vendredi 17 novembre 2017

AU REVOIR LÀ-HAUT


AU REVOIR LÀ-HAUT

Voilà, je l'ai enfin lu ! Merci Albert Dupontel, car sans l'annonce de son adaptation du roman, ce dernier serait encore sur une de mes LAL qui aurait tôt fait de disparaître à la faveur d'une plus récente (c'était déjà quasi le cas). Je n'ai pas encore vu le film, mais par manque de temps, je ne suis pas certaine d'aller le voir finalement. même s'il a l'air franchement bien. Le roman et les extraits du film me suffisent amplement. J'ai d'ailleurs lu le livre avec les acteurs du film en tête et si ça m'était un peu compliqué d'imaginer Albert Dupontel dans le rôle d'Albert Maillard pour la différence d'âge principalement, je trouve le choix de Laurent Lafitte dans le rôle du vil Pradelle très judicieux. Des quelques scènes que j'ai vues, je pense que je rate aussi l'esthétisme des masques d'Édouard qui ont l'air magnifiquement et ingénieusement conçus dans le film (quelle excellente trouvaille, ces masques). Tant pis, le livre en donne une excellente idée de toute façon.

Pierre Lemaitre, je le connaissais déjà mais en tant qu'écrivain de polars. Je l'avais découvert à travers Robe de marié il y a quelques années, sous l'influence fatale de la blogosphère, et j'avais plutôt apprécié la plume de l'auteur, son sens du suspense et l'intrigue générale mais avec un enthousiasme modéré. Quand j'ai appris qu'il s'était mis au roman historique, sur la Première Guerre mondiale en plus, j'étais assez étonnée, je ne l'attendais pas du tout dans ce créneau, et son Goncourt m'a encore plus sidérée. Et intriguée. Mais pas assez pour que je me rue de suite sur son roman parce que voilà, les histoires de guerre, ça me fatigue de plus en plus, je suis de plus en plus réticente. Je restais malgré tout curieuse car sur la Première Guerre mondiale, je n'ai pas lu énormément en réalité, et puis, autour de moi, les gens s'accordaient à dire que son roman était vraiment, vraiment bien.

Il m'a quand même fallu attendre que Dupontel menace de sortir son film sans que j'aie lu le roman (un vrai cas de conscience chez moi) pour que je m'y mette enfin.
Je ne connaissais rien de l'histoire et j'ai aimé la découvrir au fur et à mesure de ma lecture, aussi je n'en dévoilerai pas plus ici, mais de toute façon, avec le film, ce n'est plus vraiment un mystère.

Ce qui m'a plu dès le début, c'est que je n'ai pas eu l'impression de lire une histoire de guerre, pesante, austère, et pourtant on est en plein dedans. Le récit prend vie très vite à travers ses personnages qui occupent toute la scène. C'est leur histoire qui nous importe d'emblée. On n'a pas affaire à un récit de guerre mais à des personnages et tout ce qu'ils symbolisent, du coup, ça passe tout de suite très bien. C'est plein de vie et de peps, comme si la guerre se déroulait en coulisse et qu'on sentait bien sa présence et son rôle mais pas au-devant de la scène. Non pas qu'on en oublierait la guerre, au contraire, mais elle est abordée sous une autre perspective, davantage celle des conséquences, et cet aspect m'a particulièrement intéressée.

Ce qui est plaisant chez Lemaitre, c'est que son style a un air de gouaille, il a le sens de la formule qui fait mouche, il y a quelque chose de fortement réjouissant dans son écriture. On n'est pas dans la profondeur ni la finesse mais on prend quand même plaisir à la lecture de cette écriture pleine de vie et d'allant, un peu comme la bonne cuisine familiale vs la cuisine gastronomique. On est entre nous, pas de manières. Il interpelle d'ailleurs parfois le lecteur en manière de clin d'oeil, comme si on était complices.
L'intrigue est rythmée, et en même temps, Lemaitre prend le temps de la développer avec une certaine maîtrise (j'ai beaucoup aimé la fin, je me demandais comment cela allait se terminer), tout en surprenant le lecteur par quelques rebondissements et retournements de situations. J'ai trouvé aussi que les portraits psychologiques de ses personnages étaient très convaincants.

J'ai donc bien aimé dans l'ensemble, l'intrigue, son originalité, son développement, les personnages que l'auteur prend plaisir à malmener, moquer et caricaturer, certains plus que d'autres, les dénonciations des travers administratifs et politiques de l'époque, cette lumière faite sur le sort des démobilisés, ce roman comme une revanche en leur honneur. C'est caustique, cynique, tragique et jubilatoire, mais un peu comme avec Robe de marié, mon enthousiasme reste tempéré. Ce n'est pas le coup de coeur non plus, mais, oui, c'est un très bon roman, surtout sur cette thématique de l'après-guerre. 

Des extraits parmi d'autres que j'ai bien aimés :
"L'ennemi, la guerre, l'administration, l'armée tout ça, c'est un peu pareil, des trucs auxquels personne ne comprend rien et que personne ne sait arrêter."

"Avant-guerre, elle les avait démasqués de loin, les petits ambitieux qui la trouvaient banale vue de face, mais très jolie vue de dot."

"Au revoir là-haut", quel joli titre, et surtout, quelle formule touchante ! Les derniers mots écrits par Jean Blanchard le 4 décembre 1914 :
"Je te donne rendez-vous au ciel où j'espère que Dieu nous réunira.
Au revoir là-haut, ma chère épouse..."

Edit => à noter qu'une suite, Couleur de l'incendie, paraîtra le 3 janvier 2018, et sera le second volet d'une trilogie de l'entre-deux guerres dont le dernier tome est prévu en juin 2019.

36 commentaires:

  1. Je l'ai lu à l'époque de sa sortie, bon souvenir (le seul que j'ai lu de l'auteur) et on annonce une 'suite' en 2018!
    Tu préfères lire les romans avant de voir les films, bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, une suite en 2018 ??? *sort du blog pour aller vérifier ça.
      Ah mais oui ! Et même, il a carrément prévu une trilogie !!

      Supprimer
  2. L'histoire est en effet intéressante et bien menée.
    J'ai trouvé, par contre, trop d'anachronismes dans les dialogues. Est-ce à cause de ça, je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages.
    Je trouve aussi que Pierre Lemaître s'est contenté de raconter une histoire (au demeurant intéressante). Cela manque, à mon avis, de hauteur pour nous amener à réfléchir sur la nature humaine et laisser percevoir en quoi cette histoire est d'actualité.
    Juste après cette lecture (il y a déjà quelques temps), j'ai eu envie de relire "Les racines du ciel" de Romain Gary (autre prix Goncourt) : il y a un monde entre ces deux livres !!! et cela interroge sur le devenir de la littérature - d'autant que j'estime que "Au revoir là-haut" est plutôt supérieur à beaucoup de publications actuelles... à méditer !
    Jean-François Mézil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah mais Romain Gary est d'un tout autre tonneau, ça s'est sûr ! C'est un de mes auteurs "chouchou", j'adore son écriture. Il dit des vérités avec subtilité, a une compréhension profonde de la nature humaine et ne manque pas de lucidité sur notre monde. Je n'ai pas lu "Les racines du ciel" mais il est prévu que je parvienne à lire toute son oeuvre un jour.:-)
      Je suis assez d'accord sinon avec votre ressenti de lecture sur "Au revoir là-haut" - la modernité des dialogues, le fait que ce soit une histoire avant tout, du genre qui ne requiert pas forcément les neurones tout en étant captivante et intéressante, voire même divertissante - mais c'est peut-être précisément ce qui a permis à la majorité de ses lecteurs de se sentir parfaitement à l'aise dans cette lecture et qui a contribué à sa popularité.

      Supprimer
    2. Gary est l'un de mes modèles en écriture.

      Supprimer
    3. C'est un bon choix de modèle.:-) J'espère pouvoir me replonger très vite dans ses oeuvres mais le temps me fait défaut avec toutes ces tentations livresques...

      Supprimer
    4. Et encore, vous n'avez pas mes romans dans votre PAL !!!...

      Supprimer
    5. Il y en a beaucoup que je n'ai pas parmi ceux qui me tentent déjà.;-) Il me faut déjà gérer l'immense PAL que j'ai.

      Supprimer
  3. Tu n'en fais pas un coup de cœur et pourtant tu n'en semble pas loin ... Je maque complètement d'objectivité sur ce roman que j'ai adoré, tu dis "sa gouaille" et c'est très juste, je trouve. J'aime bien aussi l'auteur de polars, sans titre particulier, mais il est plutôt efficace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que chez moi, le coup de coeur reste rare. Il faut vraiment que le roman fasse la différence dans le lot, et pour un Goncourt et par rapport à l'enthousiasme général, je n'en attendais pas moins.;-)
      J'ai beaucoup aimé ce livre, ça c'est sûr, j'ai passé un très bon moment de lecture, Lemaitre a un style efficace et son intrigue est intéressante, mais je n'ai pas ressenti le "gé-nial !" pendant la lecture, ni en refermant le livre. Ce qui n'empêche que je lui ai trouvé bien des qualités.;-)

      Supprimer
  4. J'avais beaucoup aimé, surtout ce ton, cette gouaille, en effet, que tu évoques. Après maintes hésitations, je suis allée voir le film, mais comme Athalie (qui me l'a tout de même conseillé) j'ai eu du mal à me détacher de l'oeuvre écrite, du coup, je l'ai regardé avec distance, sans me sentir vraiment emportée. C'est pourtant un bon film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On trouve de tous les avis sur le film, surtout chez ceux qui ont lu le roman. Certains sont déçus sans vraiment pouvoir affirmer que c'est un mauvais film, d'autres ont été conquis et ont trouvé le travail d'adaptation vraiment réussi... Je ne saurai jamais ce qu'il en est pour moi.:-)

      Supprimer
  5. J'ai beaucoup aimé, adoré même, ce roman, avec ses airs de roman populaire du XIXème... Je n'ai pas envie de voir le film, peut-être en vidéo plus tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À mon avis, le film restera à l'affiche un moment. Nous avons encore le temps de changer d'avis et d'aller le voir au cinéma.;-)
      Sinon, c'est vrai que ce roman a cette efficacité propre à la bonne littérature populaire.

      Supprimer
  6. Un très bon roman et une écriture pleine de gouaille, je suis tout à fait d'accord avec toi sur ces deux points ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que cette écriture a vraiment contribué à enthousiasmer ses lecteurs, au-delà même de l'intrigue.:-)

      Supprimer
  7. Et bien ! alors que je fais la moue devant ses livres, voilà que ton billet me donne envie de lire ce roman ! J'ai un faible pour les auteurs qui manient bien la "gouaille" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors à mon avis, tu devrais apprécier ce roman. N'hésite plus !;-)

      Supprimer
  8. Il me faut avouer que je ne l'ai toujours pas lu... (mais je n'irai pas voir le film, je ne veux pas "gâcher" le roman)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te jetterai pas la pierre, j'ai mis du temps à m'y mettre moi aussi. Et il est même possible que je ne l'aurais jamais lu sans l'annonce du film. J'ai tellement de titres qui me tentent sur ma LAL, sans parler de ma PAL... Il faut bien faire des choix...:-)

      Supprimer
  9. C'est le style de Lemaitre qui m'a manqué dans l'adaptation qui cependant recueille beaucoup d'éloges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai cru comprendre à la lecture de ton billet. Difficile de le restituer à l'écran, ceci dit.

      Supprimer
  10. Comme souvent, je suis à contre-courant. Je n'ai pas aimé du tout ce livre alors que j'avais aimé les polars de Lemaitre !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, effectivement !^^ Non mais en fait, il ne te faut que des polars, sinon c'est perdu d'avance.;-) Bon dimanche.

      Supprimer
  11. Oui un très bon roman qui se lit bien mais pas non plus un chef d'oeuvre.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis d'accord avec toi, le choix de Lafitte est très bon. Par contre, moi, je n'ai pas du tout aimé la fin.

    RépondreSupprimer
  13. Ah merci pour l'info, je ne savais pas que la date du tome 2 était arrêtée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien timé.;-) Sortie du film. Deux mois après, sortie du tome 2... ^^

      Supprimer
  14. Toujours pas lu Pierre Lemaitre, encore moins son adaptation, mais le film sort en salle ici dans une semaine et je n'attends plus que ça! :D
    J'ai follement envie quand même de me lancer dans le livre, je ne sais pas combien de fois il a été sur ma table de chevet, enlevé pour en lire un autre, revenu sur ma table de chevet pfffffffff ^^
    Oh que ouiiiiiiiiiii c'est samedi!!!!!!!!! Bisoussssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais si tu l'as ce livre, il faut le lire ! Ça se laisse lire vraiment très bien. À mon avis, si tu t'y mets maintenant, tu as largement le temps de le finir d'ici la sortie du film chez toi. Après, j'ai l'impression que les gens ont mieux apprécié le film quand ils n'ont pas lu le roman. Jdcjdr.^^
      Bon weekeeeeeeeend !!! Bisouuuuus !!^^

      Supprimer
  15. Dire que je veux le lire depuis sa sortie...

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour A_girl, toujours pas lu ce roman, tant pis pour moi. J'ai lu la BD (bof), vu le film : très bien. Cela me suffit (pour l'instant). Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, la BD, le film ET le roman, ça ferait beaucoup en effet.;-)
      Bonne soirée.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...