dimanche 3 septembre 2006

HOWL'S MOVING CASTLE


HOWL'S MOVING CASTLE

( LE CHÂTEAU DE HURLE )

Quatrième de couv' :
"Sophie vit dans le royaume d'Ingary, un univers où la magie fait partie du quotidien. À la mort de son père, la jeune fille reprend la boutique familiale et se voit déjà condamnée à mener une existence insipide, lorsque l'étrange château du magicien Hurle apparaît dans le paysage, changeant de place chaque nuit. Maudite par une sorcière et transformée en vieille femme, Sophie pénètre dans le château où elle découvre l'étrange séduction de Hurle, apprivoise un démon du feu et provoque catastrophe sur catastrophe en voulant s'initier à la magie. Mais la sorcière n'en a pas fini avec elle...

Livre phénomène dans le monde anglo-saxon, futur dessin animé du japonais Miyazaki, l'auteur de Princesse Mononoké, Le Château de Hurle est un ouvrage à part dans la fantasy, plein d'humour, de suspense et de romance."

J'avais adoré le dessin animé adapté du roman par Miyazaki, "Le Château ambulant". L'histoire, la musique, les personnages m'avaient littéralement enchantée, aussi je ne pouvais faire autrement que lire le roman d'origine pour me replonger dans cet univers fantastique et comparer l'histoire du roman et dessin animé.
Pour résumé, j'ai bizarrement préféré le dessin animé au roman pour la magie particulière qui se dégageait de la musique, des dessins, des couleurs. Quant à l'histoire, elle est relativement la même, disons que l'histoire du roman est un peu plus complexe et diffère légèrement de celle du dessin animé au niveau de certains personnages et des événements, mais Miyazaki est resté très fidèle à la trame principale et la ligne directrice.
J'ai beaucoup aimé le roman cela dit, mais il n'a pas réussi à occulter le dessin animé, je l'avais toujours en mémoire tout en lisant.

4 commentaires:

  1. Viveleslivres - Webiblio18 mai 2014 à 00:55

    C'est exactement la même chose pour moi ! J'ai découvert ce livre par le dessin animé de Miyazaki, et j'ai donc eu les images du film en permanence dans la tête en lisant le livre, ce qui était une des premières fois, étant donné que je lis plus que je ne vais au cinéma ! Mais il est vrai que le dessin animé était vraiment super, mais le roman m'a bien plus aussi, peut-être parce qu'il m'a étonné, car il différait énormément des autres romans de Diana Wyne-Jones que j'avais lus auparavant (la série des "Chrestomancie").

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'a intriguée ce que tu as dit sur les autres romans de cette femme (le fait que celui-ci différait énormément des autres), du coup je suis allée jeter un coup d'oeil sur le net et je crois que je vais me laisser tenter par la série des "Chrestomanci".^^ Enfin pas tout de suite, pas tout de suite mais je ne pensais pas relire quoi que ce soit de Diana Wynne-Jones après Le château de Hurle, vu que je voulais juste revivre le dessin animé de Miyazaki...
      Sinon un autre roman que je vais probablement lire également après en avoir découvert l'histoire à travers le dessin animé (par le fils de Miyazaki cette fois), c'est Les contes de Terremer de Ursula K. Le Guin. Je n'ai pas été très enchantée par le dessin animé mais l'histoire soulevait des questions existencielles qui me parlaient et je pense que pour le coup, le roman (ou la série de tomes) sera plus intéressant, plus profond sur ce sujet.
      Enfin, à voir, car je n'ai pas été très enthousiasmée par le seul roman de cette auteur que j'ai lu, La main gauche de la nuit.

      Supprimer
  2. Je partage ton avis, j'ai bien aimé ce livre tout en restant plus attachée au dessin animé (je suis une fan de Miyazaki).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement qu'il nous concocte un nouvel animé!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...