mardi 18 octobre 2011

1Q84 - LIVRE 1, AVRIL-JUIN


1Q84 - LIVRE 1, AVRIL-JUIN 

traduit du japonais par Hélène Morita


Difficile d'émettre un avis tranché sur ce tome 1, il m'aurait fallu avoir lu le tome 2, et encore, sachant qu'un tome 3 est à paraître, je ne suis même pas sûre. Pour cette trilogie qui forme clairement un tout, avec la fin du tome 1 qui nous laisse en plan comme en fin de chapitre d'un roman, je pense qu'on ne peut véritablement se prononcer qu'après avoir lu l'ensemble.

Du coup j'ai lu ce récit en anticipant cette notion d'ensemble, résignée par ce tour pendable de notre auteur, et donc réservant mon jugement, me disant que quoique je ressente ici, cela reste ouvert à évolution dans les tomes suivants.
Car ici tout s'amorce, les fondations sont mises en place, mais rien ne se dénoue.
On pourrait même trouver que notre auteur se répète par moments, qu'on traîne en longueur, et que l'auteur aurait pu, s'il l'avait voulu, on en est sûr, condenser ses deux tomes en un. Je comprends mieux maintenant d'ailleurs la parution simultanée de ces deux tomes, car s'arrêter au tome 1, c'est finalement ne rien savoir de l'histoire, tout au plus cela pourrait s'apparenter à une bande-annonce du récit à venir.

Etant une inconditionnelle de Haruki Murakami, tout cela ne m'a pas gênée outre mesure cela dit, mais je n'ai pas ressenti l'engouement habituel, pas même au niveau de l'écriture, simplement, j'ai lu ce tome tranquillement, au rythme imposé par l'auteur, avec la patience confiante, étouffant les doutes quand ceux-ci venaient à surgir.

Flirtant avec le fantastique et le surnaturel sans que ce dernier prédomine vraiment (pour l'instant), Murakami situe son récit en 1984, avec cette originalité qui réside, non pas dans l'anticipation, mais dans l'idée d'univers parallèles, une thématique parfaitement maîtrisée et développée dans La fin des temps mais qui, bizarrement, manque de convaincre ici. Trop tôt peut-être pour le dire, mais tout de même, 500 pages suffisent laaaargement à un lecteur pour prendre la température d'une histoire.
Ça reste un récit fortement intrigant, avec plein de questions en suspens, je me demande comment il va imbriquer tout ça, car même si on commence à entrevoir quelques liens, il y a certains points du domaine hautement fantasy-iste qui me laissent dubitative. Et c'est là que je suis réellement curieuse de voir comment Murakami va s'en sortir. 

Il faut dire qu'il s'est mis en danger en semant lui-même ses propres embûches (euh sérieusement les Little People ont intérêt à avoir un sens hautement cohérent dans cette histoire!), en même temps, on sent que l'idée est là et qu'il sait où il doit aboutir au final. Dommage qu'il mette le temps pour nous y amener, nous perdant parfois dans des scènes qui ne semblent pas franchement indispensables.
J'avais même parfois l'impression qu'il s'éparpillait dans trop de considérations diverses, comme si ce roman était un fourre-tout d'observations personnelles sur les sujets les plus variés, déséquilibrant par là même la fluidité du récit, mais j'ai trouvé intéressant qu'il aborde des thématiques peut-être plus sérieuses et sujettes à réflexion qu'à son habitude, tel que le totalitarisme religieux, la maltraitance des femmes et des enfants, le milieu littéraire.

J'ai retrouvé Murakami sans le retrouver vraiment, le concept général de son histoire est bien trouvé, l'originalité est là, l'imagination est là, l'intérêt est là, on retrouve son univers si unique et personnel, mais sans la force de ses meilleurs romans, et à ce stade du récit, impossible de me prononcer réellement, je suis restée un peu sur ma faim avec un vague sentiment d'inquiétude quant à la suite, mais il me la faut quand même!

Oeuvre ambitieuse et à fort potentiel, avec de nombreuses références culturelles, comme à son habitude, ici le très évident 1984 de George Orwell, deux histoires parallèles qui finiront par se croiser, cela m'avait donc fait penser à l'excellent La fin des temps, mon coup de coeur murakamien à ce jour, mais je pressens que ce ne sera pas une révélation aussi fulgurante.

La suite nous le dira!

Merci à Rémi Gonseau pour cet envoi généreux dans le cadre de:

22 commentaires:

  1. J'attendais ton billet avec l'impatience, vu la joie Facebookienne qu'avait procuré l'arrivée de ce livre dans tes mains... Ton avis est bien moins enthousiaste que la quasi uninimité lue jusque là. J'ai l'impression que c'est surtout une lecture frustrante. Bon, moi qui ne suis pas fan de l'auteur puisque je ne l'ai jamais lu (n'en déplaise à ma copine Amélie), je ne pense pas du coup m'arrêter sur le cas Murakamai lors de cette rentrée littéraire foisonnante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est frustrant de ne pas avoir le tome 2 sous le coude, et encore moins le tome 3!
      Idéalement, vu la découpe des tomes, j'aurais bien lu les trois d'un coup mais je n'avais vraiment pas la patience d'attendre la parution du tome 3!
      Non, pas over-enthousiaste à ce stade du récit, mais j'ai hâte de lire la suite quand même pour réellement comprendre l'ambition de son récit, hâte d'être surprise par son génie, car Murakami est un génie^^

      Supprimer
  2. Hey !
    Depuis quand mes collègues t'envoient des livres ?? ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, quand j'y pense, dis donc, tu dois pouvoir largement en profiter côté livres, non?
      Bisous et bon retour parmi nous!:)

      Supprimer
  3. Ah cette fois j'ai l'avis d'une "fan de Murakami", plaçant la barre assez haut et pouvant comparer avec sa production habituelle.Dess petites inquiétudes et des espoirs, semble-t'il? Confiance, confiance, on va dire.
    J'espère mettre la main sur le 1 rapidement, et le 2 aussi si ça marche, mais devoir attendre le 3, pffou! De lui je n'ai lu que Chroniques de l'oiseau à ressort (on y rentre facilement, c'est passionnant, là je crosi que son univers est présent, non?). Que me conseilles tu d'autre? (euh j'ai cette histoire d'amants du Spoutnik ici, tiens...)
    Pour Replay : régale toi si c'est ta première lecture, moi j'ai beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu as tout à fait cerné l'état d'esprit dans lequel j'ai lu ce livre et écrit ce billet.
      Bon, pour le tome 3, vu les pavés dans lesquels je compte me lancer prochainement (purée je crois que je vais craquer pour Le trône de fer!), mars sera vite arrivé.. Sinon il est déjà disponible en flamand pour les plus pressés.^^

      Perso, mon coup de coeur à ce jour c'est La fin des temps, je pense qu'il te plaira, quasi au même niveau de plaisir de lecture que Kafka sur le rivage pour moi, et en 3, je mettrais Chroniques... que tu as lu. Après ça dépend des gens, beaucoup ont adoré Au sud de la frontière..., moi ça a été une lecture agréable sans plus, et inversement certains n'aiment pas La fin des temps... Tiens, à moi aussi il me reste Les amants du Spoutnik à lire. Je me l'étais gardé sous le coude exprès en cas de pénurie murakamienne!

      Aaah Replay, c'est surprenant, j'aime beaucoup, oui!

      Supprimer
    2. j'en suis page 325 (commencé lundi soir...) et accroche bien, mais subodore qu'on aura juste la présentation des personnages (passé, habitudes, etc) etquelques petits liens entre les deux histoires qui apparaissent. Intrigant et bien fait quand même.
      Ceci étant, les considérations sur le régime alimentaire de Aomamé, par exemple, rien à faire (à moins que ça devienne primordial?). Quelques répétitions, décelables quand on lit en peu de temps. Tu as raison, on aurait pu raccourcir. mais bien fichu et addictif, se lit sans déplaisir. j'espère ne pas être déçue quand je connaitrai le pourquoi du comment. Et pour le titre avec orwell.
      Je ne sais pas si c'est moi, Murakami, la traduction, ou la langue japonaise, mais il y a parfois un côté raide et pompeux dans l'écriture. Ensuite l'histoire entraine, mais bon...

      Supprimer
    3. Oui c'est ça, l'ambiance murakamienne, même avec les considérations qui semblent superflues, et le mystère sont là, ça se lit sans déplaisir mais l'introduction est un peu longuette quand même, et j'espère aussi ne pas être déçue par le pourquoi du comment de tout ça!
      C'est bizarre quand même, ces Little People, non?^^

      Supprimer
    4. Commentaire un peu spoiler : on en sait (devine?) un peu sur ces Little people dès le tome 1, avec une explication (?) de la chrysalide/cocon. mais je ne comprends pas pourquoi Aomamé semble être la seule à voir deux lunes?OK, elle ne pose pas la question franchement, mais quand même (en français, ça donne "la" lune dans ses questions; en japonais?)
      Pour le lien avec 1984, pour l'instant je trouve ça bien capilotracté.
      Mais!!!!! Hier après midi j'ai emprunté le tome 2 dans ma bibli numéro 2 et je compte voir si enfin ça va tenir la route!
      Pour le tome 3, hélas, je n'ai pas de bibli numéro 3...

      Supprimer
    5. Pour être vraiment fixé, je crois qu'il faudra attendre le tome 3.
      Pour moi à ce stade, tout n'est que suggestion, on a des bribes de pistes, elles peuvent nous mener vers un dénouement décoiffant comme vers un flop, c'est pourquoi je n'ose m'emballer de suite. Et pour le lien avec 1984, c'est assez inattendu finalement, mais pareil, j'attends de voir. Tu me donnes presque envie d'aller me procurer le tome 2 là maintenant tout de suite!

      Supprimer
    6. Justement ce matin j'envoyais un mail à clara, qui a lu le tome 2 d'ailleurs.
      Je lui disais (je copie, je ne vais pas tout récrire)
      "1Q84 :c'est bien fait, on ne le lâche pas, mais il y a tant de répétitions et de trucs pas utiles, tant de politesses à la japonaise, que c'en parait parfois ridicule. Cela manque de nerf! Et j'en ai un peu assez qu'on me balance la marque des vêtements des personnages! Les descriptions sont parfois lourdes et parachutées. Quant aux testicules de Tengo et aux seins d'Aomamé, ça va, j'ai compris! Et tu as remarqué le nombre de fois qu'on parle de sueur là dedans? A mon avis il y a un pan de culture japonaise qui me manque, sans doute.
      J'en suis au moment où Murakami parle de Tengo et Aomamé, même si le lecteur attentif sait depuis longtemps comment ils ont fait connaissance dans le tome 1. Allez je termine en parlant du manque d'humour, ou maladroit en tout cas, et j'aurai fini. Par exemple, le chien qui mange des épinards, ça m'a plu, mais je ne pense pas que cela avait une signification ?
      Mais je pense bien lire le 3 aussi, de toute façon avec les répétitions, le lecteur ne sera pas perdu..."

      Supprimer
    7. "Cela manque de nerf", oui, je l'avais ressenti aussi, et on a l'impression qu'il fait exprès de faire traîner le tout en longueur. Ce qui m'a surtout fait tiquer, c'est les répétitions de la description et de l'histoire de la naissance de cette secte, à travers différents personnages. Au bout d'un moment j'avais envie de dire "oui, bon c'est bon, ça on a compris".
      Mais ce qui est amusant, c'est que malgré tous les petits défauts qu'on pourrait trouver ici et là et qui sont assez étonnants et déstabilisants pour un Murakami, il y a quelque chose qui fait qu'on n'a pas envie de lâcher l'histoire comme ça.
      Tiens, d'ailleurs, figure-toi que je n'ai pas résisté aujourd'hui, j'ai réservé le tome 2 à la bib'!^^

      Supprimer
    8. J'ai déjà écrit mon billet sur le tome 1, et compte le compléter ave le 2, genre feuilleton de lecture, quoi.
      A relire ton billet et ta dernière réponse, finalement, on est d'accord, je ne risque pas ta fatwa si je dis ce que je pense. d'ailleurs, les chroniques de l'oiseau à ressort m'avaint bien plus bluffée à l'époque, style et histoire. Là on a l'impression qu'il doit faire ses trois volumes, 24 chapitres de 20/25 pages chacun...

      Supprimer
    9. Oui, je partage assez ton impression, mais comme je commentais ailleurs, j'étais tombée sur l'avis d'un internaute qui disait que d'après une interview, Murakami, fan de la série Lost, s'était inspiré du procédé de cette série pour composer sa trilogie, ce qui explique finalement ces impressions légitimes qu'on pourrait avoir de son récit, avec les répétitions et l'effet longueur/tourne en rond propres à ces séries qui durent au moins 3 ans avant qu'on ait le fin mot de l'histoire, ce qui n'empêche pas qu'on reste scotché par l'intrigue car trop de questions sont en suspens.
      Euuh, tu veux dire que tu vas attendre d'avoir lu le tome 2 pour publier ton avis sur le 1? Mais tu es pire que l'auteur!^^

      Supprimer
    10. Non, Madame, moi je suis correcte! j'ai terminé le 2 hier, je complète mon billet, et peut être parution du billet demain ou après demain!
      Justement je me faisais la réflexion au début d'un chapitre Tengo qu'on avait l'impression que Murakami étéit en mode feuilleton, tu sais, ceux qui rappellent les épisodes précédents au cas où le lecteur aurait oublié. Pourtant son bouquin n'est pas paru en fuilleton?
      Mon avis est super mitigé, j'attends un peu pour qu'il ne soit pas que cela.
      Tu ne m'en veux pas?
      je pense lire le 3 et d'autres Murakami, tusais!
      Je n'ai jamais lu de Musso, mais hier en lisant Murakami je me disais que du Musso ça serait pareil, style souvent inerte, répétitions, romance gnangnan, fantastique light...
      Je sors, tu vois mon état d'esprit!

      Supprimer
    11. Ah oui moi aussi, même si cette trilogie floppe chez moi au final, ça ne m'empêchera pas de continuer à vénérer Murakami et à le lire. J'ai toujours Les amants du Spoutnik sous le coude! J'ai déjà eu une méga déception avec un de ses romans, d'où je suis sortie perplexe, presque comme ici, sauf que j'ai découvert peu après que ce roman avait une suite, et la suite était top, donnant tout son sens au premier roman. C'est pour ça que j'avance confiante ici, même si dubitative par moment (ces Little People me chagrinent un peu ).
      Tiens, en parlant de Musso, justement, ce qui m'a surprise, c'est que son style n'avait rien d'inerte, au contraire, il est vraiment fluide et agréable. Mais bon, je ne me base que sur un roman dans l'ensemble de sa production...

      Supprimer
  4. Je me demande si j'aimerai ou non ... je ne suis pas une fan de l'auteur car je trouve son oeuvre trop onirique à mon goût mais peut-être est-ce cette trilogie qu'il me faut pour apprécier l'auteur ! Mais je vais attendre que tous les tomes soient parus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sage décision si en plus tu n'es pas particulièrement fan de son univers à la base, en même temps il y a beaucoup d'avis très enthousiastes pour ce tome 1 (ce qui me ravit, car c'est MON auteur chouchou^^), donc rien ne dit que tu ne les partagerais pas.:)

      Supprimer
  5. Bonjour A girl..., j'ai entendu des "professionnels de la profession" dire beaucoup de mal deux romans (Au Masque et la plume pour ne pas nommer l'émission). J'ai acheté ce 1er tome pour la biblio dont je m'occupe, les lecteurs ne sont pas non plus ravis. Comme je ne l'ai pas encore lu, je ne prononcerai pas. Toujours est-il, que chaque volume coûte 23 euros, c'est très cher. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est cher je trouve, c'est pourquoi pour l'instant je repousse l'achat du tome 2 au profit de livres dans ma PAL, sachant que le tome 3 n'est de toute façon pas dispo... Je guette aussi à la bib', mais comme tu imagines, la liste d'attente est longue.
      Quant aux avis, il y a un peu de tout. Ceux sur les blogs sont particulièrement enthousiastes mais je me retrouve plus dans les avis plus mitigés, glanés sur les sites marchands. A ce stade du récit, je ne peux être que dans l'expectative et réserver mon avis définitif pour le final.

      Supprimer
  6. Je comprends tes réticences, mais si on ne juge que ce tome là, il faut avouer qu'il nous ferre !!! As tu commencé le 2ème ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le concept général annoncé dès ce tome est très intrigant, c'est clair, mais 500 pages pour planter les germes d'une intrigue sans un début de jeune pousse, je trouve ça un peu long quand même... Ce genre de procédé, même venant de mon auteur chouchou, amoindrit l'impact qu'un tel récit pourrait avoir... à mon humble avis. Du coup, tome 1, je suis plus dans l'expectative qu'autre chose, sans savoir trop quoi penser vraiment.
      Pas encore commencé le tome 2 pour cause de parution du tome 3 trop lointaine.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^