lundi 17 juin 2013

THERMAE ROMAE - TOMES 4 ET 5


THERMAE ROMAE - TOMES 4 ET 5

Une série qui commence à s'éloigner de son concept de base et qui prend une tournure frôlant un poil le grotesque et le capillotracté (même si ça l'était déjà à la base...).

L'auteure, Mari Yamazaki, le reconnaît elle-même. Ça m'amusait d'ailleurs qu'elle réalise et concède que ça dérivait vers le "grand n'importe quoi" (ses propres mots^^).
"On est donc sorti du manga d'"étude comparée des bains" pour arriver à du grand n'importe quoi, mais que voulez-vous, l'envie a germé en moi d'élargir considérablement le champ de la comparaison entre la Rome antique et le Japon, bref, de ne plus me limiter aux bains."

Pour résumer brièvement, Lucius, lors d'un de ses nombreux voyages temporels de la Rome antique vers le Japon contemporain (qu'il n'a toujours pas identifié comme tel, évidemment), finit par rencontrer Satsuki, une jeune Japonaise passionnée de la Rome antique (évidemment) jusqu'à avoir consacrée ses études et quasi sa vie à cette période de l'histoire. Résultat, elle parle couramment le latin, mais pas juste couramment / conversation de tous les jours. Elle est capable, et c'est là que ça devient un poil grotesque, d'expliquer, en latin (retranscrit directement en japonais, français, ou autres langues du lecteur contemporain, of course), des mécanismes compliqués, tels que l'électricité comme force motrice...

ATTENTION SPOILERS L'inévitable se produit alors et notre intrigue se transforme peu à peu en bluette pas très très crédible, mais bon, il faut dire qu'à la base, les voyages temporels via les bains ne le sont pas non plus et pourtant nous les avons acceptés sans trop sourciller, alors...^^
FIN DES SPOILERS.

J'ai beaucoup aimé sinon les interventions de l'auteure, qui semble se lâcher complètement ici dans les confidences amusantes, voire délirantes. La suite des premiers tomes ressemble un peu à une exploration personnelle de l'auteure qui donne voix à ses fantasmes de mise en scène, de scénarios et d'intrigues, en oubliant presque complètement le sujet de départ de son récit. C'est à la fois amusant et à la fois un petit peu troublant et pénible.
La fin que je pressens ne m'enchante pas trop, mais bon, difficile aussi de trouver une fin qui tienne debout en réalité...

J'ai beaucoup aimé aussi les épisodes autour de Hanako, une vieille jument qui s'éprend totalement de Lucius (autre grotesquerie, mais vraiment très amusant ici), et dont la présence aura son explication au tome 5.

Il me semble que je suis à un tome de la fin de cette histoire. Très plaisante mais il est temps qu'elle se termine, je pense.^^

11 commentaires:

  1. Ben je crois que toujours rien à la bibli, va falloir s'en occuper (mais pas si indispensable?)
    Le Sharpe dont tu parles chez moi, c'est lequel?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si quand même, Thermae Romae reste une série qui vaut le détour pour son étude comparée originale des bains dans la Rome antique et le Japon contemporain. Deux civilisations qui n'ont a priori rien en commun mais qui sont fascinantes dans leur histoire, leur culture et leurs traditions. La fin s'essouffle un peu et part un peu en vrille visiblement, mais la série est courte, on en profite assez les 4 premiers tomes.:)
      Bref, sinon le Sharpe, c'est Wilt. Bon vraiment je commence à bien m'amuser là.^^

      Supprimer
  2. J'avais lu des Sharpe, peut être un Wilt, mais c'était avant 2000. Je me souviens de trucs assez barges quand même, un qui se passe en Afrique du Sud, un autre avec un pensionnat anglais.
    Pour Wilt, on en est au numéro quatre, je crois. Bon, à toi de me faire replonger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tome 5 est sorti en poche en juin je viens de voir. Bon, je souris beaucoup et me marre dans ma tête mais la hyène hilare n'est pas sortie de mon corps. Je crois que quand on a lu autant de livres délirants/drôlissimes/hilarants que nous, on devient de plus en plus exigeants, on ne réagit plus vraiment qu'à de très hautes doses de n'importe quoi.^^ Ou je ne suis pas totalement en phase, c'est possible aussi.
      Cela dit, je me garde cet auteur en tête pour les envies de détente avec humour en prime.

      Supprimer
  3. Je te signale que Catch 22 est toujours à t'attendre. ^_^ Oui, ce vieux truc, qui m'a laissé une si belel impression. Mais ça, c'est sûr, c'était avant de découvrir tous ces livres barrés.
    La série de Malaussène de Pennac est aussi réjouissante, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, les Malaussène, série sympathique dans mon souvenir (enfin, je n'ai lu que le premier de la saga et ça remonte^^). Quant à Catch 22, je crois que je vais devoir recourir à la LC un de ces quatre !^^
      Je crois que je vais même ouvrir un challenge spécial "tous ces livres réputés que je veux lire et que je n'arrive pas à entamer ou qui m'essoufflent au bout de 10 pages". Il y aurait du Faulkner dans le lot.:)

      Supprimer
  4. Jamais lu Faulkner. Et comme je mets la barre assez haut "je veux le lire en VO", eh bien je ne fais rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem !^^ Encore que j'ai tenté par 3 fois (Le bruit et la fureur) mais c'est ardu Faulkner en VO - abandon toujours au bout d'une dizaine de pages...

      Supprimer
    2. Et pas sûre de mieux piger en franco-français...

      Supprimer
  5. Euh... comment dire... à priori trop space pour moi !

    RépondreSupprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^