samedi 26 février 2011

NEVER LET ME GO


NEVER LET ME GO

AUPRÈS DE MOI TOUJOURS )
  
C'est un roman qu'une ex-blogueuse m'avait recommandé il y a longtemps dans la catégorie roman d'anticipation, mais dont j'avais annulé le projet de lecture quand je suis malencontreusement tombée - en recherchant quelques avis sur ce roman - sur les commentaires d'une lectrice qui, je pensais, avait révélé tout l'intérêt de l'histoire. Je m'étais dit à l'époque que je laisserais passer une année ou deux, le temps d'oublier cette révélation, mais à chaque fois que je tombais sur ce livre à la bib', je passais mon chemin, le mot de trop me revenant instantanément à l'esprit - comme quoi quand on s'efforce d'oublier, ça ne marche pas, et les spoilers, c'est pas sympa!!
J'étais d'autant plus intriguée par ce livre en plus, que c'est un Anglais d'origine japonaise qui l'a écrit, et moi quand je vois Japon... et là en plus, Anglais...

C'est la découverte de la bande-annonce de l'adaptation de ce roman il y a quelques semaines qui m'a finalement décidée à tenter quand même la lecture de ce roman malgré le fait que je croyais ma lecture gâchée d'avance et que j'étais limite tentée d'aller voir le film sans lire le livre avant, comme il m'arrive rarement, mais c'est sans compter ma mauvaise conscience qui me disait "naa c'est pas bien, lis le livre avant!" Aaah ces affreux principes qui vous collent aussi...
  
Bref.... donc voilà, je l'ai enfin lu, et j'ai enfin découvert la plume de Kazuo Ishiguro...
... et pour commencer, je voudrais m'excuser de tout le mal que j'ai pensé de cette lectrice qui, je croyais, avait vilainement spoiler l'histoire. En réalité, on apprend assez rapidement ce que sont ces élèves de Heilsham, et l'auteur ne semble pas avoir voulu en faire un mystère, ni nous surprendre en nous l'apprenant. L'intérêt du roman résidait donc dans tout autre chose, et du mystère, il y en a jusqu'à la fin.

J'ai beaucoup aimé, à ce propos, la façon dont l'auteur a développé son intrigue, via le récit de Kathy H., ex-pensionnaire d'Heilsham, qui semble se confier façon "message in a bottle" (mais sans notion de SOS particulier cela dit). A chaque page, nous sont révélées des choses qui ouvrent des questions sur d'autres choses, nous permettant ainsi de prendre progressivement la mesure du contexte et de la situation, du quotidien de ces élèves, de leur réalité, et cela, sans jouer avec notre patience, et on écoute et suit avec beaucoup d'intérêt l'histoire de ces personnages, comme on recueillerait une confidence.

C'est une histoire triste mais racontée sans complainte, un témoignage discret, qui ne cherche pas à bouleverser, mais qui bouleverse quand même.
L'auteur maîtrise totalement cet univers qu'il a imaginé dans ses moindres détails et décrit de façon convaincante ses personnages qui ont tous leurs caractères propres et auxquels on finit par s'attacher, des élèves aux gardiens, jusqu'à cette énigmatique Madame.

J'aurais aimé une autre fin cela dit mais bon, quelle autre fin aussi? Celle-ci est certainement la plus réaliste.

12 commentaires:

  1. Pas lu celui ci, mais connais-tu Les vestiges du jour et son adaptation ciné? les deux sont à connaitre, oui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je connais mais ça ne me tentait pas à l'époque (de la sortie ciné), du coup jamais lu, jamais vu. Le sujet m'inspire peu à vrai dire, bien que j'en ai une idée assez floue. Peut-être un de ces livres que je lirai prochainement en m'exclamant à l'issue de leur lecture: "Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps???!!!". A voir...

      Supprimer
    2. Au fait, pour Le fond du ciel, accroche toi, hein! Un peu spécial, mais ça vaut le coup...

      Supprimer
    3. Oui, un peu spécial, c'est le mot! Voire même, très! En tout cas, original comme j'aime. J'espère ne pas être déçue par le développement, pour l'instant je me laisse porter par la lecture.

      Supprimer
    4. J'espère quetu vas apprécier les passages amusants (amusants pour moi?) ou quand il y a des références SF ou littéraires (mais soft quand même). Attention, après tu as même Saddam Hussein...

      Supprimer
    5. Oui oui je suis déjà tombée sur des passages qui m'ont fait sourire, des réflexions, une façon de dire les choses qui me plaisent beaucoup. C'est au niveau de l'intrigue pour l'instant que je ne suis pas trop. A suivre...:)

      Supprimer
  2. L'adaptation dont tu parles... Est-ce la bande annonce que l'on voit pas mal en ce moment, avec ses ados qui semblent subir d'étranges traitement dans un milieu assez clos ?... Suis tentée alors... par le film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que tu parles bien de la bande-annonce de l'adaptation de ce roman. C'est marrant mais quand je l'ai vu, je me suis dit "Tiens, ça me dit quelque chose cette histoire..."... sans l'avoir lu! Mais c'est le titre qui devait me revenir en mémoire...

      Supprimer
  3. J'ai adoré ce roman, qui m'avait fait découvrir cet auteur. Il faut d'ailleurs que je lise d'autres livres de lui au plus vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je tenterais bien Les vestiges du jour, mais il y a du choix. Je regarderai les résumés de ses autres livres de plus près, ainsi que les avis.

      Supprimer
  4. J'ai trouvé ce roman terrible! ces êtres forcément sans filiation, vu leur naissance, et promis à d'abominables destins...et qui n'ont aucune chance de se sauver. Une lecture mémorable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est assez marquant. J'ai lu quelques critiques du film (toujours pas vu encore) négatives qui m'ont intriguée. Je pense que c'est le sujet qui veut ça. Les gens parlent de fatalisme, de résignation insupportable, mais je ne l'ai pas ressenti comme ça à la lecture. Je vais essayer d'aller le voir cette semaine pour comparer avec le roman.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^