      Supprimer
    2. J'ai regardé un peu la série. Bof, hein... Pas de quoi se réserver son dimanche soir pour la visionner. Je préfère encore lire la série à ce moment-là.;-)
      LC Tyler ? Je ne connaissais pas et ne visualisais même pas ses romans (pffff, faut dire qu'il y en a tant...). Je viens d'y jeter un oeil et ça a l'air bien sympathique en effet. Par contre, je ne comprends pas le choix des titres à rallonge en français alors qu'en anglais, ce n'est pas du tout le cas.

      Supprimer
  8. J'ai été déçue par cette lecture mais je regarderai quand même la série dès ce soir sur F3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhla, si tu as été déçus par cette lecture, je ne pense pas que la série TV t'ait emballée.;-) Je l'aurai vue en premier, ça ne m'aurait pas du tout donné envie de m'aventurer dans les livres...

      Supprimer
    2. Et bien, étonnamment, je trouve la série "sans prétention" mais c'est drôle, je peux la regarder d'un oeil (comme quasiment tout ce que je regarde à la télé), en faisant mes mots-croisés en même temps. Non, franchement, j'aime bien. Peut-être même bien que je relirai un ou l'autre titre de la série mais en anglais.

      Supprimer
    3. Ah oui, mais voilà ! Moi une série qui ne me scotche pas et que je n'ai besoin de regarder que d'un oeil en faisant autre chose, c'est loin d'être une réussite.;-) Mais ça remplit bien sa fonction de feuilleton divertissant du dimanche soir, c'est sûr.:-) C'est amusant que ça t'ait motivée à replonger dans les romans malgré ta déception du premier tome.

      Supprimer
  9. J'ai ce premier tome dans ma pal. Je m'attends à ce que tu précises dans ton article lors de ma lecture. Affaire à suivre...
    P.S : j'étais bien contente de le trouver d'occasion, je trouve cette série très chère pour le temps qu'on doit mettre à la lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien écoute, j'ai trouvé les premiers tomes à moins d'1 euro sur Kindle (en VO), c'est ce qui m'a décidée aussi à me lancer dans cette série, mais c'est vrai que si ça avait été bien plus cher, je n'aurais peut-être pas sauté dessus. D'ailleurs j'ai été prudente, je n'ai pris que le tome 1, parce que même à moins d'1 euro, je ne me rue pas sur tout.;-)

      Supprimer
  10. rohhh, toi aussi? Serais-je donc la dernière résistante? Elle est partout!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouioui, j'ai cédé à la curiosité finalement.^^ Bon, je ne le regrette pas mais je ne pense pas poursuivre, j'ai tant d'autres choses à lire.:-)

      Supprimer
  11. MDR ! En fait, j'ai vu sur mon fil Facebook qu'une lectrice était rendue au 6ème tome, je me suis dit que je n'y arriverai jamais ! Je vais vérifier ce qui est déjà sorti en vo, il y en a 27 (et apparemment, ce n'est pas fini)! C'est foutu pour ma part, je pense. Ou alors, il va vraiment falloir que le premier tome m'enchante pour que je continue dans le temps... Affaire à suivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais déjà vu qu'il y avait une bonne vingtaine de tomes déjà ! Pire qu'une série manga, haha ! Bon, je n'ai pas du tout l'ambition de lire toute la série mais j'étais quand même curieuse du tome 1. Curiosité assouvie, maintenant je passe à autre chose.;-)

      Supprimer
  12. Et bien histoire de se détendre les neurones et de se muscler les zygomatiques, pourquoi pas ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est exactement dans cet esprit que je l'ai abordé.:-) Je pense que ça pourrait t'amuser aussi.

      Supprimer
  13. Je pensais que tu n'accrocherais pas du tout tellement ça semble léger. Perso je ne m'y aventurerais pas^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais c'est du léger British, ça change tout !^^ Il y a toujours quelque chose à en tirer, ne serait-ce qu'un moment de lecture divertissant. Bon, et puis je ne lis pas que du lourd, hein.;-) Justement, j'aime bien varier pour souffler un peu.

      Supprimer
    2. Ah le titre, c'est bien trouvé!
      Bon ben les Cotswolds je la comprends, on y était l'été dernier et c'est magnifique!!! Je m'y verrais bien dans une belle maison de campagne, avec un grand jardin anglais, des chats partout, mon jardinier privé (ptdrrrrrr je blague! ^^)
      Excellent la Belette et ses chips! :D
      Sinon et bien c'est le genre de livre vers lequel je serais tentée d'aller, surtout en ce moment comme c'est l'été.
      Big Bisous

      Supprimer
    3. La campagne anglaise a beaucoup de charme, c'est vrai. Bon, moi la campagne en général, c'est à petites doses quand même mais j'apprécie sur de courtes périodes ce silence et cette absence de stress qui changent de la ville. Ah peut-être que si j'avais un jardinier privé, j'apprécierais davantage.^^
      Lecture estivale idéale, je confirme !
      Mouack mouack !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...