mardi 11 novembre 2014

DES LARMES SOUS LA PLUIE


LÁGRIMAS EN LA LLUVIA

( DES LARMES SOUS LA PLUIE )

traduit de l'espagnol par Myriam Chirousse


De Rosa Montero, je n'avais lu pour l'instant que l'excellent La folle du logis, un incontournable pour tous les amoureux des livres, le livre qui me l'a révélée et après lequel il faisait nul doute que j'allais lire et certainement apprécier toutes ses oeuvres.
Le choix était cornélien, je voulais voir sa plume côté romans, j'hésitais entre plusieurs, dont Instructions pour sauver le monde et La Fille du Cannibale, pour finalement laisser passer des années sans rien lire d'elle.
Et puis cette fois-ci, au détour d'une bib', je tombe sur celui-ci, je le saisis déterminée en me disant "ça commence à bien faire !".
J'avoue, je ne l'attendais pas sur le terrain de la science-fiction, j'avais donc à la fois une certaine appréhension, et en même temps une très grande curiosité, car de l'idée que je me faisais du talent de Rosa Montero, ce roman pouvait donner quelque chose de formidable.

Las (copyright Keisha), quelle déception en réalité... Je voulais commencer mon billet en en racontant les grandes lignes et en soulignant les points intéressants (car il y en a, ouf) pour terminer par quelques bémols, mais en réalité, tout au long de ma lecture, j'étais dans un état dubitatif car le récit ne correspondait pas à l'image que j'avais du "style Montero". Jusqu'à la toute fin (oui, j'ai cru à la dernière pirouette, le truc qui me l'aurait fait remonter sur son piédestal), j'étais comme abasourdie... et d'ailleurs cette fin ne m'a pas du tout satisfaite. C'était comme si l'auteure se débarrassait d'un problème sans autre forme de procès.

2109, notre Terre a subi des évolutions historiques, scientifiques et politiques très intéressantes et plutôt crédibles, que nous pouvons suivre dans les Archives Centrales de la Terre (cette partie-là m'a plutôt plu). Les réplicants (techno-humains, ou variété d'androïdes) côtoient les humains depuis belle lurette, sauf qu'un jour, une folie meurtrière semble s'emparer de certains d'entre eux. Entre en action Bruna Husky, une réplicante guerrière qui se retrouve chargée de l'enquête sur ces meurtres et se retrouve parallèlement à enquêter sur elle-même.

Nous sommes en réalité dans un récit d'anticipation plus que de science-fiction pure et dure, qui plus est, doublé de thriller/polar. Un registre que j'apprécie habituellement plutôt bien, malheureusement, j'ai eu une impression de déjà-vu dans le style, les thématiques, dans une version qui m'a paru en plus un peu grotesque. L'auteure n'ajoute rien de neuf, il n'y a pas d'originalité particulière dans l'intrigue, comme si elle surfait sur du très classique. Autant le dire, j'en attendais plus et mieux. 
Les passages qui ont sauvé ma lecture sont ceux avec Maio, l'extraterrestre Omaa, et Bartolo, le boubi goulu. Excellents ces passages et ces parties du récit, à la fois drôles et touchants. Quoique j'ai bien aimé aussi le commissaire Lizard et sa relation à Bruna, ainsi que Nopal, le mémoriste.
Non en réalité, il y avait de bonnes choses mais je n'ai pas été convaincue par l'intrigue en elle-même. Le reste ressemblait à du gros cinéma pour moi, presque catégorie films de série B, avec beaucoup de prévisibilité dans les actes des personnages et les retournements de situations. 
En fait, quand on se centrait sur les relations entre personnages et l'aspect "psychologie des personnages", c'était intéressant, mais quand on repartait sur l'intrigue, c'était limite barbant.
Notons que ce roman est un immense clin d'oeil à Blade Runner de Philip K. Dick. Bon, soit, je n'ai jamais compris les récits de Philip K. Dick et je ne me sens aucune affinité avec Blade Runner, ceci expliquant peut-être cela...

Le style, quant à lui, m'a semblé plat, très ordinaire, banal. Il colle assez d'ailleurs à l'idée qu'on peut se faire des romans SF et polar. Une écriture sans âme, passe-partout, avec des dialogues qui sonnent faux, surjoués, comme dans une mauvaise pièce de théâtre. Serait-ce dû à la traduction ici ? J'ai noté quelques maladresses (ex : "- Salut, Yannis, comment ça va ? - Vieux et fatigué."...) Et puis parfois il y avait de beaux passages comme dans l'extrait ci-dessous, ce qui m'a donné l'effet d'un petit déséquilibre dans le style.


Je trouve ça intéressant qu'un auteur puisse s'aventurer dans des genres différents, c'est la preuve d'une grande ouverture d'esprit, de courage, de souplesse, et de talent quand c'est réussi, mais là j'avoue que si elle en écrit un deuxième dans ce genre, je ne me précipiterai pas.
Elle reste malgré tout intéressante et intrigante à mes yeux. Je reste fidèle à mon souvenir de La folle du logis et tenterai tout de même un autre roman de l'auteure. Mais lequel ? Lequel ? C'est ça le problème... À dans 5 ans...

Intègre le  
Espagne => 3/28

18 commentaires:

  1. J'ai aimé ce titre-là, et plus encore "Le roi transparent".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais noté aussi "Le roi transparent" dans mon "top Montero" à découvrir. J'ai presque envie d'enchaîner pour la rétablir à mes yeux mais j'ai peur de faire (encore) un mauvais choix...

      Supprimer
  2. Et bien après avoir lu ton article, j'ai bien envie de découvrir La folle du logis mais celui ci, ça ne m'inspire pas grand chose. A voir alors ^^
    En tout cas, merci pour la découverte je ne connaissais pas l'auteure =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu apprécierais beaucoup "La folle du logis". Pour un peu, je le relirai.;-) Hâte de découvrir ton avis sur ce livre !

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais lu Rosa Montero, mais son nom revient toujours, et je crois qu'un de ses livres arrive bientôt chez moi..... La bonne nouvelle, c'est qu'on va pouvoir se faire les tapas !!! (bon, faut juste que je me motive à écrire mon billet!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens, Métailié avait annoncé la sortie d'un Montero pour janvier. J'avais l'impression que c'était un peu dans la même lignée que "Des larmes sous la pluie", mais je me trompe peut-être. Bon, tu me diras de quoi ça parle.
      Et yeeees, à nous les tapas bientôt !!!! :-D (j'ai mis un mois pour ce billet, non par manque de motivation, mais le temps, le temps... Bon, on a déjà le British teatime et l'atelier cuisine française ou dégustation de vins à caser^^).

      Supprimer
  4. Bon, j'ai envie de lire l'auteure mais je choisis un autre titre alors.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai rien lu de l'auteure mais je ne crois pas que celui-ci me plairait.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas non plus mais sait-on jamais ? :-)

      Supprimer
  6. J'ai demandé le nouveau de janvier à Métailié, on verra, je suis une inconditionnelle de RM (mais OK, ces larmes sous la pluie ne sont pas son meilleur, l'intrigue un peu paresseuse, par exemple?)(mais n'attends pas 5 ans, STP)
    A part ça je suis revenue de Londres, extra, mais ça n'arrange rien côté blogs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends un peu les échos des lecteurs avant d'envisager d'inscrire le Montero de janvier dans mon top des Montero à lire un jour. Il y en a déjà 3 sur cette liste, c'est déjà pas mal.^^ Oui, intrigue un peu paresseuse à mon goût, "Des larmes sous la pluie".
      Ah oui, quelques jours d'absence et beaucoup de retard côté blogs, je connais, c'est ce que je vis en ce moment sans être pourtant partie.;-)

      Supprimer
  7. 2109, de l'anticipation, de la science-fiction... appelle ça comme tu veux mais je ne suis pas tenté une seconde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, je n'essayais pas de te tenter avec mon billet.;-)

      Supprimer
  8. Bon, ben là, j'ai pô envie du tout !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant, je me dis que tu aimerais peut-être, comme c'est quand même un peu thriller.;-)

      Supprimer
  9. Tout comme toi, "je n'ai pas été convaincue par l'intrigue en elle-même"(et ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule)!
    Billet rédigé et sur le point de paraître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah ça me rassure aussi, même si j'apprécie beaucoup Montero et que je suis plutôt ravie pour elle que d'autres aient aimé ce roman. Je file voir ton billet !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...