dimanche 21 janvier 2018

THE DARK FOREST


THE DARK FOREST
           REMEMBRANCE OF EARTH'S PAST - TOME 2

traduit du chinois par Joel Martinsen

( LA FORÊT SOMBRE - TOME 2 )

Il y a un peu plus d'un an, je découvrais le tome 1 de la trilogie du "Problème à Trois Corps", mes premiers pas dans la SF chinoise, une expédition que j'avais un petit peu appréhendée, craignant une intrigue inaccessible au tout-venant, et qui, au final, s'est révélée concluante, bluffante et complètement captivante malgré ses complexités scientifiques. De la SF de très haut niveau avec peut-être un ou deux bémols qui ne pèsent ceci dit rien dans l'ensemble.
C'est donc confiante que j'ai enchaîné avec le tome 2, La Forêt sombre, que, tout comme le tome 1, j'ai lu dans sa traduction anglaise, en ayant fait l'acquisition avant la parution de la traduction française.

S'agissant d'une suite, je ne vais pas pouvoir dire grand-chose de l'intrigue sous peine de spoiler, aussi vais-je directement à mon ressenti de lecture :
Malgré mon impatience de lire ce tome 2, un an s'était tout de même passé. Je craignais donc d'être un peu perdue au début mais on resitue le contexte assez vite donc pas de souci de ce côté-là.
En revanche, alors que j'étais convaincue de n'avoir aucun mal à rentrer dans l'histoire et de la trouver aussi fluide et accessible que le volume précédent, j'avoue que cette suite m'a donné un peu plus de fil à retordre.
J'ai trouvé que l'auteur, Liu Cixin, insistait davantage ici sur des détails techniques et scientifiques complexes et abstraits, sans parler des stratégies militaires barbantes qui ont rendu ma lecture plus ardue. Ça reste accessible ceci dit, et quand on ne saisit pas bien les détails de ces aspects, ça ne nuit pas à la compréhension générale du contexte et de la situation, mais on perd un peu en plaisir de lecture.
Ce qui m'a vraiment ennuyée ceci dit, c'est que les bonnes idées ne manquent pas ici une fois encore, mais tout est lent à se dérouler, du coup j'avais l'impression de me traîner dans le livre. C'est, en plus, un auteur qui aime prendre son temps et s'appesantir sur des détails inutiles, même dans le quotidien des personnages. Je l'avais déjà remarqué dans le tome 1, sa propension à verser un peu dans le poétique et le romanesque, à se faire plaisir en tant qu'écrivain, je dirais, ce qui équilibrait bien la partie technico-cérébro-scientifique, mais ici, je trouvais que ça étirait inutilement l'intrigue et c'était agaçant par moment.
Pour dire, sur 500 pages bien tassées, ce n'est qu'à partir de la moitié du livre qu'on commence à aborder la partie véritablement intéressante et palpitante de l'histoire.

Malgré tout, je décerne encore une fois les honneurs à ce roman qui est tout simplement bluffant d'imagination et d'idées démentielles. Si j'avais adoré le jeu de réalité virtuelle du "Problème à trois corps" dans le tome 1, ici j'ai trouvé complètement démente et géniale l'idée des Wallfacers (Colmateurs en français), l'imagination autour de l'évolution de la planète Terre et de ses habitants, et cette théorie ou ce principe de la forêt sombre que j'ai trouvé pertinent, riche de sens dans le contexte spatial, et vertigineux quand on y réfléchit bien.
C'est lent mais tout est d'une cohérence sans faille, inutile d'attendre l'auteur au tournant, et en réalité, la lenteur dans ce récit est quelque part justifiée par le contexte de l'histoire. En fin de compte, si je n'étais pas aussi impatiente, je trouverais que le timing était juste parfait (hormis tout le blabla autour des stratégies militaires mais bon, on ne pourra pas dire que l'auteur écrit son intrigue par-dessus la jambe, il met beaucoup de soin à être précis dans son histoire).
Que de suspense aussi autour des Trisolariens et des réactions et stratégies humaines ! Le développement de cette situation critique sur laquelle il est impossible de lancer des paris m'a foutu une sacrée claque, tellement c'était inattendu, mais je ne peux en dire plus.^^

Vivement la suite, même si j'ai cru lire qu'elle n'était pas tout à fait à la hauteur des attentes de plusieurs lecteurs.

Intègre le  

16 commentaires:

  1. Purée! le 1 est à la bibli. je fais quoi? ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'empruntes, bien sûr !!!^^ Il faut absolument que tu le lises, je suis très curieuse de ton avis là-dessus dans la mesure où tu as lu assez de SF pour avoir un bon oeil critique sur le sujet.

      Supprimer
  2. Tu as beau lui décerner les honneurs, au vu de tes nombreux bémols et de mon manque total d'intérêt pour la SF je vais faire l'impasse sans regret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, mais la SF, c'est large, je suis sûre qu'il y a plusieurs livres où tu pourrais y trouver ton compte ! Tiens, d'ailleurs, Saga, c'est de la pure SF et tu accroches bien. Ton cas n'est pas désespéré.;-)

      Supprimer
  3. Déjà la SF, ça ne me dit plus rien du tout, mais si en plus elle est chinoise...! Je passe vite !
    Merci pour cette participation à mon challenge et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, le combo perdant pour toi donc. J'aurais pensé que les hommes étaient plus facilement attirés par la SF que les femmes mais il faut croire que non, vu le commentaire de Jérôme plus haut.;-) Bonne semaine.

      Supprimer
  4. Je l'ai presque terminé, mazette quel bouquin ! Contrairement à toi, les digressions scientifiques ou militaires ne m'ont pas pesé, j'ai trouvé ce récit passionnant (peut-être parce que j'ai pu m'enfiler les quatre cet premières pages presque d'affilée à l'occasion d'un voyage en train), imaginatif, riche de thématiques comme l'était le premier opus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah mais je suis ravie que les digressions scientifiques et militaires n'aient pas eu raison de ta patience ! J'ai vraiment craint que ces aspects n'entachent ton plaisir de lecture. Je pense que le lire en anglais ne m'a pas aidée, même si je suis à l'aise habituellement, parce qu'il y avait tout de même trop de vocabulaire spécifique inconnu de mes services, ce qui m'a rendu le tout un peu fastidieux. Le traducteur n'est pas le même que celui du tome précédent aussi, et quelque part, j'ai ressenti une légère différence de style.
      En tout cas, bien d'accord avec toi sur l'ensemble, l'imagination de l'auteur est épatante, c'est riche de thématiques, et oui, on peut s'exclamer "mazette quel bouquin !".^^

      Supprimer
  5. Ca y est je l'ai terminé.. je ne suis pas sûre d'avoir vraiment compris la fin..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je ne me souviens pas avoir eu le sentiment d'une fin confuse ou ambiguë mais ma lecture commence à remonter. Tout ce que je sais, c'est que j'étais pressée de lire la suite.:-)

      Supprimer
    2. Si j'ai bien compris, à la fin Luo Ji le Colmateur menace d'envoyer à l'univers un message indiquant la position de la Terre et de Solaris, pour les éventuelles autres civilisations qui deviendraient alors de potentiels envahisseurs, et Solaris renonce du coup à attaquer la Terre, mais ça me paraît un peu gros (si ça ne trouve, je n'ai rien pipé) !!

      Supprimer
    3. Sisi, c'est ça !^^ Ça paraît un peu simpliste en effet mais dans le contexte de la théorie de la forêt sombre et des chasseurs qui préfèrent ne pas risquer la survie de leur espèce, quels choix se présentaient véritablement ? Je trouve que c'était une solution cohérente (une solution "pas-de-choix") en fin de compte à ce que beaucoup de gens sur la toile appellent le paradoxe de Fermi. Pour Solaris, c'était soit risquer d'être définitivement exterminés de l'espace en mettant la Terre, leur unique destination-refuge, en danger, soit accepter des compromis. Et maintenant, je suis très curieuse de savoir comment l'auteur compte faire évoluer cette histoire dans le dernier tome !

      Supprimer
    4. Tu me rassures, j'avais bien compris ! Il me tarde moi aussi de lire le 3e volet. Que penses-tu d'organiser une LC lorsqu'il paraîtra ?

      Supprimer
    5. Avec plaisir ! J'ai déjà dans ma PAL la traduction anglaise mais je peux bien attendre l'édition française. Ça devrait être vers octobre, je pense, mais j'ai assez de lectures pour patienter d'ici là.:-)

      Supprimer
  6. Rendez-vous en fin d'année alors (sauf si entre-temps l'envie de le lire en anglais te titille trop, je ne t'en voudrais pas) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fin d'année ça me va ! J'ai tellement de livres qui me tentent que je peux bien patienter pour celui-là.:-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...