mercredi 6 avril 2005

SI PAR UNE NUIT D'HIVER UN VOYAGEUR


SI PAR UNE NUIT D'HIVER UN VOYAGEUR

traduit de l'italien par Danièle Sallenave et François Wahl

Incontestablement un livre à mettre entre les mains de tout lecteur. C'est tellement original et proche de nous, on s'y reconnaît forcément à un moment ou un autre. Je dirais presque que c'est excellent. Allez, je le dis, c'est excellent ! 

L'histoire... déjà il faut savoir (et je ne le savais pas...) que Calvino faisait partie de l'Oulipo et qu'il s'était donc assigné certaines "contraintes" pour écrire cette histoire - j'adore ce genre d'exercices et c'est vraiment très réussi à ce niveau !
Pour résumer, le lecteur lit son histoire de lecteur, un lecteur qui, a chaque fois qu'il se lance dans un livre, se retrouve forcé d'arrêter sa lecture en cours de route, et se retrouve plongé dans un autre début de roman. L'histoire se découpe ainsi en 10 "nouvelles"  et 12 chapitres sur le lecteur qui forment une histoire complète (la fin m'a éclatée... et pas que la fin).

Ce qui est entre autre intéressant, c'est de voir ainsi la palette de styles et de genres différents que Calvino est capable de produire, c'est assez inattendu. On passe ainsi du roman policier au roman érotique japonais, au roman psychologique, etc, etc, des romans au titre aussi tordu que Si par une nuit d'hiver un voyageur, et qui sont tous captivants ! On en apprend énormément également sur le monde des livres, de l'édition, des libraires, forcément puisque tout tourne autour de la lecture et du lecteur.
Le tout ne manque pas d'humour, c'est vraiment tordant par moments, bref, je le recommande chaudement !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^