lundi 17 avril 2017

LE CHAT


LE CHAT

Voilà, j'ai lu un Simenon. Enfin ! Merci au mois belge !
Bon, j'ai pris soin de ne pas choisir un Maigret car il me semblait que c'était trop me demander, mais des avis plutôt enthousiastes sur ses autres oeuvres m'avaient déjà motivée à découvrir cet auteur belge prolifique, et ce titre présageait bien, moi qui suis une inconditionnelle des chats.
Rien à voir pourtant avec une histoire de gentils minets, ceci dit, et encore moins avec une enquête type policière (je croyais Simenon exclusivement versé dans ce genre), et presque rien à voir avec la Belgique (sauf l'auteur), le lieu de l'action se situant à Paris. J'avoue que ce dernier point m'a un peu déçue, mais rien de grave, l'intrigue valant tout de même le détour !

La situation :
Un couple âgé dans une maison. Ils s'ignorent, chacun vaquant à ses occupations, se jettent des coups d'oeil furtifs quand ils ne se croient pas observés, et ne s'adressent jamais la parole. Ils n'ont d'ailleurs a priori pas vraiment besoin de communiquer mais quand ils le font, c'est par l'intermédiaire de messages concis, pouvant ne tenir qu'en un ou deux mots, griffonnés sur un bout de papier que le mari projette vers sa femme d'un geste du pouce, ou que la femme laisse négligemment sur un meuble. Ça ressemble à un jeu, mais un jeu quelque peu pervers, où chaque billet est souvent lourd d'accusations. Le premier message vient du mari et contient ces mots : "Le chat".

"Il riait à son tour, en dedans. Ils avaient beau être seuls dans la maison silencieuse et s'être condamnés tous les deux au mutisme, ils ne s'y en échangeaient pas moins des réparties féroces."

"Ni l'un ni l'autre n'avait le droit de désarmer. C'était devenu leur vie. Il leur était aussi naturel, aussi nécessaire, de s'envoyer des billets venimeux, qu'à d'autres d'échanger des politesses ou des baisers."

Tout l'enjeu de l'histoire consiste alors à comprendre comment ils en sont arrivés à cette situation bien singulière et ridicule par bien des aspects. Ils font par exemple chacun leurs courses au même endroit, agissant comme s'ils ne se connaissaient pas, ou se suivent de quelques mètres sans s'adresser la parole, simplement parce qu'ils sont sur le chemin de la maison. Et puis ce chat, que vient-il faire dans cette histoire ?

J'ai beaucoup aimé comment Simenon avait réussi à restituer avec beaucoup de réalisme et de finesse l'atmosphère dans cette maison et la tension dans ce couple, quasi palpable. C'est assez pesant, comme si on y était en témoin de cette comédie humaine quelque peu absurde. La psychologie des personnages est dépeinte avec précision et justesse, sans un mot de trop. Tout est dans l'attitude, les actions, les regards, les non-dits. Simenon retrace bien aussi les circonstances qui ont mené à cette situation, rendant ce récit féroce, effroyable, et tragiquement grotesque.

Un récit impitoyable sur la vieillesse, la peur et le refus de la solitude, le couple, les compromis, avec des aspects complexes de milieu social.

Rien de palpitant, mais ce contexte bien singulier est quand même captivant et intrigant tout le long. Se détestent-ils viscéralement ou se soucient-ils un peu l'un de l'autre plus qu'ils n'oseraient se l'avouer ? Ne finiront-ils pas par regretter ce petit jeu ? Peuvent-ils encore revenir en arrière ?
Un peu déçue par la fin qui se termine ATTENTION mini-spoiler dans un sentiment d'histoire vaine, autant pour eux que pour nous.

L'auteur
Georges Simenon, écrivain belge de langue française, est né à  Liège en 1903. Il a écrit 75 romans mettant en scène les aventures de Maigret (ainsi que 28 nouvelles). Dès 1931, Simenon commence à écrire ce qu'il appellera ses "romans durs" : plus de 110 titres. Simenon s'est éteint à Lausanne en 1989.
Intègre le  

22 commentaires:

  1. Il y a un célèbre film tiré de ce roman, que je n'ai pas lu d'ailleurs... le mystère du chat, l'histoire est du passé? moi je croyais que c'était qq chose qui allait se passer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le film, avec Simone Signoret et Jean Gabin. J'ai visionné quelques extraits en cours de lecture, je trouve qu'ils incarnent très bien les personnages. L'intrigue est par contre un poil différente. J'en avais discuté avec une collègue qui avait vu le film et pas lu le livre.
      Le chat, oui, c'est une histoire du passé. L'élément déclencheur.:-)

      Supprimer
    2. Je tente un commentaire chez blogspot, paraît que chez moi il y a des trucs à cocher.(et bravo pour Hanotte)

      Supprimer
    3. Arf, les trucs à cocher, ça revient régulièrement, même quand c'est décoché dans l'admin... Ridicule...
      (Ouais, je profite du mois belge. ;-))

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais lu Simenon, alors que la bibliothèque de mes parents, qui en sont de grands adeptes, en regorgeait !! Ils ont réussi à me faire lire Dard (mais pas les San Antonio, les autres, en général des histoires glauques et vénéneuses, que j'adorais dévorer) mais Simenon, sans doute un peu le même a priori que beaucoup : l'impression qu'on va y trouver une ambiance poussiéreuse, une intrigue s'étirant interminablement... il faudrait qu'un jour, comme toi, je passe le cap !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman-ci en tout cas se laisse lire sans problème si tu hésites un jour sur un titre pour explorer l'univers de Simenon.:-) Rien de poussiéreux, l'intrigue démarre de suite et se développe sans détours. Enfin, le choix ne manque pas, comme tu as dû le voir chez tes parents. J'ai été impressionnée par les rayons consacrés à Simenon en librairie. Des centaines de livres ! Comme ils ne sont pas bien épais, j'ai mis du temps à trouver "Le chat" (je n'ai pas compris le classement^^ - enfin, il n'y en avait peut-être pas).

      Supprimer
  3. J'ai vu le film, avec Jean Gabin et Simone Signoret : à te lire, c'est une bonne adaptation du roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à quelques détails près d'après les extraits que j'en ai vu et les commentaires d'une collègue. Le film semble réussi mais il faut dire qu'il n'y avait pas meilleur choix que Gabin et Signoret pour ces rôles.

      Supprimer
  4. En effet, c'est ce que je me disais, il y a eu un film ! Je n'ai jamais tenté Simenon mais je me verrais bien lire ce titre pour voir (ou revoir, peut-être, je ne sais plus), l'adaptation. Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant de lire le livre, j'étais très tentée de voir le film dans la foulée moi aussi, mais finalement, une fois le livre lu, les extraits m'ont suffi. Non pas que j'ai été déçue mais j'avais juste besoin de voir les acteurs, l'atmosphère du film, et un peu la mise en scène, sans tout visionner.

      Supprimer
  5. Je l'ai découvert aussi récemment et j'aime beaucoup son atmosphère !

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais lu de Simenon, Maigret ne m'attire pas des masses non plus... mais celui-ci pourrait me plaire d'après tout ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que ça pourrait te plaire. Enfin, ce n'est pas un coup de coeur non plus mais si on a une certaine curiosité pour la prose de ce fameux Simenon et qu'on n'a pas envie de passer par Maigret, c'est vraiment un très bon choix.:-)

      Supprimer
  7. Et bien toi et moi on a plus d’un point en commun (mais ça je l’avais déjà remarqué) :D
    J’ADORE les chats!!! Si tu me voyais parler aux miens, complètement gaga :P
    J’pense que je n’ai jamais lu Simenon! Ou peut-être au secondaire, sans doute même, ils ont dû me faire lire du Magret. Il y a longtemps que je veux retourner vers des classiques, je l’ai fait avec « Le rouge et le noir » et d’autres que j’oublie, en tout cas un jour j’aurai envie de découvrir celui-ci pour vivre l’atmosphère de ce roman, l’histoire de ce chat dans la vie d’un couple. L'histoire a l'air plutôt originale...
    (jeudi............... ça s'en vient!!! ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahaha ! Maintenant que je te connais mieux, je t'imagine très bien avec les chats et ça ne m'étonne pas du tout.:-)
      Ah les classiques et livres ou auteurs un peu cultes, moi aussi, chaque année, j'essaie de combler les lacunes. Bon, il faut quand même que ça me parle sur le moment et sans ce "Chat", je ne sais pas si je serais allée aussi facilement vers Simenon. Aucun regret en tout cas. Une découverte qui vaut le détour pour son atmosphère si singulière et vraiment bien rendue.

      Supprimer
  8. J'en ai lu très peu de Simenon. Je pense que j'ai lu celui-ci mais je ne m'en souviens pas.
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah enfin une lecture qu'on aurait en commun ! Je commençais à désespérer !:-) Bon weekend.

      Supprimer
  9. Je croyais aussi que Simenon écrivait plutôt du policier (genre qui ne vient pas vraiment me chercher), mais cette histoire pique ma curiosité. Ça semble très lourd comme ambiance, mais ce n'est pas pour me déplaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout tendu comme ambiance, mais c'est ce qui donne du piquant à l'intrigue. C'est en tout cas un Simenon que je recommande bien volontiers, et très loin de l'univers policier.:-)

      Supprimer
  10. Comme tu dis, c'est intriguant tout de même comme situation, donc pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement !:-) Et je suis sûre que tu apprécierais.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...