jeudi 14 septembre 2017

GROS OURS ET PETIT LAPIN


GROS OURS ET PETIT LAPIN

Ah ce titre ! Irrésistible ! J'ai craqué, forcément ! D'abord, parce que je résiste mal aux ours, et puis, depuis Watership Down, j'ai une petite faiblesse pour les lapins. Alors GROS ours et PETIT lapin, c'était le combo fatal. Sans compter que le titre m'avait vaguement évoqué Le Grand Méchant Renard et que j'avais espéré une histoire du même tonneau, ainsi que retrouver un plaisir de lecture similaire qui ferait autant appel à mon âme d'enfant qu'à ma sagacité d'adulte.^^

Qu'on ne se méprenne pas, ce n'est pas à l'étage jeunesse de ma bib' que je suis allée chercher cet album. Je l'ai repéré mis en avant parmi les BD de la section adulte. Et de fait, malgré un titre choupinounet comme ce n'est pas permis, ça parlera certainement davantage aux adultes qu'aux enfants.

Un album qui m'a beaucoup décontenancée d'ailleurs car je m'attendais à une BD assez "classique" dans sa mise en scène et ses illustrations, or dès le début, j'ai été assez déroutée par les premières pages qui représentent des paysages tout en hachures et petits traits démultipliés à travers lesquels on peine à distinguer l'ours et le lapin qui se fondent un peu dans le décor. Le résultat graphique est très intéressant et même assez fascinant, mais j'avais l'impression tout le long de jouer à "Où est Charlie ?" version ours et lapin. Rien de dérangeant en soi mais il faut s'y faire et on se rend compte dès le départ qu'on n'a pas affaire à un album classique.

Gros ours et Petit lapin sont deux amis on ne peut plus insolites. L'un est grand et fort, l'autre petit et fragile. L'un est carnivore, l'autre herbivore. Tous les oppose, jusqu'à leurs caractères. Petit lapin est plutôt du genre rusé et manipulateur, tandis que Gros ours est quand même bien le bon nounours serviable mais qui n'en est pas moins lucide sur les agissement de Petit lapin.

Malgré tout, ils passent leurs journées ensemble à se promener au milieu de la nature sauvage et à refaire le monde. Car nos deux compères n'aiment rien moins que philosopher sur leur condition de vie qu'ils aimeraient parfois échanger, ou sur la vie et le monde en général, ne manquant jamais s'envoyer des piques en passant. Leurs discussions sont souvent amusantes et prêtent plus souvent à sourire qu'à rire, mais on est plus dans la poésie de l'instant et les rêveries qu'accentuent de longues pauses contemplatives où le silence règne alors. Parfois, des escargots viennent s'immiscer dans leurs conversations ou perturber un peu leur routine.

C'est au final un joli conte philosophique d'une sensibilité inhabituelle. Pas le coup de coeur que j'espérais mais j'ai trouvé ça très sympathique. Les joutes verbales entre les deux amis valent le détour, et c'est une expérience de lecture franchement intéressante, qui sort un peu de l'ordinaire.

Un album que l'auteur, Nylso, a mis 6 ans à achever tout de même.

L'auteur
Nylso, né en 1964, est un auteur de bande dessinée français. Il anime depuis le milieu des années 1990 le fanzine Le Simo.

10 commentaires:

  1. C'est sûr que le titre ne fait pas très 'BD adulte' (et j'ai constaté avec plaisir que la bibli de ma petite ville a enfin sorti Le grand méchant Renard du bac BD jeunesse, vers le présentoir BD pour tous (et adultes)
    Sinon, le site de l'autre bibli est inaccessible et je ne peux vérifier si cette BD y est, mais à voir les images ça a l'air épatant, les dialogues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est un album qui a un charme singulier auquel on cède assez facilement. Si tu as l'occasion de mettre la main dessus, ça vaut le détour, même si ce n'est pas un coup de coeur.
      Aaah Le Grand Méchant Renard, je l'ai fait passer entre plusieurs mains au bureau, tous âges confondus (de 21 à 62 ans), il a conquis tout le monde.^^

      Supprimer
  2. J'avais lu les premières pages en librairie. Je m'étais dit que ça pourrait bien attendre, qu'il n'y avait pas de quoi en faire une urgence mais je suis évidemment passé à autre chose et j'avais totalement oublié son existence.

    RépondreSupprimer
  3. tu m'intrigues même si je ne serais pas allée d'emblée vers cette BD, moyennement attirée par le graphisme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut avoir l'ouvrage entre les mains pour se rendre compte de la qualité du graphisme, je pense. Mes photos ne rendent pas vraiment justice aux illustrations, hors contexte comme ça, et surtout, extraites de l'album.

      Supprimer
  4. Oh ouiiiii le titre est craquant! D'autant plus que moi j'adore les lapins.... et les ours (en photo seulement quand même! ^^)
    Un titre "choupinounet" c'est trop cute ça!!!!
    Pas un immense coup de cœur pour toi mais tu sembles quand même avoir passé un bon moment. J'vais y jeter un coup d'œil si je le croise en librairie.
    Big Bisoussssssss c'est jeudi!!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un album tout simple mais pas simpliste, et si tu craques déjà pour le titre, que tu es ours et lapin, il y a de bonnes chances pour que tu adhères à son concept.:-)
      Pas un coup de coeur, en effet, mais je ne regrette vraiment pas cette découverte.
      Big bisooooous, yep, le weekend arrive.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...