lundi 8 décembre 2014

PABLO 2 - APOLLINAIRE


PABLO 2 - APOLLINAIRE

Je serai moins prolixe ici que lors de ma découverte du premier tome puisqu'on est dans la continuité de l'histoire précédente, les premières années de Pablo Picasso à Paris où on l'y retrouve avec ses amis, ses amours, ses emmerdes (air connu). Il a maintenant 24 ans, sa peinture peine à trouver son public, mais rien n'entame sa fougue toute espagnole.

Pas de succès fou donc, davantage de galères même, la misère le guette. Fernande le quitte momentanément, lassée de cette vie de bohème, et puis c'est la rencontre avec Apollinaire. J'avoue, je découvre ici le quasi coup de coeur qu'ils ont eu l'un pour l'autre et l'histoire de leur grande amitié... 

Julie Birmant a un vrai talent pour faire revivre toute une époque, le Paris des arts, tout en donnant assez d'étoffe et de chien à ses personnages pour qu'on soit captivé par leur vie et qu'on s'intéresse vraiment à leur histoire. Pour ma part, la jeunesse de Picasso est une réelle découverte, et j'étais assez fascinée en fin de compte par ce qu'il a traversé, par l'époque à laquelle il a vécu, par les artistes et personnalités qu'il a côtoyés. On y voit Apollinaire, on y cite Alfred Jarry, Matisse et j'en passe. La vie de Fernande n'en est pas moins intéressante, et son histoire d'amour avec Pablo ne manque pas de rebondissements.
Julie Birmant romance tout cela à merveille, avec des dialogues colorés et ce qu'il faut d'humour. Ce tome m'a réjouie encore une fois et il me tarde de mettre la main sur la suite ! À la fin de ce tome, Pablo et Fernande s'embarquent dans un train pour Barcelone.

J'ai beaucoup aimé le passage sur le troisième Salon d'Automne au Grand Palais, qui met en évidence les petites rivalités entre peintres, et la perception de l'art par le grand public. Visualisant le Grand Palais aujourd'hui, qui reste un des grands lieux d'expositions parisiennes par excellence, cela m'a fait un petit quelque chose.

Côté graphisme, ce qui m'enchante toujours chez Clément Oubrerie, c'est son usage des couleurs. Il y a quelque chose de magique, d'atmosphérique dans ses dessins, ce qui fait qu'on en oublie vite les traits des personnages dont je ne suis toujours pas fan.

8 commentaires:

  1. Je viens de lire le tome 1, je vais me précipiter pour le 2 ! une série réussie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, hein !:-) De mon côté, j'ai réussi à mettre la main sur le tome 4, le dernier de la série. Hâte de m'y plonger !

      Supprimer
  2. Une série pas encore découverte...
    Côté chats, tu as raison, la bête sait y faire... C'est dingue, il n'a plus les yeux bleus, mais verts (ce qui donne en gros son âge). Il réclame fortement ses croquettes (miaulements aigus) et ce matin, sans trop s'approcher, m'a fait la grosse séduction avec frottements contre les meubles (dans le garage), queue qui bouge, et surtout... c'est une "boite à ronron": je suis cuite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, les chats changent de couleur des yeux en grandissant ?? (*découvre qu'elle ne connaît en fait PAS les chats !!!) (*stupeur !)
      Bon l'avantage de ton coin, c'est que tu n'es pas obligée de l'adopter officiellement (pour l'instant mouahaha). Il peut vivre de liberté et d'eau fraîche tout en profitant de tes croquettes et de l'abri de ton garage.:-)
      Retour sur la série, si tu la vois à la bib', n'hésite pas !

      Supprimer
    2. 4 tomes en tout. C'est une série courte (et achevée). Fonce !:-)

      Supprimer
  3. J'en suis toujours au premier alors que les autres sont dispos à la médiathèque. Une lecture de vacances pour Noël peut-être, si je n'ai pas oublié d'ici là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, tu n'as pas accroché plus que ça toi, visiblement.;-) J'ai terminé le tome 3 et je trouve cette série de plus en plus intéressante. Je suis en tout cas de plus en plus prise par l'histoire. Moi je dis oui, reprends la série pendant les vacances de Noël !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...