samedi 3 avril 2004

LA MORT DES NEIGES


LA MORT DES NEIGES

C'est avec un vrai plaisir que j'ai retrouvé ici Elise Andrioli, la narratrice tétraplégique muette et aveugle de La mort des bois, comme quoi j'avais apprécié ce polar beaucoup plus que je ne le pensais. Enfin, j'avais surtout beaucoup aimé la manière d'Elise de narrer les événements, son humour dans ses réflexions, et ici encore je me suis surprise à éclater de rire à des moments où il était pourtant indécent de le faire.

L'histoire rapidement : Elise devient célèbre après avoir vendu son histoire dont Brigitte Aubert  fait un livre intitulé La mort des bois. Elle décide d'aller se reposer à la neige lorsque Brigitte Aubert lui transmet un fax d'un certain D. Vore. C'est le début d'une longue série d'événements cauchemardesques dont l'action se tiendra principalement au sein d'un centre de loisirs pour handicapés dans une station de sports d'hiver.

L'intrigue ici m'a paru plus originale que La mort des bois, notamment au niveau de la clé de l'énigme, mais ce qui fait tout le charme de ce polar, c'est vraiment Elise, et je pense bien lire la suite de ses aventures si des suites sont prévues.

Ce qui m'a énormément plu aussi ici c'est l'auteur qui se met en scène, pas forcément sous un angle des plus favorables, et qui n'hésite pas à "s'insulter" à travers la "voix" d'Elise. C'est quand même fort, du coup elle m'intrigue, cette Brigitte Aubert! En tout cas un grand sens de l'humour, elle semble beaucoup s'amuser en écrivant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...