vendredi 20 mars 2015

LES REMÈDES DU DOCTEUR IRABU


LES REMÈDES DU DOCTEUR IRABU

traduit du japonais par Silvain Chupin

Lire Les remèdes du docteur Irabu, c'est exactement comme les remèdes du docteur Irabu ! Ça ne paie pas de mine au départ, on se demande si on a eu raison dans se lancer dans ce livre, on se demande c'est quoi ce truc, et puis très vite, on y prend goût, on sent que ça nous fait du bien, on a hâte de reprendre le récit là où on l'avait laissé, on se régale d'avance du suivant, bref, on devient accro, on en redemande même, et au sortir du livre, on a un sourire banane, on est bien, repu, vitaminé, pepsé. Oui, ce livre, il s'en est fallu de peu pour que je crie au "excellent" tellement j'ai passé un moment de lecture savoureusement inattendu ! Je réserve toutefois ce qualificatif à des livres d'un autre genre, qui me procurent des émotions fortes, qui m'électrocutent la tête ou me mettent KO, autant dire que c'est très rare, mais bon sang, quel excellent moment de lecture quand même. Un grand merci à Jérôme pour me l'avoir recommandé, des découvertes comme ça, je dis oui, oui, oui !

Ce n'était pourtant pas gagné ceci dit. J'ai beau être bon public côté littérature japonaise, la quatrième de couv' annonce assez vite la couleur sans chercher à la déguiser et m'avait laissée dubitative :
"Psychiatre obèse et jovial, le docteur Irabu roule en Porsche caca d'oie. Avec son infirmière exhibitionniste, il soigne les obsédés du texto, les paranoïaques et les divorcés en colère. [...]"
Qu'on ne s'y méprenne pas toutefois, c'est effectivement loufoque, barré, absurde par moment, ça frise le grand n'importe quoi et on frôle le 10è degré avec ce docteur au comportement infantile et son infirmière dont on ne s'expliquera jamais le rôle, mais les problèmes de ces patients sont réalistes, profonds et identifiables, on comprend parfaitement ce qu'ils ressentent et endurent, et l'auteur, Hideo Okuda, excelle dans la description de leur situation et leur état d'esprit, tout en imaginant une solution à leurs souffrances de façon plus subtile et intelligente qu'il n'y paraît.

Autour de cinq nouvelles assez consistantes, ce recueil dresse le portrait d'une société japonaise en proie à un certain mal être et analyse ses maux avec justesse et minutie. Plus que des leçons de psychanalyse, on assiste à des leçons de vie à travers les aventures délirantes de nos patients qui finalement sortent rétablis et satisfaits de ces séances improbables et surréelles.
J'ai adoré chaque récit, chacune présentant un cas clinique des plus croustillants, et l'intérêt résidant dans la manière dont le docteur Irabu va réussir à guérir ses patients à travers ses conseils loufoques mais néanmoins avisés si on s'en réfère aux résultats. 

Côté style, c'est très oralisé, les dialogues ne sont pas très raffinés, il y a un côté manga (d'ailleurs ce livre a été adapté en manga et il me semble que ça colle assez), mais ça correspond bien au genre et à l'esprit du livre. Un peu déstabilisant par moment, mais pas déplaisant. Par ailleurs, les récits ne manquent pas de réflexions sensées, qui sonnent justes, tout le long, ce qui relève de beaucoup le niveau.

"[le docteur Irabu] - C'est horrible. Il y a quand même des types bizarres dans ce monde.
[la patiente, en son for intérieur] Oui, c'est vrai. Des types comme toi !"

"Pour les adolescents de son âge, les relations amicales étaient comme des certificats d'existence. Leur plus grande peur, c'était de se retrouver seuls et isolés."

"Dans le monde, il y avait ceux qui donnaient des soucis aux autres et ceux qui se faisaient du souci. Irabu appartenait à la première catégorie, et lui à la seconde. C'était parce que les angoissés allaient jusqu'à assumer les soucis que n'avaient pas ceux qui en donnaient aux autres que le monde vivait en paix.
C'était tellement injuste ! Tout le monde aurait dû avoir une part égale d'angoisses."

Un second volet est paru, Un yakuza chez le psy. IL ME LE FAUT !

20 commentaires:

  1. Une porsche caca d'oie !! Quelle horreur et quel manque de goût !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ô joie ! Serais-tu de retour sur la toile ? :-D Sinon oui, le moins que l'on puisse dire, c'est que le docteur Irabu n'est pas dans le raffinement.^^

      Supprimer
  2. Mais rien à la bibli, pas possible! Tu avais écrit les mots qu'il fallait pourtant!
    Sinon un saut à la bibli ce matin, j'ai razzié les autres albums des auteurs de L'histoire des colonies, il y a Village toxique (enfouissement des déchets nucléaires)Petite histoire du Grand Texas et La conquête de Mars (on est dans un monde où les nazis ont gagné, ce sont eux qui vont sur Mars) ; Déjà je les sens bien, ces BD!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le gentil bibliothécaire qui s'occupe des BD ne peut rien faire côté romans/fiction si tu lui suggères quelques acquisitions, genre, ce recueil de nouvelles ?^^
      Bon, sinon, si "L'histoire des colonies" me tente bien (beaucoup même), pas sûre pour les autres thématiques, mais je pourrais changer d'avis une fois que j'aurai goûté à la plume des auteurs, je n'en doute pas. Tu m'as l'air ultra-conquise en tout cas.;-)

      Supprimer
  3. Aaaah ton blog c'est vraiment le mal ! C'est typiquement le genre de bouquin auquel j'accroche. Bon, je pense chercher le manga pour le coup ça pourrait être assez intéressant dans ce format aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, mon blog c'est le mal. C'est l'hôpital qui se fout de la charité.;-) Ceci dit, je pense que ce livre te plairait beaucoup, oui.^^ Pas sûr que la version manga existe en français par contre. Je l'avais cherchée sur le net, mais je n'ai rien trouvé. Si tu trouves, tu me diras, je suis assez curieuse du rendu.

      Supprimer
  4. han han, je suis assez tentée je dois dire, la seule chose qui pourrait me rebuter c'est l'oralité du style, en général c'est assez rédhibitoire pour moi. Mais j'aime tellement l'idée d'un soignant complètement barré, décalé (et japonais qui plus est), que je le note. D'autant que nous sommes souvent assez raccord toi et moi, donc ...noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah si ce docteur un peu barge te tente, je ne peux que t'encourager à lire ces nouvelles, on se régale ! Quant à l'oralité du style, on s'y fait, ça finit même par passer en second plan, ce n'est d'ailleurs pas constant, et surtout, ça colle bien avec l'esprit du récit. Je guette ton avis.;-)

      Supprimer
  5. Argh! Chère A girl, je crois que tu as réussi à mettre dans un seul billet tous les descriptifs qui me font fuir dans un bouquin: littérature japonaise, oralité, loufoque et nouvelles ;-) Malgré ton billet enthousiaste, je pense passer (sans rancune hein?).
    Par contre, Gary, c'est quand tu veux... Livre terminé, il me reste à rédiger mon billet mais ça devrait être faisable dans les prochains jours. Redis-moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, au moins visiblement, mon billet permet de savoir si on peut y trouver son compte ou non. Cela importe plus pour moi que de donner envie de lire un livre à tout prix.^^
      Pour en revenir à Gary, je t'ai répondu sur ton blog, je proposais ce vendredi 03/04, le temps de faire des phrases à partir de mon brouillon d'article.;-) Très curieuse de ton avis sur Gros-Câlin. Ça pourrait être mon prochain Gary.^^

      Supprimer
  6. Hé, hé, il est terrible le docteur Irabu (j'adore son fétichisme pour les piqûres !). Je me garde le second au chaud, histoire de le déguster au moment le plus propice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un truc de fou cette histoire de piqûres !^^ Je suis fan du docteur Irabu en tout cas, je pense que le second n'attendra pas 2016.;-)

      Supprimer
  7. Tiens tiens, pourquoi pas ? Rire est tellement indispensable. Merci pour la référence que je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ce n'est pas un livre où on se bidonne tout le long mais il procure un réel plaisir de lecture, et c'est assez rare pour qu'on puisse s'en passer.;-)

      Supprimer
  8. Je ne lis pas de romans japonais mais là, tu pousses à la consommation...
    Je suis à l'école (c'est la fête) et je profite d'une petite pause pour te laisser un message. Je suis toujours frustré de ne pas savoir le faire de chez moi.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il pourrait bien te plaire, ce recueil de nouvelles japonais. N'hésite pas s'il croise ton chemin.:-)
      Pour les commentaires sur Blogger, tu peux peut-être essayer de changer de navigateur ? Passer par Mozilla Firefox par exemple ? Une amie sur Blogspot l'a fait, et ça marche.
      Bon début de semaine.

      Supprimer
  9. Et encore (après "Le gardien" de Peter Terrin) un titre qui ne se trouve dans aucune des trois (pourtant grosses) bibliothèques que je fréquente : rrrr, tu es la mère de mes frustrations littéraires, viendrai plus ici :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'avoue pour ce titre-ci, j'ai craqué et j'ai dû y mettre de ma poche, mes bib' ne l'avaient pas non plus... Je ne regrette pas l'investissement (mais c'était un poche d'occase^^). La faute à Jérôme en premier.:-P Pour "Le gardien", à suggérer d'urgence à tes bib' ! ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...