jeudi 20 avril 2017

CE N'EST PAS TOI QUE J'ATTENDAIS


CE N'EST PAS TOI QUE J'ATTENDAIS

Cet album, très étrangement, m'attirait tout autant qu'il me tenait à l'écart. J'avais bien compris qu'il s'agissait du témoignage d'un père sur l'arrivée inattendue de sa fille trisomique dans sa vie de famille, une épreuve qu'il avait toujours redoutée au plus profond de son être. Le sujet, à première vue comme ça, me parlait, et au vu des avis très enthousiastes, j'étais convaincue qu'il était bien traité et que je ne devrais pas échapper au coup de coeur moi aussi. Je me suis toutefois rendue compte qu'à chaque fois que je tenais cet album entre les mains à la bib', c'était plus fort que moi, je le reposais tout aussitôt, comme si finalement cette lecture m'évoquait quelque chose de trop éprouvant que je ne surmonterais pas, ou qu'il fallait que j'admette que je n'avais peut-être pas tant envie que ça de le lire.

A mon énième passage à la bib', je me décide enfin à embarquer l'album, et une fois chez moi, je me fais presque violence pour l'ouvrir, mais au final, me voilà enfin plongée dans ce récit....

Ce qui m'a plu d'emblée, c'est que c'est un témoignage livré sans pathos, où l'auteur expose ses craintes, ses inquiétudes, ses sentiments, avec une franchise désarmante, jusqu'à aller avouer un véritable rejet de sa progéniture, un écoeurement pour cette injustice de la vie qui lui imposait ce fardeau et allait contrarier ses plans, sa jalousie pour les autres parents qui n'ont pas à faire face à la douloureuse épreuve de l'enfant handicapé, un certain égoïsme où il laisse clairement transparaître que son souci, au début, c'est lui, et non l'enfant.

Une histoire hallucinante qui fait décidément douter de plus en plus des diagnostics médicaux. Que la trisomie du bébé n'ait pas pu être détectée avant la naissance, soit, la médecine, malgré son avancée, n'est pas à l'abri des failles, mais cette façon de minimiser les inquiétudes face aux évidences parfois, même si, certes, il ne faut pas s'alarmer de tout et de rien, ça m'exaspère !

Une histoire véritablement touchante au final. J'ai beaucoup aimé comment l'auteur a retracé l'évolution de sa petite famille dans cette épreuve à laquelle ils n'étaient pas préparés. C'était tellement mal parti, et tout ne change pas d'un coup de baguette magique, quoique l'on pourrait penser, tout bien considéré, que cette enfant-bisou attention mini-spoiler est décidément une petite fée qui, par le pouvoir de l'amour, a su conquérir les coeurs.

Un album dont il faut souligner l'humour salutaire aussi, et le sens de la dérision de l'auteur dont la franchise joue beaucoup aussi dans le fait que ce récit soit plus cocasse qu'il ne le paraît au premier abord. J'aurai beaucoup souri et ri malgré la tragédie et la gravité du sujet, et ça a joué dans mon appréciation de ce témoignage.

Très intéressant aussi cet album dans la mesure où il dissipe quelques idées reçues sur les trisomiques. On a quand même une relative méconnaissance de la trisomie, et une façon abusive de généraliser alors que chaque cas est particulier.

Un album clairement indispensable sur le sujet de la trisomie, que je n'élève toutefois pas au rang de coup de coeur, la thématique "témoignage de parents face aux épreuves" ne me bouleversant pas autant que bien d'autres sujets, mais c'est un récit qui a su me toucher quand même au final, porteur d'espoir et d'un humanisme qui commence bébé. Je spoile mais, la façon dont cette enfant-bisou a pu trouver sa place, toucher ses parents comme si c'est elle qui devait les consoler d'exister, leur apprendre à grandir avec elle et faire en sorte qu'on l'adopte malgré tout, c'est tout bonnement merveilleux. Cette petite fille m'a vraiment évoqué une petite fée de la maison. Cet album m'a donné le sentiment que ces personnes trisomiques sont peut-être un don des cieux, qu'elles ne sont peut-être pas tout à fait maudites et qu'on a peut-être beaucoup à apprendre d'elles au bout du compte.

L'auteur
Passionné de BD, Fabien Toulmé, né en 1980 à Orléans, suit des études d'ingénieur civil et d'urbanisme afin d'acquérir les bases essentielles de la construction d'une BD. Il publie ses oeuvres dans divers magazines ou des ouvrages collectifs avant de réaliser son premier album, Ce n'est pas toi que j'attendais.

20 commentaires:

  1. J'ai dû être plus toucher que toi, en tout cas j'ai été très émue à la lecture de cette bande dessinée. Sans doute est-ce la sincérité de Fabien Toulmé, mais aussi grâce à l'humour et l'amour que dégagent texte et images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup apprécié aussi la sincérité de l'auteur, ainsi que son humour. J'ai été touché également par ce témoignage plein d'amour au final, et surtout par cette petite fille qui, du haut de son innocence, parvient à gagner les coeurs. Mais c'est vrai que j'ai l'impression d'être moins bouleversée par cet album que d'autres.:-)

      Supprimer
  2. Que dire de plus? J'ai demandé cette BD à la bibli, l'ai dévorée (et n'ai pas fait de billet, as usual). Tu as raison, chaque cas est particulier, et beaucoup mènent une vie (presque) comme tout le monde. Tu as vu la jeune fille qui a présenté la météo?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff pas de billet... Bon, ils n'ont pas manqué sur la blogo ceci dit.:-) Oui, j'ai vu la jeune fille qui a présenté la météo. Enfin, j'ai raté ce moment précis mais ils en avaient bien parlé dans les médias.

      Supprimer
  3. Je me souviens de l'excellent billet de manU sur cette BD et son enthousiasme, je le croise chaque fois en librairie je vais bien me laisser tenter un jour, c'est certain :D
    Un sujet forcément difficile, ayant un frère "différent" j'ai eu à le protéger toute mon enfance alors qu'il était plus vieux que moi.
    Bisous et bon jeudi (ouhhhhhhhhhhhhhhhhhh on y arrive!!!!! ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu as vécu en live ce genre de situation d'enfant "différent" au sein de la famille. Ça ne doit vraiment pas être évident. Il y a toute une adaptation de toute part, plus d'énergie, plus d'attention à donner certainement, et puis le regard des autres à confronter, leur bêtise aussi... Un album à lire, c'est sûr !
      Bisous, bon weekend ! (ayéééé)

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup ta conclusion... Un bel album oui, indispensable double oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait faire un aussi bel album, aussi riche d'enseignements, sur le sujet !

      Supprimer
  5. Moi aussi j'ai vu plus d'une fois cette bd à la biblio. Jusqu'ici, je l'ai reposée sur les tablettes. Le titre lui-même me donne la larme à l'oeil, donc je ne sais trop si je dois ou non me lancer dans un sujet si lourd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu peux te lancer sans problème. C'est au final quand même une très belle déclaration d'amour à son enfant, et un album, comme je disais, porteur d'espoir et d'humanisme malgré tout. Sans compter que l'humour aide vraiment à désamorcer le drame de la situation.

      Supprimer
  6. Une BD exceptionnelle, authentique, honnête, qui marque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très exactement ça, résumé en quelques mots.:-)

      Supprimer
  7. J'en garde très peu de souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est un album qui me restera longtemps en tête.:-)

      Supprimer
  8. Pour une fois que tu lis une BD que j'ai DEJA lue !!! Je me souviens juste avoir vraiment aimé mais sinon, ce n'est pas une BD qui m'a marquée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? Moi si tout de même, même si, encore une fois, j'ai l'impression de n'avoir pas été autant bouleversée que d'autres. Disons que ça m'a fait voir les personnes trisomiques sous un autre angle encore, le sujet m'étant plus méconnu que je ne le pensais, et ça m'a évoqué pas mal de réflexions aussi.
      Bon, sinon, côté BD, je crois que tu as pris pas mal d'avance sur moi depuis le temps.:-) Enfin, j'en ai certainement lues plus que toi mais j'ai remarqué que ton exploration personnelle t'a amenée sur des terrains que je n'ai pas défrichés encore.;-)

      Supprimer
  9. J'en ai fait un coup de cœur pour beaucoup de raisons et j'ai adoré l'autodérision malgré la lourdeur du sujet. Il faut dire que c'est ma came l'autodérision^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ma came aussi.;-) C'est un des aspects que j'aurais vraiment apprécié ici et qui me donne envie de poursuivre ma découverte des oeuvres de l'auteur.

      Supprimer
  10. J'ai eu la chance d'avoir 3 enfants en bonne santé, donc je ne connais pas cette souffrance de se retrouver avec un enfant différent. Mais je la vois parfois autour de moi. Et ça me touche. Et c'était une terreur pour chacune de mes grossesses, où je me demandais si je serais capable d'aimer un tel enfant si j'en avais un... Du coup, très tentée par cette lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elle te parlera particulièrement et te touchera certainement plus que moi. J'avoue que ça a toujours été une de mes craintes aussi, mettre au monde un enfant différent. Je connais des gens qui n'ont pas eu de chance, et puis là ce sont des maladies orphelines, ce n'est vraiment pas simple tous les jours, et puis quel avenir pour l'enfant... Dur, dur...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...