jeudi 11 juin 2009

CHINE - REGARDS CROISÉS


CHINE - REGARDS CROISÉS

Présentation de l'éditeur
"La Chine ne vous séduit pas. Elle vous capte, vous saisit, vous prend.
Et, comme une addiction, ne vous lâche plus jamais.
A votre tour d'y succomber."

Dans la même lignée que les collectifs Japon et Corée en BD chez le même éditeur, Casterman, Chine, Regards croisés rassemble ici les talents de six dessinateurs chinois (Yao Fei La, Gu Bao Xin, Chihoi, Lai Tat Tat Wing, Zhang Xiao Yu, Han Feng) et cinq auteurs de BD européens (Anne Simon, Bandini, Viravong, Sylvain Saulne, Olivier et Denis Deprez) qui illustrent, à travers onze récits, cette Chine multiple et insaisissable qui fascine l'Occident depuis toujours.

Cet ouvrage est assez différent des Chroniques de Pékin, autre collectif rassemblant cette fois des auteurs de Pékin et focalisé sur cette ville à la veille des JO.
Chine, Regards croisés explore la Chine à travers des thématiques variées selon l'envie et l'inspiration des auteurs, illustre des villes et des époques différentes aussi, et, par cette diversité des points de vue, élargit notre vision de l'empire du Milieu.

Certains récits sont surprenants, je suis encore marquée par "Le crachoir" (!!), instructifs et créatifs, j'ai beaucoup aimé les "Cartes postales de Hong-Kong", procédé plutôt original pour relater des faits, j'ai découvert aussi "The King of Kowloon" dont j'ignorais l'histoire, "Tape-cul" est une histoire de couple moderne désopilante dont je ne m'attendais pas à l'humour et la fraîcheur (mon récit préféré de tout le recueil), "De quelques drôles d'oiseaux sous les Ming" est également une perle de dérision et d'humour où la technologie des téléphones portables est transposée à l'époque de la dynastie des Ming par le truchement d'oiseaux, les GSM (Gallinacé du Service des Missives) qui font fureur (excellent aussi ce récit!).

Bref, toutes ont leur charme à une ou deux exceptions près (à mon goût) - j'oubliais aussi "Visa" qui illustre une réalité crue mais que l'auteur a su évoquer avec originalité et sensibilité.

Encore une réussite au rayon collectif en BD chez Casterman, vivement leur prochain!

2 commentaires:

  1. Le jour où je me mettrais à la BD, cela va faire mal à ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je commence à désespérer de ne plus trouver de BD à rajouter à ma PAL!^^
      En tous cas, les BD c'est idéal comme pause entre 2 pavés ou pour se détendre, et elles n'en sont pas moins intéressantes.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^