lundi 19 octobre 2009

LA VIE DEVANT SOI


LA VIE DEVANT SOI

Malgré l'excellente réputation dont jouit cet auteur, et ce roman en particulier, je n'aurais jamais cru qu'il m'enthousiasmerait moi aussi au point que j'ai maintenant envie de lire toute l'oeuvre de Romain Gary! (oui c'est mon premier! ^^)

C'est que je ne voyais pas en quoi l'histoire d'un petit garçon arabe élevé par une vieille femme juive, ancienne prostituée, allait pouvoir me parler. Je craignais une histoire convenue avec son trop plein de bons sentiments auxquels on a du mal à croire, des lieux communs, rien de très neuf vraiment.

Je dois dire que c'est tout de même au fur et à mesure de ma lecture que j'ai commencé à trouver ça sympathique et à rentrer dedans, à m'attacher aux personnages, le coup de coeur n'est pas venu immédiatement, et c'est même maintenant en repensant à ce livre et en relisant certains passages que je trouve cette histoire de plus en plus formidable...

Ce roman est une grande leçon d'humanité, de vie, de tolérance, de solidarité, c'est Les misérables du XXè siècle (et même du XXIè siècle, ce livre étant encore tout à fait d'actualité à travers les divers thèmes évoqués): un roman réunissant celles qui "se défendent" (les prostituées), transsexuels, noirs, juifs, arabes, bref, tous les marginaux de la société parisienne, sérieusement, dit comme ça, ça ne m'aurait pas donné envie de le lire, et pourtant il se dégage une certaine magie de cette histoire.

Les dialogues sont truculents, la vie qui y règne foisonnante, tous les personnages sont excellents, attachants, émouvants, on rit, on pleurerait presque, un peu façon "La vie est belle".

J'ai adoré la façon dont cette histoire était racontée par Momo, le petit garçon arabe dont l'innocence et la candeur touchent et amusent en même temps. Son parler propre à lui et la spontanéité de ses propos étaient un vrai régal.

"Il devait penser que j'étais encore interdit aux mineurs et qu'il y avait des choses que je ne devais pas savoir."

"J'y suis resté un bon moment parce que je n'étais pas urgent nulle part ailleurs..."

"Moi, l'héroïne, je crache dessus. [...] Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n'y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. [...] Mais je tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie."

"Quand Madame Rosa sourit, elle devient moins vieille et moche que d'habitude car elle a gardé un sourire très jeune qui lui donne des soins de beauté."

J'ai trouvé tout cela vraiment joliment dit et pensé, un peu façon "les mots d'enfant" qui font sourire et qui pourtant cachent des vérités vraies.

Je ne m'attendais pas non plus à ce plaidoyer pour l'euthanasie que j'ai trouvé osé, très beau, très fort, poignant. C'est un sujet difficile, comme tant d'autres, mais j'ai apprécié cette prise de position que je partage.

"Elle ne voulait pas entendre parler de l'hôpital où ils vous font mourir jusqu'au bout au lieu de vous faire une piqûre. Elle disait qu'en France on était contre la mort douce et qu'on vous forçait à vivre tant que vous étiez encore capable d'en baver. [...] ... et elle se mettait à pleurer lorsqu'elle pensait qu'elle allait peut-être mourir en règle avec la loi."


Les trois derniers mots du récit, wouf! Une conclusion brutale, ça a failli m'achever!

Roman écrit en 1975 par Romain Gary sous son pseudonyme Emile Ajar et qui a obtenu le prix Goncourt.
Lu dans le cadre du défi  
(DAL - 13 / reste 01  - mais je doute de lire ce dernier d'ici la fin de l'année...)

46 commentaires:

  1. Salut,
    Ton "feedback" est intéressant... j'ai aussi envie de le lire !
    Il parait qu'on a tiré un film de ce roman dans lequel joue Simone Signoret. L'as-tu vu?
    A la prochaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,
      Non, pas vu le film. J'ai découvert son existence en faisant quelques recherches sur ce livre et son auteur, et je suis assez curieuse de voir ce que ça donne.
      A bientôt!

      Supprimer
  2. J'avais presque peur de lire ta critique ;-) Ce livre est un énorme coup de coeur pour moi et je suis contente qu'il t'ait plu. Vivement de lire tes prochains billets sur Gary.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre qui fait du bien, vraiment, on ressort de là un peu différent - d'ailleurs j'ai encore du mal à en sortir tout à fait. Le prochain je pense, ce sera La promesse de l'aube que tu as lu récemment, j'ai l'impression qu'il va me bouleverser, j'ai presque peur...^^

      Supprimer
  3. Ca fait plusieurs fois que je vois apparaître sur les blogs des références à Romain Gary... Il faudrait que j'essaie de découvrir cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'y encourager fortement! J'ai mis du temps à m'y mettre, le classant parmi tous ces auteurs à lire un jour mais non urgents, et maintenant je clame "à découvrir sans trop tarder"!

      Supprimer
  4. Moi aussi j'ai hâte de m'y mettre! "Gros câlin " est dans ma PAL ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tellement contente de savoir qu'il me reste encore plein de livres de cet auteur à découvrir. Le choix est vaste et tant mieux! Hâte de lire ton billet sur Gros câlin!

      Supprimer
  5. Haha maintenant tout le monde le sait : tu as un petit coeur tendre! Très chouette livre en effet, avec un style bien particulier. Lu bien sur il y a ...pfou! du temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai en plus, je suis une fausse dure!^^ Je suis assez facilement bouleversifiable en fait, c'est peut-être pour ça que j'évite un peu des fois. Mais bon, il y faut les mots, le style, l'histoire, du réalisme mais du rêve aussi pour que ça me touche, et là il y avait tout ce qu'il fallait!:)

      Supprimer
  6. ça me fait plaisir que tu aies aimé ce livre, je suis une fan de Gary. D'ailleurs, pour le remettre au goût du jour j'ose présenter prochainement, dans les nouveautés de la rentrée littéraire 2009, une réédition que personne ne connaît et qui est très belle: " Romain, un regard particulier" de Lesley Blanch, sa deuxième femme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben écoute, je pense que je ne vais pas tarder à me déclarer fan de Gary aussi.Rien qu'à travers un livre, qui n'est peut-être pas le plus représentatif de ses oeuvres, j'ai eu une quasi révélation, j'ai senti là un auteur qui allait me faire du bien longtemps au travers de ses écrits, il semble avoir eu une vie peu ordinaire en plus, bref, il m'intéresse vraiment, pour ne pas dire, il me passionne déjà!
      Bonne idée de le remettre au goût du jour!

      Supprimer
  7. Florinette30 juin, 2013

    Je partage complètement ton enthousiasme pour ce livre et j'espère qu'un jour je pourrais voir son adaptation cinématographique ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu aussi qu'il avait été adapté au théâtre l'année dernière - pfff que ne l'ai-je pas lu plus tôt, j'y serais allée, pour sûr!:)

      Supprimer
  8. Un billet plein d'émotion!
    Que du plaisir de te lire et d'envisager cette lecture ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu apprécieras autant que moi cette lecture quand tu t'y mettras!:)

      Supprimer
  9. Comme toi, j'ai découvert Romain Gary avec ce roman et je me suis promis de lire ses autres livres. Mais je me rends compte que les années passent sans que j'ai pris le temps d'en découvrir un autre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais le nombre d'auteurs lus plus ou moins récemment, dont je me suis dit que je lirais bien toute l'oeuvre, ou au moins un autre de leurs ouvrages... Ben, euh, avec les LAL, PAL, DAL, et autres tentations et découvertes, j'ai pas vraiment réussi à le faire, à quelques exceptions près.^^
      Je pense que Gary fera partie de ces exceptions quand même, car il me fascine vraiment depuis cette lecture.

      Supprimer
  10. Ah Romain Gary c'est un auteur incontournable ! Lis "La promesse de l'aube" aussi j'adore ce bouquin ! D'ailleurs ton billet m'a donné envie de le relire ^^ ! Je crois que je vais le ressortir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui La promesse de l'aube est maintenant au programme. S'agissant de l'autobiographie de l'auteur, je suis quand même contente de n'avoir pas commencé avec celui-là. On découvre avec beaucoup plus d'attention et d'intérêt la vie d'un écrivain je crois quand on a lu au moins une de ses oeuvres.

      Supprimer
  11. Ton billet me rappelle de bons souvenirs! Je te recommande également Gros-Câlin et surtout Les Cerfs-volant. Par contre je n'avais pas aimé Lady L, trop de longueurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu ne recommandes pas Lady L? Dommage car je me l'étais noté, pensant que c'était un roman particulièrement drôle - enfin, c'est ce que j'ai cru lire dans une biographie de l'auteur.
      Notés, Gros-Câlin et Les Cerfs-volant, merci!:)

      Supprimer
    2. Pour ce qui est de Lady L, il faut dire que c'était une lecture obligatoire pour un travail scolaire. Si je me souviens bien, cela se passait dans les milieux anarchistes au début du XXe siècle, les descriptions de ce milieu m'avait semblé interminables...

      Supprimer
    3. Ah oui, les lectures obligatoires, tout de suite ça change pas mal l'approche d'un livre mine de rien. Ça dépend aussi de l'enthousiasme des profs à communiquer dessus...
      Bon, je ne me précipiterai pas sur celui-ci mais je le garde sous le coude tout de même.

      Supprimer
  12. J'aime bcp ta façon d'en parler, sincère et vraie. Bravo !

    RépondreSupprimer
  13. Ahh ! J'avais lu un extrait il y a quelques temps et ta critique me donne envie de me le procurer ! En effet Momo a une façon de dire les choses vraiment amusante ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en fait ce que je trouve extraordinaire (entre autres), c'est que l'auteur ait réussi à se mettre dans la peau de ce petit garçon (et des autres personnages), jusqu'à en faire oublier sa propre présence. Ça me fascine qu'il ait réussi à leur donner vie avec autant de réalisme!

      Supprimer
  14. Ce livre est dans ma LAL depuis un moment. Je pense que pour lui, je pourrais faire une entorse à la règle de ne plus acheter de livre. En tous cas, je n'en ai lu que des billets élogieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui pour lui tu peux faire une entorse à la règle! Tu as pas mal avancé dans ton objectif PAL j'ai l'impression, ça peut bien se récompenser par un Romain Gary.;) Je te l'aurais bien envoyé mais je l'avais emprunté à la bib' celui-là.

      Supprimer
  15. Je l'ai lu il y a quelques années et j'en garde un excellent souvenir : une lecture très émouvante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très émouvant, je pense ne pas oublier cette histoire de si tôt!

      Supprimer
  16. Il est dans ma pile depuis 17 ans, je pense!!! Tu viens de presque réussir à me convaincre de le soulever! J'ai les mêmes appréhensions que toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soulève, soulève,^^ ton objectif PAL tombe à pic pour te lancer dans ce livre, non?;)

      Supprimer
  17. Un auteur dont la vie (derrière lui aujourd'hui) est aussi un roman. Dommage qu'il semble au purgatoire, c'est une bonne idée que de l'en avoir sorti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai bien hâte de lire La promesse de l'aube, je pense que tu parles de ce livre? Très beau titre déjà!

      Supprimer
  18. C'est vrai que ce livre est magnifique, j'en garde un souvenir bouleversant... ET j'ai tout autant aimé "La promesse de l'aube" !

    Sinon, j'ai un petit questionnaire à faire remplir aux blogueurs en littérature pour mon mémoire, l'explication est ici :http://enlivrezvous.typepad.fr/enlivrezvous/2009/10/appel-aux-blogueurs-en-littérature.html
    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien lire La promesse de l'aube!:) J'ai encore entendu une amie en parler cette semaine comme d'un souvenir de lecture extraordinaire et émouvant.
      Sans problème, je m'attèle à ton questionnaire dès que possible!;)

      Supprimer
  19. J'ai beaucoup aimé aussi Gros câlin et puis je vous conseille de lire le magnifique premier roman de Fadela Hebadj , L'arbre d'ébène ( 2008) qui est un bel hommage à La vie devant soi et à Romain Gary.
    ( Vous trouverez sur mon blog L'or des livres une analyse de L'arbre d'ébène, et, dans la rubrique "page", une interview de l'auteure qui parle notamment de son rapport avec La vie devant soi et Romain Gary ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette recommandation qui m'a l'air très intéressante! Je ne connaissais pas cette auteure mais elle semble valoir le détour.
      Merci pour votre visite et à bientôt!

      Supprimer
  20. J'ai du lire ce roman il y a deux ans, et je n'en garde... aucun souvenir. Je n'ai pas accroché à l'histoire. Mouais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben ça arrive!:) Tout ne peut pas parler à tout le monde. De mon côté, j'ai développé une quasi fascination pour Romain Gary maintenant, dont je lis actuellement La promesse de l'aube, et vraiment, j'aime beaucoup!:)

      Supprimer
  21. J'ai beaucoup aimé "La vie devant soi" de Gary/Ajar, mais ce n'est malheureusement pas un coup de coeur...
    L'émotion était au rendez-vous, mais j'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour que ce soit parfait, en plus du fait que je n'ai pas aimé la présentation du texte...
    Cependant, je comprends parfaitement pourquoi autant de monde apprécient ce livre !

    Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur mon blog...
    Joli article, je reviendrais ;)
    Bonne continuation !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas l'impression que, pour la majorité des lecteurs, ce soit un coup de coeur aussi fort que le mien. Ce livre m'a vraiment parlé cela dit. Je pense avoir rencontré cet auteur au bon moment, tout simplement.:)

      Supprimer
  22. Romain Gary a tellement de talent qu'il a obtenu deux fois le prix Goncourt, sous son nom et sous son pseudo Emile Ajar, pour La Vie devant soi justement ; alors que les règles de ce prix précisent qu'un auteur ne peut être récompensé deux fois par le prix... Gary, c'est un inconditionnel, c'est un génie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je partage ton avis sans réserve! J'ai lu depuis La promesse de l'aube et je compte bien ne pas m'arrêter là dans l'exploration de ses oeuvres.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^