lundi 18 décembre 2017

L'ORIGINE DU MONDE


L'ORIGINE DU MONDE

traduit du suédois par Kirsi Kinnunen

Pfiou, par quel bout le prendre ? 
Comme je devais absolument rendre cet album à la bib' il y a un mois, j'ai pris quelques photos de planches pour avoir une sorte de mémo conservant les moments qui m'avaient marquée et sur lesquels m'appuyer quand je m'attellerai à rédiger mon billet. Soit maintenant. Je me rends compte que j'ai pris 110 photos au lieu de 4 ou 5 comme c'est habituellement le cas. Soit presque toutes les planches de l'album ! C'est que tout me semblait important, digne d'intérêt, d'être relevé et commenté, et j'avais visiblement envie d'évoquer tous les aspects et sujets de cette BD, ce qui va se révéler impossible en un billet qui ne se veut pas trop long...

Je vais donc faire fi de mes photos et y aller de mémoire, tiens, en commençant par une chansonnette (air connu) pour se mettre en train :

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la zézette...
... mais rien de bien polisson, au contraire, cet album est un ouvrage très sérieux, bien que traité avec humour et dérision (et rires jaunes surtout), qui lève le voile sur les idées fausses véhiculées depuis des lustres par des représentants de la gent masculine qui n'avaient visiblement rien d'autre à faire que de pérorer sur la question du sexe féminin.

Cet album m'a interpellée au détour d'une bib' car il était estampillé "coup de coeur". Inconnu au bataillon, j'y jette un oeil, je vois que l'auteure est suédoise, bon point, et qu'elle prend le parti de parler du sexe féminin en mettant en évidence les manoeuvres d'une société patriarcale pour minimiser son importance, son existence même, en faire un sujet quelque peu honteux et même complètement tabou, allant jusqu'à décider de son fonctionnement et de ce qui est bon pour la femme, pour, en quelque sorte, justifier les inégalités et la domination de la femme.

Je n'étais pas particulièrement revendicatrice de quoi que ce soit, façon féministe ou cause féminine, je n'ai jamais eu conscience d'un vrai problème quant à la représentation des "organes féminins" dans notre culture, ni ne me suis jamais sentie humiliée qu'il soit "mal vu d'en parler, passé sous silence, balayé, considéré comme inopportun", j'ai simplement eu une curiosité pour cet album, surtout pour son ton à l'humour (allant de bon enfant à incisif, toujours irrésistible en tout cas), mais cet album m'a fait réaliser beaucoup de choses et a suscité chez moi beaucoup de réflexions sur le sexe féminin et sa perception dans notre culture, et j'ai même eu des révélations. Tant de choses que j'ignorais qui expliquent bien des complexes chez la femme encore aujourd'hui. 

On hallucinera ainsi des discours et théories sur le sexe féminin de philosophes (dont Sartre), de psychanalystes (dont Freud), de sexologues, du corps médical dans son ensemble, de divers scientifiques, d'hommes d'église, toutes ces personnes qui se la jouaient éclairés avec leurs pensées pourtant rétrogrades et qui ont causé bien du tort à la femme avec leurs affirmations par-dessus la jambe. Avec le recul, ça en est rageant, choquant, aberrant et affligeant !

C'est cru, c'est un album qui dit et montre les choses sans fausse pudeur, on y parle vulve, orgasme clitoridien et vaginal, et même des règles. C'est très documenté aussi, autant sur notre époque que sur les siècles passés, avec des archives et des photos montrant que le sexe féminin n'a pas toujours été tabou et avait même quelque chose de sacré, pour preuve les représentations et statuettes remontant jusqu'au paléolithique, ou encore certaines pratiques dans l'Antiquité et croyances au Moyen-Âge, le grand tournant qui a sonné le glas pour nous les femmes étant la fin du 18è siècle.

Un album qui m'a vraiment plu pour l'originalité du sujet et de son traitement, pour l'humour et la façon de l'auteure d'amener les faits et de conduire sa démonstration, dans une fausse innocence qui assène des vérités en n'épargnant personne. 
Un album mordant et décomplexant, j'ai beaucoup aimé le chapitre des règles personnellement.

On est à la limite du roman graphique avec cette BD tellement il y a de texte, mais ce n'est pas dérangeant, quoique un peu chargé et foisonnant tout de même. C'est un sujet qui aurait pu être traité façon non-fiction, en texte, comme Le Charme discret de l'intestin, avec quelques illustrations et photos, ça aurait peut-être gagné en lisibilité. Mais le format "album" fonctionne bien aussi.
Un sujet vraiment très intéressant en tout cas, beaucoup plus que je ne l'imaginais, et un album très instructif sur cette thématique. Un incontournable même dans le domaine.

Un thème a priori en vogue puisque je viens de voir qu'Actes Sud sortait en janvier, un peu dans la même veine que Le Charme discret de l'intestin justement, Les Joies d'en bas, des étudiantes en médecine norvégiennes, Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl.

L'auteure
Suédoise née en 1978, Liv Strömquist est auteure de bandes dessinées et animatrice de radio. Après avoir obtenu son diplôme en sciences politiques, elle se consacre aux questions sociales et en particulier à la condition de la femme, aux problèmes du tiers monde et aux politiques d'immigration.

6 commentaires:

  1. Bien bien. Y'a plu ka. C'est assez lisible finalement? Cela parait dense

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a quand même l'habitude de lire des romans ou de la non-fiction bien plus fournie en texte pour ne pas se laisser intimider par une BD un peu bavarde.;-) En tout cas, ça se lit très bien, l'intérêt du sujet aidant, sûrement.:-)

      Supprimer
  2. C'est LE thème à la mode chez les éditeurs on dirait. En plus de celui chez actes sud vont paraître en janvier "Microbiotique vaginale : la révolution rose" (rien que ça !), "Petite encyclopédie des règles" ou encore le prometteur "Entre mes lèvres, mon clitoris". Que de saines lectures en perspectives^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je n'ose taper sur Google "Entre mes lèvres, mon clitoris" pour en savoir plus, je sens que je risque de tomber sur des sites ou des images X.
      Sur le thème des règles, j'avais en effet remarqué qu'il y a eu plusieurs parutions cette année déjà, et là maintenant on y va franco en s'intéressant davantage au sexe féminin dans son ensemble. Dommage qu'il y ait ce côté "effet de mode" où on explore un sujet comme si c'était un nouveau filon et non pas parce que c'est important d'en parler... Je me demande d'ailleurs si ce type d'ouvrages a vraiment du succès auprès des femmes, ou les intéresse même. Quant aux hommes, je me pose la question...^^

      Supprimer
  3. Je note ! Et surtout, je note ton idée de génie...A savoir prendre en photo quelques planches. Car moi aussi, souvent, je dois rendre les BD en urgence et me retrouve sans des références qui m'ont marquée lors de la lecture. Il m'arrive aussi de ne pas les retrouver si l'ouvrage est assez épais ! Donc maintenant, lecture de BD avec Iphone à côté ! Merci pour cette idée géniale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je t'en prie.;-) Au début, c'était surtout pour illustrer mes billets de quelques planches marquantes. Fais gaffe de ne pas te retrouver à prendre tout en photo après.;-) C'est un peu comme les extraits marquants dans les livres. On note, on note, et puis on se rend compte qu'on ne peut pas tout retranscrire dans le billet sinon ça revient à recopier tout le livre.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...