dimanche 30 septembre 2018

BANANA GIRL


BANANA GIRL

Quand Cryssilda m'a offert cet album pour mon anniversaire, convaincue que ça devrait me plaire, j'étais plutôt sceptique au départ (quel titre quand même, non ?), mais un coup d'oeil plus attentif au sous-titre m'a vite rassurée : "Jaune à l'extérieur, blanche à l'intérieur". Aha !

Kei Lam, l'auteure, née à Hong Kong, raconte son enfance alors qu'elle s'installe à Paris avec ses parents en 1991, à l'âge de 6 ans. Kei grandit donc en France, partagée entre deux cultures. Effectivement, tout à a fait le genre de thématiques qui me parle, la biculturalité, le choc des cultures, d'autant plus que je n'ai jamais lu de témoignages de ce genre côté chinois. Et quand ça concerne les Chinois en plus, on croit connaître, on pense déjà tout savoir, ou pire, on ne se pose pas vraiment la question tellement ils semblent facilement intégrés, mais en fait, c'est un univers plus fascinant et touchant qu'il n'y paraît qu'on découvre. Du moins à travers l'histoire de Kei.

Kei LAM


BANANA GIRL

samedi 22 septembre 2018

LA GUERRE ET LA PAIX


LA GUERRE ET LA PAIX

traduit du russe par un illustre inconnu (ma version ebook ne mentionnant son nom nulle part même si le roman est truffé de ses notes...)

J'ai hésité à préciser "tome 1" car a priori, j'ai lu l'équivalent du tome 1 de l'édition folio. Difficile à dire quand on lit une version intégrale sur une liseuse où l'on ne peut se repérer qu'au pourcentage. Je me suis en tout cas arrêtée à la "Deuxième partie - L'invasion (1807-1812) / Chapitre III / (chapitre) VI, et autant le dire tout de suite, je n'irai pas plus loin.^^

ENFIN, VOILÀ, j'ai (presque) lu Guerre et Paix !!! Un projet qui date d'il y a 9 ans et que j'ai toujours repoussé, le pavé étant tout de même conséquent, vous engageant à ne pas côtoyer d'autres livres pendant plusieurs semaines, voire mois (et cette pensée est particulièrement dure).

dimanche 16 septembre 2018

BARBE BLUE LE MAUDIT QUÉBÉCOIS


BARBE BLUE LE MAUDIT QUÉBÉCOIS

Une revisite d'un conte avec des éléments parodiques, le tout à la sauce québécoise et version moderne, avec un CD, une histoire lue par une Québécoise, Carmen Ferlan, avec l'accent québécois, même si c'était au rayon jeunesse, et même indiqué "à partir de 4 ans" (d'ailleurs ça, c'était particulièrement intrigant), c'était irrésistible d'originalité, j'ai craqué au détour d'une bib' !

Ça commence fort avec, au lieu du fameux "Il était une fois", "C'était une fois un homme qui avait de belles maisons à Montréal...", prononcé "c'tait une fois". Le bonheur auditif !!
Un récit très oralisé, narré avec beaucoup de malice, où on lira et entendra des choses comme "Il en demanda une en mariage, mais aucune des deux voulait un homme avec une barbe blue."

Camille de CUSSAC


BARBE BLUE LE MAUDIT QUÉBÉCOIS

LE PETIT CHAPERON BELGE

jeudi 13 septembre 2018

POURQUOI Y A-T-IL DES INÉGALITÉS ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES ?


POURQUOI Y A-T-IL DES INÉGALITÉS ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES ?

J'avoue que d'emblée, je ne serais pas allée de moi-même vers cet album mais on me l'a prêté, c'était du vite lu, et si je ne m'attendais pas à la révélation, je pouvais au moins compter sur un moment détente, dérision, humour léger, avec quelques instants instructifs tout de même.

Il y a une certaine naïveté déjà dans le titre qui reflète un peu tout l'esprit de l'album. Quelque chose qui s'annonce gentillet, pas vraiment révolutionnaire, dessins à l'appui pour rester dans cette ambiance (cf rien que la couverture). On s'attend tout de même à du démonstratif mais l'esprit de l'album c'est surtout de retracer l'évolution des droits de la femme de la préhistoire à nos jours de façon objective, assez sommaire, pour souligner l'absurdité des raisons de ces inégalités entre hommes et femmes.

Soledad BRAVI


POURQUOI Y A-T-IL DES INÉGALITÉS ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES ?

dimanche 9 septembre 2018

MAGPIE MURDERS


MAGPIE MURDERS

( COMPTINE MORTELLE )

- deux romans policiers en un.
- un roman dans un roman.
- une intrigue à la Agatha Christie mais en plus moderne.
- intertextualité, renvois, clins d'oeil, références aux classiques du genre whodunit.
Repéré chez Lewerentz, c'était assez pour me ferrer. J'ai toujours aimé les intrigues à la Agatha Christie même si je n'en abuse pas et que j'y reviens en fait assez rarement maintenant. Mais cette occasion était trop belle pour passer à côté, surtout que parmi les personnages principaux figurent une éditrice (la narratrice) et un écrivain. Des arguments décidément irrésistibles pour moi. C'était aussi l'occasion de découvrir la plume d'Anthony Horowitz qui semble être un des auteurs britanniques contemporains assez coté en littérature jeunesse. Ce roman n'appartient pas spécifiquement à cette catégorie ceci dit.

Anthony HOROWITZ


MAGPIE MURDERS

lundi 3 septembre 2018

CHINA RICH GIRLFRIEND


CHINA RICH GIRLFRIEND

( CHINA GIRL )

Comment, avec la même recette, quasi les mêmes ingrédients, peut-on passer de "j'ai a-do-ré" à "mais c'est totalement insipide !!" ? Je ne sais pas, je vais finir par appeler ça l'effet "tome 2" car ce n'est finalement pas la première fois que cela m'arrive. J'ai tellement d'exemples à foison (la série animalière de Kenneth Cook, celle du docteur Irabu, ou encore de Graeme Simsion, Gilles Legardinier, et j'en passe) que je me demande même s'il y a des séries dans la veine "comédie" qui échappent à cette "règle". C'est tout de même très déroutant, en tant que lectrice, de constater ce genre d'écart de ressenti.

Dans ce deuxième volet de la saga "Crazy Rich Asians", on retrouve donc la jet-set singapourienne qui m'avait tellement égayée et enthousiasmée (contre toute attente) dans le tome 1.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...