mardi 6 juin 2006

WANG - 2 / LES AIGLES D'ORIENT


WANG - TOME 2

LES AIGLES D'ORIENT

Quatrième de couv' :
"2214. Le monde est divise par le rem, un rideau électromagnétique infranchissable à l'ouest, des nantis qui ont fait de leur espace un havre de paix et de prospérité. De l'autre côté des peuples bafoués, des esclaves que l'on importe pour satisfaire les aspirations ludiques des occidentaux en mal de sensations. "
Car les immigrés, en devenant les soldats des jeux uchroniques - les guerres fictives qui reconstituent les conflits du passe - ne sont plus que des morts en sursis. et leur seul espoir repose sur Wang, leur capitaine de champ, qui veut profiter des jeux pour être le germe du chaos et réaliser son impossible pari faire tomber le rem. mais n'est-il pas lui-même un pion manipule par le réseau clandestin des ruches » ?

Bon, c'est donc la suite du tome 1 mais sans grande nouveauté par rapport à la première partie, dans le sens où on est dans sa continuité directe et que j'aurai pu faire un commentaire unique (le même que pour le tome 1) sur les deux tomes.

Juste, je pourrais souligner ici encore une fois la grande imagination de l'auteur et la logique de ses idées qui tiennent bien la route pour un roman d'anticipation. Sa vision de l'évolution de nos sociétés est tout à fait crédible, pour peu que les innovations technologiques atteignent le niveau décrit dans son roman.

Le petit bémol que je pourrais apporter c'est qu'il n'y a pas de surprise quant à l'aboutissement de son histoire. C'est comme ces films où le héros gagne toujours (et seul de surcroît - il sauve la planète à lui tout seul), quelles que soient les épreuves sur son chemin (et plus il y en a, mieux c'est), avec une belle morale du genre les méchants ne l'emportent pas au paradis. Tout est un petit peu trop caricaturé à mon goût à ce niveau-là, et du coup on s'attache peu aux personnages qui manquent de dualité intérieure (ou ils en ont mais c'est très cliché, très attendu).

Mais c'est quand même un très bon roman dans son genre, et c'est bien dommage qu'il ne soit pas traduit en anglais car il a le mérite d'être meilleur au niveau de l'intrigue que certains grands romans de SF américains (par exemple) que j'ai pu lire à ce jour (en même temps vu certains thèmes qu'il aborde et les critiques implicites, je me dis qu'il n'aurait peut-être pas un très bon accueil dans certains pays).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^