dimanche 14 décembre 2014

VOYAGEUR MALGRÉ LUI


VOYAGEUR MALGRÉ LUI

Je suis en plein doute quant à mon ressenti par rapport à cette lecture.
Si c'est une fiction "pure", je suis un peu mitigée sur la fin car ce final un peu pratique, qu'on sent construit pour conclure ce récit dans une sorte de logique implacable et malheureuse, me dérange un peu. 
S'il y a une grande part (auto)biographique, alors ce roman est juste admirablement réussi et je salue bien bas la façon subtile et pleine de pudeur dont l'auteure, Minh Tran Huy, a su rendre hommage à sa famille et à son père en particulier, tout en nous sensibilisant au sort tragique des exilés et déracinés de notre siècle, en les ressuscitant dans nos mémoires à travers ce récit fort et émouvant.

Avec un tel titre, j'aurais d'ailleurs dû me ruer plus tôt sur ce livre car c'est un titre qui fait écho en moi à plusieurs niveaux. J'aurais d'autant plus dû me précipiter dessus que Minh Tran Huy est un auteur qui m'avait bluffée avec La double vie d'Anna Song dont je garde un souvenir fort et enthousiaste.

Ce qui est formidable avec Minh Tran Huy, c'est qu'elle a un talent fou pour faire revivre des histoires et personnages oubliés, dépeignant et romançant leur vie de façon très crédible, vivante et captivante, dans un style sobre mais soigné et efficace. C'était déjà le cas avec Anna Song.

Si l'histoire d'Albert Dadas qui souffrait de dromomanie ou "folie du fugueur" m'a fait halluciner - j'ignorais qu'il existait une véritable maladie du "voyageur malgré lui" (!!!) - et m'a également, il faut l'avouer, fort amusée (un cas de "tourisme pathologique", c'est cocasse tout de même), j'ai été bouleversée et marquée par l'histoire de Samia Yusuf Omar, l'athlète somalienne ayant participé aux JO de Pékin en 2008, et présumée morte en 2012 dans des circonstances effroyablement tragiques.

Et j'ai évidemment été secouée par l'histoire de la famille de Line, la narratrice, que je n'ai pu m'empêcher, pendant toute ma lecture, d'assimiler à l'auteure. Une histoire qui fait sans doute écho à celles de nombreuses autres familles vietnamiennes ballottées par le cours de l'Histoire, contraintes de quitter leur pays sans jamais perdre l'espoir de le retrouver mais devant se construire et s'adapter également dans leur pays d'accueil. L'histoire de la cousine Hoai m'a laissé un noeud dans l'estomac. Quel récit terriblement tragique. Quel manque de pot ! Quel cruauté du destin ! 
Et souvent, voire toujours, le destin de ces personnes contre qui le sort semble s'acharner se joue à quelques minutes près et à coups de "si seulement". Rageant !
Et ceux qui s'en sortent sont rarement indemnes de ces épreuves de la vie...

12 commentaires:

  1. Une auteure totalement inconnue en ce qui me concerne. Mais tu es tellement enthousiaste que je vais me pencher sur son cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouioui, penche-toi ! Je pense que tu sauras apprécier l'écriture et l'univers de cette auteure.:-)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas non plus mais si tu aimes, je fais totalement confiance en tes goûts et le note dans ma wish ^^ Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout ce bouquin.
    (et je découvre aussi la dromomanie, j'aime bien la dénomination en passant, celui qui a toruvé le nom était bien inspiré ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah merci pour ta confiance, dis donc ! ^^ Bon, si tu comptes découvrir cette auteur, je te recommanderais plus particulièrement La double vie d'Anna Song qui m'a vraiment marquée, mais celui-ci est très bien aussi. Après tout est question aussi d'affinités avec les thématiques.
      (c'est un truc de fou la dromomanie ! Un cas pathologique ahurissant mais véridique !! Tape "Albert Dadas" sur Google pour te faire une idée, tu verras.)

      Supprimer
    2. J'ai tapé Dadas (sur wiki car wiki c'est la vie !) Et ouahou ^^ je ne connaissais pas du tout cette histoire. Merci pour l'info =)
      Je note, je note... Après le tout est de savoir quand je lirais tout ça XD Mais je note !

      Supprimer
    3. Oui, c'est le problème de tout lecteur, tant de tentations livresques, et si peu de temps pour caser tout ça !:-) Tu verras, si tu lis ce roman, tu n'auras pas fini de taper sur Google (ou Wiki^^). J'ai même été sur Youtube, et ajouté un titre à ma PAL haha ! Te voilà prévenue !;-)

      Supprimer
  3. Fort et émouvant, mais là j'ai peur... Tu es mitigée quand même .
    (côté félins, rythme de croisière, je fais un test grandeur nature sur la qualité des croquettes véto vs supermarché, car je sens que le petit (OK appétit vorace peut être?) les descend bien vite (moins nutritives?)
    J'avais aussi oublié à quel point un chaton est superactif, fatiguant presque à côté de ma louloute si posée (et dédaigneuse, avouons le)
    Scoop : peut être des photos pour noel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nonon pas d'inquiétude avec ce roman.On est plusieurs à l'avoir lu dans mon entourage et je suis la seule à avoir eu ce petit ressenti assez indéfinissable sur la fin, et ça ne concerne vraiment que la fin, mais je suis un peu particulière des fois.^^ En fait, tout dépend si je le vois que de la fiction "pure" ou si je le prends sous l'angle partiellement (auto)biographique. Mais roman à lire pour comprendre ce que je veux dire, en fait.;-) Sinon, ça vaut le détour, c'est un récit englobant plusieurs récits de vie assez forts et bouleversants.
      Bref, les loulous vont bien je vois ! Mais donc, ça y est, le petit matou est quasiment adopté ? En tout cas, à mon avis, il te considère comme en son pouvoir. Tu es sa main nourricière maintenant.^^

      Supprimer
  4. J'aime le titre et j'aime ce que tu en dis à la fin, toutes ces petits et grands drames qui se sont joués à rien, j'aime cette idée. VU que je ne connaissais pas du tout cet auteur, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au vu de ton commentaire, je pense que tu ne seras pas du tout déçue par ce livre si l'envie te prend de t'y aventurer.:-)

      Supprimer
  5. Comme toi, j'avais été bluffée par la double vie d'Anna Song. Alors c'est avec plaisir que je retrouverais cette auteure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus je suis convaincue que ce livre te parlera et que tu sauras l'apprécier.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...