samedi 28 juillet 2012

CHIENS FOUS


CHIENS FOUS

traduit du thaï par Marcel Barang


Mon premier vrai roman thaï, de Chart Korbjitti, vrai dans le sens "traduit du thaï", car j'avais déjà exploré, côté Thaïlande, Rattawut Lapcharoensap et S.P. Somtow, de langue anglaise.

Ils s'appellent, Otto, Chouanchoua, le Vieux, Samli, Thaï, Jâ et j'en passe, ce récit dresse le portrait d'une bande de joyeux lurons basés à Phuket, des hommes qui bavassent à longueur de journée tels de vrais commères, mais dans une ambiance très mâââle, bières et alcools divers à l'appui, ce qui n'a pas manqué m'évoquer les racontars de Jørn Riel, version thaïe ici donc.

"Ils continuent de boire et de parler dans un déluge d'alcool et d'anecdotes. On entend des rires joyeux à intervalles réguliers, des rires extravagants, comme si le monde était plein d'histoires risibles et plaisantes."

"Quel que fût celui qui venait les voir, quel que fût celui qui les quittait, ils ne changeaient jamais d'un pouce. Aujourd'hui, il y avait assez à manger; ce soir, il y aurait assez pour se défoncer; le lendemain, il ferait jour - c'était comme ça jour après jour, nuit après nuit."

"Certains de leurs amis se sentaient tiraillés entre le divertissement de l'âme et le bien-être du corps. [...] Ainsi, corps et âme se querellaient:
'Hé, ça suffit ! Demain, tu dois aller bosser, se plaignait le corps.
- Attends, y'a rien qui presse, je ne suis pas encore saoule", plaidait l'âme."     

Quel dépaysement pendant cette lecture, j'ai aimé l'exotisme qui suintait de ce récit ! Je trouve ça génial par exemple de lire une commande de plat de nems dans un bar, pour accompagner les boissons, alors que par chez nous, l'apéro est aux popcorns, olives, chips ou gressins.

Le problème pour moi, c'est qu'il n'y a pas vraiment d'intrigue à proprement parler dans ce roman, sauf si on table sur l'histoire de Thaï et de Otto, davantage mis en avant, le récit de leur vie (très intéressant par ailleurs) étant plus détaillé que celle des autres.

C'est en fait l'histoire d'une bande de mecs, et à travers eux, de leur vie, expériences, famille, par racontars, anecdotes et commérages interposés, une peinture sociale de la Thaïlande des années 70-80, foisonnante, où, à travers chaque histoire, se révèlent traditions, mentalités et culture thaïlandaises, confrontées à un contexte économique et touristique qui évolue vitesse grand V et qui nécessite une adaptation constante.
Ça a son charme, son intérêt culturel, son attrait, mais sans plus vraiment (pour moi).

Côté traduction, j'ai trouvé cela très bizarre quand même de voir du subjonctif imparfait côtoyer du "enfoiré" et "fils de pute", mais bon, sinon, rien à dire, l'ambiance est bien retranscrite, le style fluide et très agréable.

Intègre le  

L'auteur
Chart Korbjitti est né en 1954. Il est l'un des romanciers thaïlandais les plus surprenants de sa génération et sans doute l'un des plus influents, pour avoir ancré le roman thaï dans la modernité. Il a publié une dizaine de romans dont deux ont reçu un SEA Write Award : Sonne l'heure et La Chute de Fak. Son oeuvre est traduite en une demi-douzaine de langues. Il est également éditeur et anime des ateliers d'écriture.   

10 commentaires:

  1. Tu es sensible à la traduction! Tiens, je suis plongée ddans Le poissson et le bananier (bibli, yes!) et je me régale. Lu aussi La femme de LLoth (rhaaa)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouah, elle est rapide et efficace ta bib' ! Je n'ai encore jamais tenté la suggestion de livres aux bib' mais là je me dis que j'ai tort ! Quant à La femme de Loth, j'espère que le "rhaaa" est un prélude à un billet à venir très enthousiaste.

      Supprimer
    2. Je vais fignoler le billet pour demain?
      Pour le challenge, j'ai propsé à géraldine L'archipel u Goulag (hum )

      Supprimer
    3. Oooouuh yeah !! Je suis impatiente d'être à demain. T'inquiète, hein, même si c'est négatif, ou mitigé, je suis quand même (et justement) très curieuse de te lire à ce sujet.
      Quant au challenge, mouarf, je vous trouve tous frileux pour l'instant (bouh), pourtant y a vraiment matière à explorer sans faire des détours excentriques. Enfin, c'est vrai qu'on avait dit "zéro challenge" (mouahahaha ! Avec le Dragon, et le Québec en septembre, je peux bien me rajouter les îles. Je ne compte pas la Grèce qui n'est qu'une lubie, of course...^^).

      Supprimer
    4. J'ai adoré ce bouquin, dors tranquille!
      J'avais dit zéro challenge, j'en étais à 3 (plus la non fiction qui n'en est pas un) et youhou j'en ai ajouté quatre en juillet...
      Heu, il y a plein 'ile en grèce, ça peut marcher...
      Yeeeeeeeeees! je viens de vérifier, l'auteur de zorba est né en Crète, si c'est pas une ile, ça! Et hop, c'est tout bon! Ah on va se le descendre, ce challenge...^^
      Pour la grecque, elle est née à Athènes, ça ne marche pas.

      Supprimer
    5. Aaaah mais excellent ça ! J'avais jeté un oeil rapide sur mes billets à venir et lectures en prévision, et Alexis Zorba, Ze Grec, ne m'avait pas sauté aux yeux comme une évidence alors que, la Crète, mais oui !! Bon, ben avec lui, j'ai fini mon challenge des îles catégorie Archipel, avec 4 livres pile poil!
      Hâte de te lire sur la Grecque de Loth !

      Supprimer
  2. Lien noté:)
    Merci pour cette note de lecture originale dans le challenge.
    Par contre, je ne vais pas le noter, ce n'est pas que tu ne m'a pas convaincue du plaisir et de l'utilité de lire ce roman, mais...
    Bonne continuation et bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Thaïlande est un pays qu'on explore peu pour sa littérature, et pourtant il semble y avoir quelques romans qui valent le détour, alors j'ai voulu profiter du challenge dragon pour en lire un cette année. Pas de coup de coeur pour celui-ci mais j'ai bien aimé cette virée livresque dépaysante et exotique. Ceci dit, je comprends que tu ne le notes pas, nous avons déjà tous nos PAL bien chargées !
      Bon week-end !

      Supprimer
  3. Bon, je passe mais pour info puisque ce livre se passe à Phucket, qui est une île me semble t-il, il aurait pu rentrer dans mon tout nouveau challenge ou je compte sur toi pour venir t'inscrire très vite. Tu trouveras bien des îles et des livres auxquels personne ne pense:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'est fait déjà, j'en parle chez toi d'ailleurs.
      Quant à ce roman-ci, oui c'est vrai, ces joyeux compères bavassent et boivent à Phuket mais les événements de leurs récits se déroulent majoritairement à Bangkok. J'avais oublié de le préciser ça dans mon billet, d'ailleurs, tiens !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...