jeudi 9 avril 2009

AYA, CONSEILLÈRE CULINAIRE - 5 TOMES


AYA, CONSEILLÈRE CULINAIRE - 5 TOMES

Cuisine, Japon, humour façon manga, une jeune fille, l'héroïne de l'histoire, que l'on suppose va devoir faire ses preuves de mission en mission, j'avais déjà vécu le manga dans mon imagination avant d'en avoir ouvert le premier tome, je me disais, moyennement motivée, "bon allez, ça risque d'être un peu gentillet mais ça va te détendre les neurones", et finalement (comme souvent avec les mangas en fin de compte), je me suis complètement laissée entraîner dans cette histoire qui n'a rien d'exceptionnel mais qui m'a vraiment absorbée sans que je m'en rende compte.

Aya déjà n'est pas, comme je le pensais au départ,  la petite novice naïve et charmante à qui l'on va devoir apprendre le métier en pestant "mais c'est pas possible, qui m'a foutu une cruche pareille dans les pattes?!" et qui, à la fin, sera la plus grande conseillère culinaire de tous les temps...

C'est une femme de caractère, déterminée et intransigeante, aux méthodes parfois discutables quant il s'agit de mener à bien ses missions: redresser les restaurants qui tournent mal. Son assistant Ippei (en fait c'est lui le petit novice de l'histoire) la perçoit d'ailleurs comme une femme arriviste et égoïste mais c'est en fait une fine psychologue qui, malgré sa façade de femme sans coeur, aidera bien des gens à résoudre leurs problèmes de famille et de gestion de restaurant.

Son sens du goût exceptionnel et ses connaissances en gastronomie japonaise nous régalent, en cours de récit, de conseils culinaires et de quelques idées de recettes nippones toutes plus appétissantes les unes que les autres, ça c'est le bonus + de ce manga, et en bonus +++, un chef nous livre, entre deux tomes, ses secrets pour une cuisine simple mais savoureuse (encore faut-il avoir les ingrédients adéquats...).

Le premier tome consiste en une série de petites missions introduisant les personnages principaux et le métier de conseiller culinaire, les tomes suivants sont consacrés chacun à une mission spécifique jusqu'à se focaliser vraiment sur l'histoire personnelle d'Aya.

Ce manga n'était pas sans me rappeler Les gouttes de Dieu avec l'aspect découverte et apprentissage du monde de la gastronomie, j'aime assez ce genre d'initiation, de communication d'une passion quelqu'elle soit, où le lecteur peut s'identifier à un novice dans l'histoire, c'est un schéma assez classique ici en fin de compte mais qui fonctionne bien.

Pas de gros délires dans ce manga mais il se laisse lire agréablement, on s'attend un peu à tout, malheureusement, tout est un peu convenu mais on se prend quand même au jeu du suspense. On s'attache aussi aux personnages qu'on quitte avec regrets à la fin du tome 5, mais en même temps on passe facilement à autre chose sans être hanté par l'histoire.

Pour les curieux de la cuisine nippone qui sort un peu de l'ordinaire, il y a aussi le très bon manga Petite forêt en deux tomes.

4 commentaires:

  1. Il a l'air bien!
    Côté nourriture japonaise, tu connais Le gourmet solitaire de taniguchi? Oui, encore lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je connais. En fait à une époque j'étais bien partie pour lire toutes ses oeuvres mais n'ayant pas été totalement séduite par le premier de cet auteur que j'ai lu, Quartier lointain (je suis encore quasi la seule, je sais ^^), je ne me suis pas précipitée sur le reste. Ils sont toujours dans ma LAL cela dit.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce manga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un manga bien sympathique qui a ce qu'il faut pour plaire.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...