mardi 13 septembre 2016

SOMEONE LIKE YOU


SOMEONE LIKE YOU

( BIZARRE ! BIZARRE ! )

Ça faisait un moment que j'étais curieuse des nouvelles pour adultes de Roald Dahl. Je ne suis vraiment pas nouvelles à la base mais c'est bien parce que j'adoooore ses romans jeunesse, avec un gros coup de coeur pour Matilda, que j'étais prête à m'aventurer sur ce terrain. Mon choix s'est porté sur ce recueil-ci car il contenait Coup de gigot qui semble être très connu et dont le sujet et la chute qu'on m'avait racontés récemment m'avaient énormément plu.

Immense satisfaction : Roald Dahl confirme son talent de conteur même quand il s'adresse aux adultes ! Il nous ferre dès les premières lignes et nous plonge rapidement dans une atmosphère intrigante et dans le vif du sujet d'une nouvelle à l'autre.
De même, le développement de ses intrigues est assez rapide, ce qui n'empêche qu'il prend le temps d'asseoir ses récits qui sont d'une richesse indéniable en terme de narration, de personnages et de situations.

J'aime beaucoup son univers noir et grinçant. Ses nouvelles se terminent toujours de façon délicieusement inattendue et surprenante, et souvent un poil cruelle. On sent qu'il va se passer quelque chose mais on n'est jamais sûr de quoi. J'ai vraiment aimé cet effet de suspense constant où tout peut arriver mais jamais vraiment ce à quoi on pense.
Ironie du sort, règlements de comptes qu'on sent un peu personnels, voilà les ingrédients qui pimentent ses histoires. Une pointe de sadisme aussi. Roald Dahl se plaît à tourmenter certains de ses personnages ou à les mettre dans des situations un peu fâcheuses ou délicates, et en même temps, il y a un côté conte et ingénu dans ses récits qui n'est pas sans rappeler ses romans jeunesse. Contes noirs, voilà comment je pourrais qualifier ces nouvelles. Et puis bien sûr, on y retrouve ce délicieux humour British sous-jacent, un peu teinté de noir ici aussi.

Ce recueil comprend quinze nouvelles : Le Connaisseur, Coup de gigot, Un homme du Sud, Le Soldat, Ma blanche colombe, Plouf !, Foxley le Galopant, Peau, Venin, Jeu, Cou, La Machine à capter les sons, Nunc Dimittis, La Grande Grammatisatrice automatique, Le Chien de Claude.

Bien sûr, dans le lot, certaines m'ont moins convaincue que d'autres ou m'ont laissée sur le bord parce que je n'ai pas bien compris leur intérêt ou la chute, c'est l'éternel problème des recueils de nouvelles, mais certaines m'ont vraiment enthousiasmée (en gras ci-dessus). Sept nouvelles sur quinze, c'est plutôt pas mal, sachant que les autres n'étaient franchement pas désagréables à lire. La nouvelle que j'ai préférée était Plouf ! (quelle chute ! C'est le cas de le dire !).

Un extrait issu de Foxley le Galopant :
"Personally, I mistrust all handsome men. The superficial pleasures of this life come too easily to them, and they seem to walk the world as though they themselves were personally responsible for their own good looks. I don't mind a woman being pretty. That's different. But in a man, I'm sorry, but somehow or other I find it downright offensive."

LC Hommage Auteur avec Anne, Malice.

14 commentaires:

  1. J'ai complètement oublié que je voulais lire quelque chose de lui pour "ses 100 ans". Merci du rappel. Je n'avais pas choisi de nouvelles, mais je note ce titre grâce à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était ma lecture juste après Proust. Je peux te dire que ça m'a fait beaucoup de bien de plonger dans cet univers, et j'étais vraiment ravie de m'être embarquée dans cette LC Hommage !! :-)

      Supprimer
  2. Tu sais je n'ai lu de lui que ses nouvelles 'pour les grands', et finalement je n'ai pas relu le recueil, pourtant ça avait bien commencé (je crois en être à Foxley). Je suis entièrement de ton avis au sujet de son talent et de la diversité d'intérêt des nouvelles, en tout cas ça se lâche difficilement, ces histoires là! Et des années après on n'oublie pas le coup de gigot et plouf! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage d'un recueil de nouvelles, c'est qu'on peut se permettre de piocher ici et là, voire même le laisser de côté et reprendre plus tard. Ah ! Reprends-le vite celui-ci ! "La grande grammatisatrice automatique" vaut le détour aussi ! Maintenant, il faut que je me programme "Mon oncle Oswald". Je crois que c'est encore plus aux antipodes de ce qu'on imagine de l'auteur de Matilda and co...

      Supprimer
  3. Je ne connais que sa production jeunesse (et j'adore !), il faudrait que je m'intéresse de plus près à ce qu'il a écrit pour les "grands".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien écoute, si une LC de "Mon oncle Oswald" te tente, je pourrais bien me le caser pour 2017.;-)

      Supprimer
  4. J'adore les nouvelles à chute de Dahl, toujours super bien fichues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, franchement, je suis partante pour en lire d'autres ! Et il me reste encore quelques romans jeunesse aussi à lire. Non vraiment, je n'en ai pas fini avec cet auteur !:-)

      Supprimer
  5. Coup de gigot, c'est inoubliable ! J'adore faire lire cette nouvelle à mes élèves !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, elle a beaucoup de succès auprès des collégiens, oui. Je ne la découvre que cette année mais bon, mieux vaut tard que jamais.;-)

      Supprimer
  6. Coup de gigot, je l'ai lu, mais les autres ne me disent rien du tout.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou ! Tout le monde connaît Coup de gigot !!
      Bonne fin de semaine.

      Supprimer
  7. Mon oncle Oswald est un poil plus chaud bouillant (de mémoire)
    Dis donc, on se programme une date pour un billet Proust, même si ce n'est pas le même titre? Mon billet est presque prêt;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que j'ai cru comprendre pour Mon oncle Oswald, du coup je suis curieuse parce que Roald Dahl quoi.:-)
      Pour Proust, j'allais partir sur ce lundi. Je n'ai pas d'autres billets de prêt. Enfin, Proust n'est même pas prêt mais il y a un embryon de brouillon. Lundi ou mardi si ça te va ?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...