lundi 30 septembre 2019

LA NOTE AMÉRICAINE


KILLERS OF THE FLOWER MOON
          THE OSAGE MURDERS AND THE BIRTH OF THE FBI

( LA NOTE AMÉRICAINE )
             L'HISTOIRE DES MEURTRES AMÉRINDIENS À L'ORIGINE DU FBI

traduit de l'anglais (États-Unis) par Cyril Gay

L'histoire des États-Unis, les films, les livres, les documentaires, m'avaient familiarisée avec les noms de quelques tribus amérindiennes, les Apaches, les Sioux, les Iroquois, les Navajos, les Cheyennes, les Cherokees, pour n'en citer que quelques-uns, mais les Osages, je n'en avais jamais entendu parler. Et des meurtres au sein de leur population, encore moins. Et pourtant, ils étaient, dans les années 1920, les hommes et femmes les plus riches au monde, depuis qu'on avait découvert, sous leurs terres, dans l'Oklahoma, du pétrole.
Ils avaient même des chauffeurs pour conduire leurs nombreuses voitures, des domestiques blancs pour tenir leurs belles demeures, et envoyaient leurs enfants étudier dans les meilleures écoles, jusqu'en Europe. Tant d'opulence ne pouvait qu'attiser la jalousie et la convoitise, et les Américains (Blancs) eurent tôt fait de mettre tout en oeuvre pour avoir leur part du gâteau. 
Un par un, les Osages ont commencé à disparaître ou mourir dans d'étranges circonstances. Ceux qui commençaient à enquêter sérieusement sur ces cas disparaissaient à leur tour. Mais à qui pouvaient vraiment profiter ces crimes ?
La situation devenant critique, le jeune Edgar Hoover, alors à la tête du BOI, l'ancêtre du FBI, se saisit de l'affaire et fit appel à l'agent spécial Tom White qui ne se doutait pas à ce moment-là qu'il allait mettre son nez, à ses risques et périls, dans une des plus sordides histoires des États-Unis, révélant ce que l'âme humaine peut avoir de plus noir.

Une histoire révoltante pour une enquête passionnante ! L'auteur, David Grann, a su restituer cet épisode sombre et bouleversant de l'histoire américaine, connu sous le nom du Règne de la terreur, de façon percutante. Il mène son enquête avec la rigueur d'un agent spécial et ne nous dévoile les faits et les éléments de l'affaire qu'au fur et à mesure de son avancée, nous maintenant dans une sorte de suspense et de tension tout le long. Car on a beau avoir nos suspicions, on n'est jamais bien sûr de ce qui se trame réellement. Les rebondissements se succèdent, nous noyant dans mille conjectures. Et une fois le grand coupable désigné (quelle claque, cette révélation !), encore faut-il pouvoir prouver les faits. Ce qui n'est pas chose aisée à cette époque où règnent la corruption et les menaces anonymes. J'ai vraiment admiré la détermination de Tom White sur ce dossier que plus d'un aurait été tenté d'abandonner. Mais ce que j'ai trouvé encore plus fort, c'est la fin et la conclusion qui évoquent la possibilité d'un coupable encore plus effrayant.

Un extrait très révélateur de la façon dont les Indiens étaient considérés à l'époque :
"Mais une question cruciale ne fut jamais abordée, ni par le juge, ni par la défense, ni même par l'accusation : est-ce qu'un jury composé de douze hommes blancs pourrait condamner un autre Blanc pour avoir tué un Indien ? Un journaliste sceptique nota : "L'attitude des colons, éleveurs de bétail, envers les Indiens non métissés est bien connue."
Un éminent membre de la tribu dit les choses encore plus franchement : "Je me demande si ce jury considère qu'il s'agit bien ici de meurtres et non de maltraitance sur les animaux." "

Je crois que j'aime vraiment beaucoup, de plus en plus du moins, ce genre littéraire du true crime où l'on suit une enquête réelle qui n'a rien à envier à celles de la fiction et où l'on palpite et frémit au moins tout autant. Ici, on est vraiment dans un de ces cas où la réalité dépasse la fiction, tout comme dans De sang-froid de Truman Capote. J'ai toutefois préféré le style de ce dernier à celui de David Grann qui n'a (à mon humble avis) pas le même éclat et est surtout très journalistique (mais on s'y fait bien et son récit reste d'une grande puissance).
Ce livre abonde aussi en photos d'époque des personnages impliqués dans cette affaire. C'est un véritable bonus plus qui ancre le récit dans une réalité encore plus tangible et glaçante.
La partie "naissance du FBI" m'a beaucoup captivée aussi, avec la figure mythique de Hoover. Quel personnage là aussi ! Même si on ne le voit pas beaucoup, sa présence entre les lignes suffit déjà à impressionner.

À noter que ce livre est en cours d'adaption par Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio et Robert De Niro comme acteurs principaux. Connaissant leurs rôles respectifs, je pense que ça va donner !

LC avec Maggie.

L'auteur
David Grann est né en 1967 à New York. Il collabore à de nombreux journaux (The Washington post, The Wall Street Journal) et, depuis 2003, au New Yorker. Il est l'auteur de La Cité perdue de Z et de plusieurs nouvelles, dont Un crime parfait et Chronique d'un meurtre annoncé.

30 commentaires:

  1. Ha oui, un bon bouquin sur des faits peu ou pas connus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le film contribuera à mieux les faire connaître, et c'est tant mieux !

      Supprimer
  2. Un excellent livre qui se lit comme un polar, alors que tout y vrai ! C'est bien qu'on le revoie depuis sa sortie en poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une bonne chose. Ceci dit, je n'ai pas feuilleté l'édition de poche mais je me dis que les photos doivent pâtir de ce format et perdre en qualité.

      Supprimer
  3. Bonjour A_girl, je suis en train de le lire. L'histoire est passionnante mais je trouve que le style est un peu pauvre. Peut-être est-ce un problème de traduction. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, je suis d'accord avec toi, je n'ai pas trouvé l'écriture extraordinaire. Le style est très factuel, le tout manque un peu de relief mais bon, ça n'empêche que le récit reste passionnant, et à la lecture des dernières pages, je l'ai trouvé d'une grande puissance.

      Supprimer
  4. Oh merci Kathel pour l'info sur la sortie poche, et merci à toi pour ce billet car je suis très intéressée par ce sujet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un épisode de l'histoire qui mérite vraiment d'être connu. Hâte de te lire à ce sujet !

      Supprimer
  5. Je ne savais pas qu'une adaptation ciné était prévue, je suis curieuse de voir ce que ça peut donner... mais de toutes façons, tout moyen de faire sortir de l'ombre ce terrible pan de l'histoire américaine est bienvenu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi, surtout que je suis convaincue que le film brassera bien plus de spectateurs que le livre n'a attiré de lecteurs à date.;) Très curieuse de cette adaptation moi aussi. Le trio Scorsese, DiCaprio et De Niro, ça peut envoyer du lourd.

      Supprimer
  6. Il faut garder à l'esprit qu'il s'agit d'un essai et non d'un roman. En revanche, ça se dévore très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un essai traité sur la ligne narrative du roman. L'auteur a tout de même tenté d'en faire plus qu'un simple essai, sans aller jusqu'à le romancer. Ça se lit très bien comme ça mais ça m'a juste manqué un poil d'âme, sans que cela soit très dérangeant ceci dit. Mais on ressent quand même bien la distance et les réflexes du journaliste.

      Supprimer
  7. Il m'intéresse vraiment beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, n'hésite pas une seconde ! C'est un pan de l'histoire américaine qui mérite vraiment d'être découvert.

      Supprimer
  8. Un film ? J'irai peut-être le voir. En revanche, je vais continuer à le lire ! merci pour cette LC :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai presque hâte qu'il sorte ce film ! Hâte aussi de voir comment les critiques et les spectateurs le recevront. Merci à toi pour cette LC ! Ce livre dormirait encore dans ma PAL sans cette motivation.;)

      Supprimer
  9. Je l'avais noté à sa sortie et un peu oublié. Je n'avais même pas vu qu'il était en poche. Comme tu dis, le film risque de donner. Que d'histoires épouvantables à propos de ce qui a été fait aux Indiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et celle-là est particulièrement abjecte tellement les choses se sont faites de façon insidieuse.
      (Aaaah ces livres qu'on note, achète, et oublie... Ma PAL en est la représentation embarrassante^^)

      Supprimer
  10. J'ai acheté De sang froid il y a peu, je vais commencer par là avant de me pencher sur le cas de celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop bien ! comme tu disent les jeunes d'aujourd'hui^^ (ou ça y est, c'est déjà daté ?^^) Tu as acheté De sang-froid, ça me met vraiment en joie ! J'ai hâte que tu le lises et que tu nous livres ton avis !

      Supprimer
  11. J'ai craqué pour l'édition poche, je ne vais pas tarder à le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah mais tu as un blog en fait ! Et tu le tiens avec Manon ! Je l'ignorais. Adresse notée ! Et hâte de te lire sur ce récit !

      Supprimer
  12. Je ne connais pas du tout mais la référence à Capote m'interpelle forcément…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, il n'a pas la plume d'un Capote mais sa voix porte et son récit reste prenant et secouant.

      Supprimer
  13. Je n'ai jamais trop lu ce type de sujets. En série, j'ai pourtant "adoré" Making a murderer qui m'avait tenue en haleine pendant 2 saisons.
    Mais tout comme toi, je ne connaissais pas l'existence de cette tribu et encore moins les faits commis. Je suis preneuse d'en apprendre un peu plus. Je me le note ! Peut-être pas pour lire ce livre précisément mais pour tout le reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À vrai dire, je ne courrais pas vraiment après ce genre de sujets non plus. C'était toujours autre chose qui m'attirait au départ, mais maintenant que je m'aperçois que je suis complètement prise par ces récits, il faut que je me rende à l'évidence, "j'aime" ce type de sujets.:)
      En tout cas, ce livre vaut vraiment le détour pour la lumière qu'il fait sur l'affaire des Osages.

      Supprimer
  14. Ah mais je viens justement de chez Maggie! Un ami auteur me l'a conseillé, je vais le lire rapidement je pense. Cette histoire est tout bonnement ahurissante, ignoble...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, rien que dans ses grandes lignes, cette affaire apparaît clairement révoltante, mais en lisant ce livre, on en prend vraiment conscience et on se rend compte à quel point elle est sordide. Hâte de te lire à ce sujet !

      Supprimer
    2. bon, ça sera pas pour tout de suite, je viens de tomber dans le dernier Oates, et c'est un sacré pavé...et j'ai peu de temps pour lire! Mais La note est définitivement dans mes priorité s de lecture hors boulot d'ici la fin d'année!

      Supprimer
    3. Pas de souci, je connais bien le problème de "ces-livres-qu'on-aimerait-lire-tout-de-suite-mais-ça-bouchonne-déjà-devant".^^

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^