samedi 29 octobre 2016

CALIFORNIA DREAMIN'


CALIFORNIA DREAMIN'

"Mama" Cass Elliot, vous connaissez ? C'est la voix suave et enchanteresque de "Dream a Little Dream of Me". Moi, cette chanson m'envoie toujours en orbite et me procure de sacrées émotions.
Une BD sur cette chanteuse, pourquoi pas ? Déjà, j'étais convaincue qu'elle était black (la voix qui m'a mise sur la mauvaise voie...) et je savais vaguement qu'elle faisait partie du groupe The Mamas and the Papas dans les années 60, mais je croyais que c'était un groupe de Noirs américains... D'ailleurs, je ne les associais pas du tout à ce tube folk pop de 1968, "California Dreamin'", que j'ai dû visionner sur Youtube pour me rendre compte de quelle chanson il s'agissait.
OK, j'avais donc tout à apprendre et à découvrir de cet album !

L'histoire de Cass Elliot, Ellen Cohen de son vrai nom, n'a rien du destin incroyable des grandes légendes, mais elle est loin d'être banale.
Quasiment condamnée à un avenir de vendeuse de pastrami dans son Baltimore natal, elle quitte tout pour tenter sa chance à New York au début des années 1960. Son rêve : devenir chanteuse. C'est qu'elle a une sacrée voix, mais surtout une véritable passion pour le chant. Le hic, c'est qu'elle est loin des standards de beauté pour faire carrière sur scène. Elle est même sacrément boulotte, mais qu'importe, armée de sa détermination, de son talent, de sa personnalité excentrique et de son humour, elle ne laissera pas intimider par les gens du milieu musical. De rencontre en rencontre, elle croisera le chemin de trois membres d'un groupe, s'y incrustera (quasi de force mais à la mine de rien) et c'est le début de la carrière des Mamas and Papas.

J'ai bien aimé le récit de la genèse de leur tube, "California Dreamin'". L'histoire de ce groupe et de Cass Elliot n'était pas sans intérêt non plus. Il y a quelque chose d'assez amusant aussi dans le fait de voir revivre une époque. J'ai beaucoup aimé par ailleurs la structure narrative, la façon de l'auteure, Pénélope Bagieu, de raconter l'histoire. Elle retrace la vie de Cass Elliot à travers différents personnages qui l'ont connue, dans l'ordre chronologique, ce qui maintient la fluidité et la cohérence du récit. J'ai trouvé qu'il y avait une véritable originalité dans ce procédé. Le tout était vivant, sans temps mort, et donnait l'impression de n'être pas focalisé uniquement sur la chanteuse mais bien sur tout son univers.

Mais voilà, je n'aurais pas lu cet album que je n'aurais pas eu l'impression de passer à côté de quelque chose. C'est le sentiment que j'ai eu au sortir de ma lecture.
J'en garderai le souvenir d'un "sympa sans plus" même si je reconnais que la qualité narrative est là (je suis moins fan des dessins), mais bon, je crois que je l'avais déjà remarqué, j'ai beaucoup de mal avec les biopics en BD. Ça a du mal à m'émouvoir ou à me toucher plus que ça.

En tout cas, depuis Ma vie est totalement fascinante, Pénélope Bagieu s'est bien affirmée dans des albums de qualité qui ont plus de consistance que ses premiers récits.

18 commentaires:

  1. The mamas and the papas, ouh là souvenirs souvenirs... Boulotte? Cela n'a pas d'importance si la voix est là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "This is the Voice" ! Hahahaha ! Oui, c'est le principe même de l'émission, qu'importe le physique si la voix est là, et ça marche plutôt bien, même si, au final, le physique finit quand même par l'emporter je trouve.

      Supprimer
    2. Même à l'opéra, après les divas bien en chair (et en voix!!!) la mode tourne vers les filles au physique plus mince. Il y a débat. Déjà à l'époque Callas était passée de boulotte à mince.
      Mais bon, pour certaines héroïnes d'opéra, c'est bien plus crédible!!!

      Supprimer
    3. Ah oui, à l'opéra, c'est vrai que traditionnellement, elles sont plus en chair et ça passe. Remarque aujourd'hui, dans le monde de la pop, il y a Adele. Le pire, c'est que c'est gens ne sont pas horribles, mais bon, le diktat de la mode...

      Supprimer
  2. C'est vrai que cet album ne laisse pas plus de souvenirs que ça... c'est vite lu... Pénélope Bagieu a tout de même fait un grand pas en dessinant cet album.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne l'attendais pas du tout sur ce terrain et c'est plutôt réussi. Après voilà, ce n'est pas non plus l'album du siècle mais ça reste sympa.

      Supprimer
  3. J'avoue que j'aime beaucoup cette "nouvelle" Bagieu moi ! Ses albums girly commençaient à me lasser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais beaucoup ses albums girly en réalité mais c'est vrai que c'est toujours un peu pareil, donc c'est bien qu'elle explore d'autres choses.

      Supprimer
  4. Tant mieux si elle a gagné en consistance par que ses premiers albums frôlaient le néant complet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo t'es dur hahaha ! Mais c'est parce que t'es pas une fille.;-)

      Supprimer
  5. Ma médiathèque ne l'a toujours pas :(

    RépondreSupprimer
  6. California Dreamin des Mamas & The Papas, quel souvenir! Rien pour nous rajeunir :D
    Je ne l'ai toujours pas lu et si je comprends bien je devrais commencer par celui-ci...
    Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, personnellement, je ne classerais pas Pénélope Bagieu parmi les incontournables mais si la curiosité te prend, oui, tu peux commencer par cet album-ci.:-) Bonne soirée !

      Supprimer
  7. J'aime bien Pénélope Bagieu et cette bd pourrait m'intéresser si ma bibliothèque l'a achetée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu apprécies déjà l'auteure, je pense que tu ne seras pas déçue par cet album ! On reconnaît bien sa patte, même si elle explore un nouveau territoire.

      Supprimer
  8. J'aime bien les BD biopic, cela me donne l'impression d'apprendre quelques petites choses, surtout qu'ici, je ne connais à priori aucun des noms que tu cites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui m'attire toujours avec les BD biopic, l'impression et l'espoir que je vais apprendre quelques petites choses (à moindre effort haha), et puis au final, ce n'est pas toujours aussi concluant que je l'espérais. Mais bon, ça ne m'empêche pas de continuer à être attirée haha ! Il y a par exemple "Joséphine Baker" par Catel, paru récemment, qui me tente énormément !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...