dimanche 20 septembre 2009

LES GOUTTES DE DIEU - TOME 5


LES GOUTTES DE DIEU - TOME 5

Oouuh, comme j'aimerais appuyer sur "avance rapide". Au tome précédent, j'avais pressenti que cette série ne se développerait pas vite mais je pensais qu'on serait au moins sur le deuxième apôtre vers la fin de ce tome-ci... même pas!
En plus, là on vire un peu au mélo, c'est un peu exagéré et limite risible. Le vin prend maintenant une dimension quasi-magique et mystique, allant jusqu'à sauver des vies et rendre la mémoire à une amnésique.

Bon, pourquoi pas après tout, il faut bien varier les intrigues de tome en tome, mais la magie opère de moins en moins sur moi j'ai l'impression, quoique je ne me lasse pas de ces descriptions poétiques sur le vin ou un peu tirées par les cheveux (la comparaison à un roman policier était osée!!), ça m'éclate!

Un extrait:
"- Le premier était comme un film parfait. D'une beauté et d'une noblesse achevées... Et j'y ai ressenti un charme charnel et sensuel qui m'assaillait directement.
- Et le deuxième?
- Au premier abord, il était presque identique... Mais alors que je me dirigeais vers le cours d'eau pour étancher ma soif, d'étranges buissons épineux m'ont coupé le chemin. Un stoïcisme loin de toute simplicité, une profonde introversion, une complexité difficile à élucider... oui... je le comparerais à un bon roman policier..."
Ceci en parlant d'un Bonnes-Mares de chez Groffier (1999 et 2001).

Autre extrait:
"Si le verre précédent ressemblait à une petite mais vigoureuse cascade dont le bruit de la chute résonne au coeur d'une vallée pleine de fleurs écloses... Celui-ci est un cours d'eau plus opulent... Sa surface brille de mille feux et d'innombrables fleurs pourpres s'y reflètent. Quand j'en puise entre mes mains, elle est limpide... Et un arôme de roses, ainsi que l'acidulé un peu douloureux des fraises fraîches... se rapprochent, venant de je ne sais où."
[...]
"Le premier était un "Nuits-Saint-Georges" premier cru de chez Henri Gouges... et le second un Vosne-Romanée de chez Yves Bizot, un vin village de grande qualité où figure le nom du vignoble."


Le plus délirant cela dit était l'épisode consacré à "la dégustation en maïeutique zen"!!! Ca c'était vraiment grave, mais en même temps, c'est tellement bien amené et défendu par l'auteur qu'on veut bien y croire...

Pour retrouver le premier apôtre, le premier vin donc, du testament du père de Shizuku, l'adversaire de ce dernier part dans un temple des montagnes pour retrouver ses caractéristiques rien qu'en buvant de l'eau...

Explication de la méthode quand même: par la méditation zen, notre homme se sert de cette eau, "afin de se concentrer sur le sens de chaque mot [utilisé par le père de Shizuku pour décrire ce premier apôtre], à l'exception de toute autre pensée. [...] Au lieu de trouver la réponse en se contentant de goûter d'innombrabes vins, il emploie la force de son imagination pour la chercher au sein de son expérience" !!! (fortiche quand même!)

Ce tome-ci, il semblerait que nos deux adversaires aient trouvé le premier apôtre. Enfin, rien n'est confirmé, le duel autour de ce premier vin n'aura lieu que dans le prochain tome visiblement (patience...).

6 commentaires:

  1. Tu en es déjà au tome 5 !!! Et moi qui n'ai même pas commencé à chercher cette série...par contre, c'est bien dommage si elle s'essouffle, comme quoi prolonger une histoire n'est jamais bon...
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est surtout moi qui m'essouffle toute seule, l'histoire reste pêchue, on sent l'enthousiasme et la passion de l'auteur pour le vin et pour son intrigue. C'est juste un peu longuet à se développer, je trouve, et comme je suis une grande impatiente...:)
      Bonne semaine à toi également!

      Supprimer
  2. Bon ben je passe volontiers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je recommande tout de même les deux, voire trois premiers tomes qui m'ont vraiment enthousiasmée! C'est un manga sur l'univers des vins unique en son genre!

      Supprimer
  3. Je n'ai toujours pas réussi à me mettre à la lecture des mangas... Pourtant je les adore en dessins animés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah il faut se lancer! C'est presque mieux que les animés!:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^