lundi 26 mars 2018

A WRINKLE IN TIME


A WRINKLE IN TIME

( UN RACCOURCI DANS LE TEMPS )

Un roman SF jeunesse publié en 1962, un classique de la littérature américaine, écrit par une femme, Madeleine L'Engle, et qu'on m'a chaudement recommandé il y a un bail, voilà qui était assez pour m'intriguer. J'ai mis le temps toutefois parce qu'en réalité, je ne le sentais pas trop (il y a des livres comme ça...). Le côté roman des années 60 peut-être... C'est l'annonce de son adaptation au cinéma cette année qui m'a décidée à m'y plonger enfin, travaillée par la crainte d'être tentée par le film avant d'avoir lu le le roman.

J'ai beaucoup aimé comment commençait l'histoire. Dès les premières pages, j'ai été séduite par la présentation des personnages et de l'univers de ce livre, et vite convaincue du bon moment de lecture que j'allais visiblement passer.
On fait la connaissance de Meg, une jeune collégienne qui manque de confiance en elle, et de sa famille, dont Charles Wallace qui, à 5 ans, semble être un petit phénomène dans le genre surdoué empli de sagesse et de maturité. Les parents sont des scientifiques de renom, et la seule ombre au tableau, c'est que le père a disparu sans laisser de traces au cours d'une mission. Surgissent alors trois personnages qu'on ne saura vraiment définir comme fées ou sorcières, Mrs Whatsit, Mrs Who et Mrs Which (Mme Qui, Mme Quidam et Mme Quiproquo), qui semblent en savoir long sur cette affaire. Guidés par ces trois créatures dont j'ai beaucoup apprécié les personnalités quelque peu excentriques et détonnantes, Meg et Charles Wallace, accompagnés de leur voisin Calvin inopinément embarqué dans l'aventure, partent à la recherche de leur père, et se retrouvent entraînés de raccourci spatiotemporel en raccourci spatiotemporel vers des mondes insoupçonnés, pas toujours merveilleux, menacés par l'emprise d'un terrible personnage maléfique...

Las ! Au fur et à mesure que l'intrigue se déroulait, malgré tous ces bons éléments, j'ai trouvé qu'elle manquait un peu de corps et même s'il y avait quelque originalité et intérêt qu'on pourrait souligner, le tout m'a paru un peu plat et fade à mesure qu'on avançait dans l'histoire. Peut-être qu'il lui manquait la petite touche magique du conteur britannique, celle qui vous plonge les yeux fermés et vous berce, vous ébahit, vous captive, vous transporte de bout en bout, et surtout, vous fait croire en l'histoire que vous lisez, vous faisant trembler avec les personnages, comme si vous y étiez. Là, aucune émotion de la sorte... 
J'ai été particulièrement déçue par le personnage du méchant qui m'a paru ridiculement cliché (en même temps, un méchant est toujours un peu cliché). Il y avait de l'idée dans cette notion du mal absolu qui veut asservir tous les êtres de l'univers, même si ça été resservi mille fois, mais elle manquait de réelle noirceur et il y avait quelque chose d'un peu facile et naïf dans l'ensemble, surtout sur la fin (attention SPOILER avec l'amour qui est la solution au Mal, qui résout tout). Ou c'est moi qui ait vraiment perdu mon âme d'enfant, je ne me laisse plus porter simplement.

C'est, malgré toutes mes réserves, une histoire qui, par son univers, ses personnages et son imagination, n'a rien à envier aux romans SF/Fantasy jeunesse d'aujourd'hui. Mis à part le fait que la jeune héroïne se verra offrir pour Noël une machine à écrire et quelques autres faits qui ancrent l'intrigue dans une époque clairement révolue, ce récit passe pour parfaitement intemporel et n'a pas trop mal vieilli, je trouve.
Une histoire sympathique mais je ne rejoindrai pas les avis plus enthousiastes, voire exaltés, de ses fans de tout temps.

Adapté pour la télévision en 2003 sous le titre "Les Aventuriers des mondes fantastiques" et au cinéma cette année sous le titre original, ce roman est le premier d'un cycle en cinq tomes dont les titres suivants sont :
- A Wind in the Door (Le Vent dans la porte)
- A Swiftly Tilting Planet (Une terre à la dérive)
- Many Waters (non traduit ?)
- An Acceptable Time (non traduit ?)

Je pense m'arrêter au premier tome qui se suffit très bien à lui seul.

L'auteure
Madeleine L'Engle est née en 1918 à New York. Après une enfance entre les États-Unis et la France, elle étudie la littérature au Smith College avant de commencer une carrière de comédienne. Installée à la campagne pour élever ses enfants, elle commence à écrire et rencontre le succès à 40 ans avec Un raccourci dans le temps. Elle écrira une soixantaine d'autres romans pour adultes et enfants avant de s'éteindre en 2007 dans le Connecticut.

10 commentaires:

  1. Ben voilà merci, pas tentée (de plus je fréquente à nouveau les librairies, donc la PAL ne s'arrange pas)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je fréquente à nouveau les librairies". J'adore cette phrase !^^ Moi je me suis calmée là parce que ça devient vraiment ridicule cette PAL qui diminue peu, mais bon, après je bascule vite et facilement dans la tentation, donc je ne crie pas victoire.^^

      Supprimer
  2. Le film a été torpillé par la critique et c'est un échec commercial monumental mais je ne pense pas que ce soit dû à la médiocrité du roman ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ça et franchement, je ne suis pas étonnée. Il y a un côté vraiment simpliste dans cette histoire, et pour peu qu'on l'accentue un peu de trop, ça peut vite devenir niaiseux.

      Supprimer
  3. Pas très tentée non plus... 'désolée !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, je ne cherchais pas vraiment à tenter (ni à ne pas tenter non plus d'ailleurs ;-) ).

      Supprimer
  4. La SF, ce n'est pas ou plus vraiment pour moi !
    Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais cru remarquer que tu étais plutôt polar en effet.:-)
      Bonne semaine.

      Supprimer
  5. Les critiques du film ne sont pas terribles. Cela ne me tentait pas de trop. Si en plus il y en a plusieurs !!!! Je ne tenterai donc pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a cinq tomes dans lesquels tu retrouves les personnages qui évoluent au fil du temps (je crois) mais les histoires sont indépendantes les unes des autres (je crois aussi). Enfin, le tome 1 n'appelait pas forcément de suite par exemple. Ah dommage que tu ne le tentes pas, j'aurais été curieuse de ton avis.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...