lundi 18 juin 2007

LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH


LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH
  
Présentation de l’éditeur
"Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang Diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés.

Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille.


Philippe Claudel accompagne ses personnages avec respect et délicatesse. Il célèbre les thèmes universels de l’amitié et de la compassion. Ce roman possède la grâce et la limpidité des grands classiques."

Encore un roman tout en finesse, limpidité, légèreté, simplicité, duquel on ressort comme si l'on avait aspiré un bon bol d'air frais. Une histoire touchante mais qui ne verse pas dans le pathos.
C'est très étonnant ce que la simplicité d'un texte peut provoquer comme émotions fortes, quoique je n'étais pas bouleversée non plus, mais le ton est juste, ni trop, ni pas assez, et c'est ce qui est épatant. Encore une fois, de la poésie sans fioriture, comme j'aime.

8 commentaires:

  1. j'ai parcouru toute la liste des romans courts,il manque assurément quelque chose!!!Devinez quoi dirait Géraldine de coup de coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans mon panier Amazon, je suis à un clic de le lire! Je l'avais noté lors de ma cueillette d'août!:) C'est bien de ce livre dont il s'agit, non?:D

      Supprimer
    2. Bingo,et bonne fin de semaine

      Supprimer
    3. Merci! Pareillement! Je devrais recevoir le livre la semaine prochaine, je viens de réapprovisionner ma PAL. :)
      Hâte de découvrir cette oeuvre qui semble rencontrer un grand succès sur la blogosphère littéraire.

      Supprimer
  2. Oui, superbe roman... Avais-tu deviné la surprise finale ? Moi non, tout s'est éclairé à ce moment-là, et je me suis sentie bête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh non, mais en fait j'ai un blanc là sur la fin (un peu comme avec l'histoire du bébé dans Les âmes grises ).
      Ce que tu dis m'inquiète un peu parce que normalement un effet pareil je l'aurai noté dans mon commentaire pour m'en souvenir justement...
      Enfin j'ai un vague souvenir de quelque chose vers la fin mais ça reste relativement flou...

      Supprimer
    2. Alors c'est la clé du roman, donc non, il n'aurait pas fallu la noter dans ton article ! Bah, tu verras quand tu le reliras...

      Supprimer
    3. Oui ben je vais le relire assez rapidement là parce que vraiment ça m'échappe et ça m'intrigue!
      Ici pourtant mon souvenir est plus vif qu'avec Les âmes grises. Je revisualise plus de scènes, les personnages sont encore bien nets dans ma mémoire, les événements également... sauf cette fin!!!

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^