mercredi 12 mai 2021

L'USAGE DU MONDE


L'USAGE DU MONDE

Repéré chez Keisha, ça faisait un moment que je caressais l'idée de m'embarquer dans ce récit de voyage entrepris par Nicolas Bouvier en 1953 depuis la Suisse jusqu'aux frontières de l'Inde, en passant par l'Anatolie, l'Iran et l'Afghanistan. 
Un an et demi de route, accompagné de son ami, Thierry Vernet, qui documentera cette expédition en dessins et croquis dont certains illustrent ce récit.

"Voyez-vous... la ville [Tabriz - Azerbaïdjan] n'est ni turque, ni russe, ni persane... elle est un peu tout cela, bien sûr, mais au fond d'elle-même elle est centre-asiatique. [...] ... l'Asie centrale, dit-il encore, cette chose à laquelle, après la chute de Byzance, vos historiens européens n'ont plus rien compris."
Chez moi aussi, c'est un peu le brouillard quand on évoque l'Asie centrale. Ses contrées ne sont pas celles qui m'attirent le plus mais la curiosité est tout de même là, aussi ce récit de voyage me semblait idéal pour tout le parcours effectué.

Nicolas BOUVIER

 

mercredi 5 mai 2021

LA LANTERNE DE NYX - TOMES 4 ET 5


LA LANTERNE DE NYX -  Tomes 4 et 5

Petit rappel du contexte au risque de me répéter pour la quatrième fois (mais la dernière fois remonte à un an, ça va^^), voilà une série manga en 6 tomes (seulement) (tous parus maintenant) qui nous plonge dans le Japon du 19e siècle alors que le pays s'ouvre au monde après 200 ans d'isolationnisme. Choc des cultures, rencontre des civilisations, thématique fatale pour moi, j'ai été conquise dès le tome 1 et le plaisir était toujours au rendez-vous jusqu'alors bien que j'aie été un peu moins réceptive au tome 3.
Il me tardait encore une fois de retrouver la jeune Miyo et son employeur Momotoshi (Momo pour les intimes), un marchand excentrique spécialisé dans l'importation de produits européens (de la France de la Belle Époque plus particulièrement). Sans parler de l'humour bon enfant de l'auteure, Kan Takahama, et de ses cabinets de curiosités qui nous offrent toutes sortes d'anecdotes historiques très amusantes.

mercredi 28 avril 2021

GAGNER LA GUERRE


GAGNER LA GUERRE

                  RÉCIT DU VIEUX ROYAUME

Près de 1000 pages englouties en une semaine (merci les LC* 😊), sur un thème qui, au vu du titre, avait très peu de chance de me séduire, c'est indéniablement le signe que ce roman m'a plu.
Et pourtant, je ne parlerais pas de coup de coeur mais plutôt de coup de bluff (cette intrigue en est d'ailleurs truffée^^). 
Oui, chapeau bas à l'auteur, Jean-Philippe Jaworski, pour ce roman bluffant et décoiffant ! 
Déjà à travers son écriture, savoureuse, fabuleuse, animée de réparties bien envoyées, truculentes à souhait, et de traits d'esprit et d'humour que ne renierait pas Dumas. Un style fluide et naturel qui ne transpire pas l'effort. Jaworski manie la langue française avec brio, passant d'un style soutenu à plus gouailleur avec la dextérité d'un magicien des mots, et le tout se boit comme du petit lait. Et quelle puissance évocatrice dans les descriptions ! 

vendredi 23 avril 2021

PETIT PAYS


PETIT PAYS

Ouiiiii ! Enfin ! Je l'ai lu !
Noté depuis sa parution en 2016, et pour cause, Gaël Faye, jeune auteur compositeur interprète franco-rwandais, s'était démarqué cette année-là en raflant coup sur coup le prix du roman Fnac, celui du premier roman et le Goncourt des lycéens, tout en suscitant l'enthousiasme des lecteurs. 
J'étais donc tout naturellement assez curieuse du phénomène. Le sujet me parlait par ailleurs : l'enfance d'un métis franco-rwandais au Burundi dans les années 90, période charnière qui voit la guerre civile se profiler avant l'éclatement du drame rwandais. Si ce n'est pas à proprement parler une autobiographie, c'est un roman largement inspiré de la vie de l'auteur.

Pour la petite anecdote expliquant pourquoi je ne l'ai lu que tout récemment, je l'ai aperçu sur le catalogue de la bibliothèque numérique de Paris à quelques semaines de sa parution et j'ai donc décidé de l'emprunter plutôt que de l'acheter.

Gaël FAYE