lundi 25 février 2019

J'IRAI DANSER (SI JE VEUX)


J'IRAI DANSER (SI JE VEUX)

précédemment paru sous le titre Autopsie d'une femme plate

Un titre sur lequel je ne me serais jamais arrêtée si l'auteure n'était pas Marie-Renée Lavoie, adoubée auteure chouchou depuis que j'ai lu La Petite et le Vieux, une de mes révélations 2017.
Un titre qui sentait un peu le trop léger, le frivole sans élément de curiosité particulier, le sûrement pas mauvais et pourquoi pas mais très contournable comme il y en a tant. Je préfère de loin le titre original de l'édition québécoise, Autopsie d'une femme plate. qui évoque quelque chose qui a plus de corps, de mystère, qui intrigue même.
Le contexte de l'histoire n'était lui-même pas des plus emballants (par rapport à mes goûts) :
Une femme, la cinquantaine, trompée par son mari pour une plus jeune. L'effondrement. La descente aux enfers. Coachée par une bonne amie pour qu'elle refasse surface. Du classique, du vu et revu qui ne m'a jamais vraiment attirée comme thématique.

jeudi 21 février 2019

TOUR DE FRANCE DES VILLES INCOMPRISES


TOUR DE FRANCE DES VILLES INCOMPRISES

À l'heure où les voyages riment avec dépaysement enchanteuresque, lointain de préférence, exotique si possible, un minimum de choses à voir ou à faire mais un maximum c'est encore mieux, Vincent Noyoux, l'auteur, journaliste de voyage habitué des virées les moins ordinaires, choisit ici d'explorer les villes ignorées, méprisées, snobées, dédaignées, rebutantes, oubliées, mal aimées, moquées.
"Des lieux où on n'irait jamais passer un week-end", "qui ne font pas rêver", qui évoquent ennui, vide, médiocrité, grisaille, tristesse. "Combien de fois se demande-t-on en traversant une bourgade déserte : mais qui peut bien vivre ici ?"
"Ce livre s'intéresse aux vilains petits canards du tourisme hexagonal, aux derniers de la classe, au ventre mou du pays. On n'y trouve pas de bars branchés ni d'abbayes classées. On n'y respire pas le vent du large à pleins poumons. On n'y croise aucune célébrité..

lundi 18 février 2019

RAT ET LES ANIMAUX MOCHES


RAT ET LES ANIMAUX MOCHES

Quelle jolie petite fable pleine de charme et d'émotions ! Tout à fait le genre de contes qui vous prend par la main et vous rappelle délicieusement à ces histoires simples de votre enfance qui remplissaient votre imaginaire en un cocon douillet.
C'est le titre qui m'a attirée d'emblée car j'aimais cette idée de rendre hommage aux êtres défavorisés par la nature, victimes de nos préjugés, ceux qui nous écoeurent, ceux qui nous font peur même (pensez donc aux araignées ou aux limaces et vous serez tout de suite dans le bon état d'esprit).
J'ai toujours été très sensible à cette injustice faite aux êtres vivants pour une apparence qu'ils n'ont pas choisie. J'ai pleuré en regardant la version animée du Vilain Petit Canard. Bon, cela n'empêche que les araignées, limaces et autres rampants d'une manière générale me dégoûtent.

SIBYLLINE


RAT ET LES ANIMAUX MOCHES

vendredi 15 février 2019

THE PROMISED NEVERLAND - TOME 1


THE PROMISED NEVERLAND - TOME 1

Je ne sais pas si j'ai bien fait de m'embarquer dans une énième série dont je ne suis pas très sûre du nombre de tomes au final (elle est toujours en cours d'écriture...) mais le billet de Jérôme était assez irrésistible, je n'ai pas résisté. Encore moins quand j'ai demandé l'avis d'une collègue branchée manga (car même une fois le tome 1 en main, je me suis encore donné la chance la possibilité de me rétracter). Quand elle m'a évoqué une ambiance à la Death Note, avec manipulations mentales à la clé, affrontements psychologiques qui s'apparentent à un jeu d'échec, feintes tactiques et stratégiques, j'étais cuite (j'adore ce type d'intrigues !). Elle trouvait même que c'était un peu violent pour des enfants (c'était mon questionnement en fait - manga pour très jeune public comme l'univers et l'atmosphère du manga semblaient l'indiquer, ou un adulte pourrait y trouver son compte ?)
J'ai commencé le tome le soir même.

SHIRAI Kaiu


THE PROMISED NEVERLAND - TOME 1

THE PROMISED NEVERLAND - TOMES 2 ET 3

mardi 12 février 2019

THE LOVELY HORRIBLE STUFF


THE LOVELY HORRIBLE STUFF

Un album que j'avais repéré à la bib' il y a un sacré moment mais quand je me suis enfin décidée à l'emprunter, il avait disparu. J'ai regretté de ne pas l'avoir embarqué le jour même (c'est ça de vouloir être raisonnable...) car il m'avait fortement intriguée à l'époque et j'étais convaincue que ce serait une petite pépite.
Graphiquement en tout cas, l'album ne manquait pas d'originalité et donnait envie d'en découvrir davantage. Il semblait consister en saynètes dont les planches intégraient des dessins à des décors réels, ou inversement, des photos s'inséraient dans les illustrations de l'auteur, Eddie Campbell. 
Le thème de l'argent aussi, traité avec humour d'après ce que j'avais entraperçu, me parlait assez. Il me semblait qu'on avait affaire à une sorte "d'histoire de l'argent, des origines à nos jours", avec un regard critique non dénué de dérision sur ses travers et sa relative absurdité. Et j'avais même aperçu Shakespeare parmi les illustrations. Non franchement, c'était très prometteur.

Eddie CAMPBELL


THE LOVELY HORRIBLE STUFF

samedi 9 février 2019

LES PALIMPSESTES


LES PALIMPSESTES

traduit de l'espagnol (Pologne) par Lori Saint-Martin

Je furetais en librairie en octobre quand ce petit livre noyé parmi les mastodontes de la rentrée littéraire et autres grosses piles a réussi miraculeusement à se frayer un chemin jusqu'à mon oeil rêvasseur. Il faut dire que la couverture assez inédite et intrigante avec un rien de délire et d'absurde était assez irrésistible (pour moi). Un coup d'oeil à la quatrième de couv. J'étais cuite.
"Ça ne va pas très fort ces derniers temps pour Czeslaw Przesnicki. À trente-cinq ans, cet autoproclamé "écrivain raté", ressortissant polonais d'expression antarctique, se retrouve interné dans un hôpital psychiatrique liégeois. [...] Il erre dans les couloirs d'une étrange institution dont les patients se nomment Nabokov, Beckett, Cioran ou encore Ionesco. [...] Tous autant de grandes figures de l'exil qui, accusées d'avoir renoncé à leur idiome maternel, doivent se soumettre à une énigmatique "thérapie bartlebienne" censée les remettre dans le droit chemin linguistique."

Aleksandra LUN


LES PALIMPSESTES

mardi 5 février 2019

JE SUIS ENCORE LÀ-BAS


JE SUIS ENCORE LÀ-BAS

Un album sur lequel je suis tombée complètement par hasard à la bib' et qui m'a vite semblé incontournable pour son titre tellement évocateur, sa thématique (le sentiment de déracinement et de décalage culturel dans son propre pays), son lieu d'action (la Corée) et son auteur, Samir Dahmani, français d'origine algérienne. Quel mélange détonnant !

À l'origine, deux auteurs, Samir Dahmani, et Yunbo, jeune Coréenne (compagne de ce dernier). Deux pays, la France et la Corée. Et deux projets qui se font écho, Je ne suis pas d'ici (de Yunbo) et Je suis encore là-bas (de Samir Dahmani). "Le premier évoque les difficultés à s'intégrer dans une société étrangère, le second, celles qu'on a à réapprendre les codes de sa propre culture après avoir vécu ailleurs."

Samir DAHMANI


JE SUIS ENCORE LÀ-BAS

dimanche 3 février 2019

CHI, UNE VIE DE CHAT - TOMES 11 ET 12


CHI, UNE VIE DE CHAT - TOMES 11 ET 12

Ouiiiiiiiiiiiiii ! Et une série de terminée, une ! Une de 12 tomes en plus, commencée en juin 2012 (et finie réellement en novembre 2018, mais bon, euh, je l'avais dit déjà que j'avais du retard dans mes billets ?^^) !

J'avais failli l'arrêter à mi-parcours en plus parce que 3 ans s'étaient écoulés avant que je ne lise le tome 7, puis encore 3 ans avant le tome 8, et je craignais à chaque fois de me perdre dans le récit en cours. Je n'avais pas trop d'inquiétude à me faire en réalité car l'histoire de Chi est relativement simple, sans pirouettes ni enjeux, et se lit vraiment pour l'amusement et le divertissement qu'elle procure, surtout si on est fan des chats.

Arrivée aux tomes 9 et 10, il était impossible par contre de faire durer le suspense plus longtemps, car oui, à ce stade, il commençait à y en avoir. J'avais dévoré ces deux tomes le sourire aux lèvres, un profond attendrissement pour cette histoire et un début de palpitation, d'excitation et d'inquiétude par rapport à ce que la fin de cette série laissait entrevoir.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...