jeudi 19 juillet 2012

TOUT CE QUE NOUS AURIONS PU ÊTRE TOI ET MOI SI NOUS N'ÉTIONS PAS TOI ET MOI


TOUT CE QUE NOUS AURIONS PU ÊTRE TOI ET MOI SI NOUS N'ÉTIONS PAS TOI ET MOI

traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot


Rhaaa... Il m'a manqué un truc, ou il y a eu le truc en trop, pour que ce soit un coup de coeur !
En tout cas, j'ai aimé ce livre, pour plusieurs raisons:

- déjà, je pense, le style, et surtout les réflexions inattendues et originales qui jalonnent le texte par le biais du narrateur. Elles sonnent justes, font mouche et laissent entrevoir la personnalité et l'univers spirituel de l'auteur, Albert Espinosa, un univers qui me parle, qui me touche, qui m'amuse, me fait sourire, me surprend et me laisse pensive.

"Oui, les rêves m'ont toujours fait penser à des films publicitaires ou à des bandes-annonces, plus ou moins longs, plus ou moins brefs. Tous parlent de nos désirs. Sauf que nous n'y comprenons rien, comme s'ils avaient été tournés par David Lynch." (j'adooore !)

- et puis, je ne sais, cette phrase d'ouverture m'a tout de suite conquise:
"J'aime dormir, c'est peut-être ce que j'aime le plus dans cette vie." Difficile de rester totalement objective par la suite quand on tombe en amour avec le narrateur simplement parce qu'il a dit cette phrase!

- mais ce qui m'avait convaincue d'embarquer ce livre au départ, au détour d'une bib', c'est le sujet de l'intrigue, entr'aperçu rapidement sur la 4è de couv'. Marcos, notre narrateur, a un don, celui de lire les souvenirs des gens dans leurs pensées. La police fait du coup souvent appel à lui et l'histoire démarre véritablement alors qu'elle lui demande ses services pour examiner "l'étranger" et tenter de découvrir sa véritable identité. Or il se trouve que "l'étranger" possède lui aussi ce don...

Je trouvais ce résumé furieusement intrigant et original, et j'étais encore plus agréablement surprise quand j'ai réalisé qu'on était en réalité à mi-chemin entre la SF, le fantastique et le décalé.
C'est, hélas, là aussi que j'en attendais peut-être davantage et que l'histoire m'a semblé prendre une tournure que je n'imaginais pas comme celle-là. On est plus dans le conte philosophico-fantastique ici. L'intrigue se tient, le récit est bien développé, le dénouement n'est pas décevant, j'ai vraiment bien aimé l'histoire dans son ensemble, mais je crois que je m'attendais à autre chose au final...

Autres, non pas bémols, mais disons, éléments perturbateurs, les digressions et le souvenir récurrent de la mère du narrateur, pas pesant mais ça s'apparentait à une sorte de psychanalyse forcée sur le lecteur. C'était à la fois intéressant, à la fois dérangeant, comme si on aurait préféré lire (ou entendre) autre chose.


Cela dit, j'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire dans son ensemble, c'est une histoire étonnante, inattendue, inhabituelle, et joliment narrée. J'ai trouvé vraiment intéressant l'intrigue autour de l'étranger et de cette jeune femme, et la fin, belle et tragique à la fois.
C'est amusant aussi comme le récit m'évoquait furieusement quelque chose de murakamiesque par moment, ceci n'était pas mentionné sur ma 4è de couv' mais a priori, des avis que j'ai pu glaner ici et là depuis que j'ai fini le livre, il semblerait que leur édition évoquait Murakami.    
  
Avis indéterminé, versant parfois vers le coup de coeur, parfois vers l'interrogation, pendant et après lecture. Une chose est sûre, j'aime cet auteur, sa vie me touche, son univers artistique me parle, sa personnalité me fascine, et je compte bien poursuivre ma découverte de ses oeuvres !    


L'auteur
Albert Espinosa est né à Barcelone en 1973. Atteint d’un cancer, il perd une jambe, un poumon et un morceau du foie, et passe une grande partie de sa jeunesse à l’hôpital. Puis, il connaît le succès en tant que scénariste et acteur. Voici son premier roman, inclassable.

10 commentaires:

  1. Il m'intrigue alors je le note ; bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu y trouveras ton compte ! Bonne fin de semaine à toi !

      Supprimer
  2. Je crois que je pourrais te suivre sur ce terrain. Je l'avais déjà repéré il y a quelques mois sur la blogo, je l'avais oublié, tu me le remets en mémoire. Je ne sais pas si tu le vois bien dans mes souvenirs !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'il pourrait te plaire. C'est frais, original, et une jolie histoire au final. ET en plus, c'est un récit relativement court !
      Tu sais, je suis de plus en plus convaincue qu'on ne fréquente pas la même blogo (ou alors j'étais OFF à ce moment-là) car je ne l'avais pas du tout repéré à l'époque ! Un titre pareil, je l'aurais retenu ! C'est après lecture que je me suis rendue compte, en cherchant des avis ici et là, qu'il avait fait l'objet d'un partenariat à sa sortie !^^

      Supprimer
    2. Disons que nous avons au moins Keisha en commun, qui brille par son absence d'ailleurs en ce moment, toute vacancière qu'elle est !!!

      Supprimer
    3. Oui voilà ! Il y a bien des blogs qui m'intéressent d'ailleurs, parmi justement la blogo que tu suis (si je ne me trompe de blogo), mais je compte sur toi pour me relayer l'info des lectures incontournables.

      Supprimer
  3. Il me semble avoir refusé un envoi...Sans doute le côté fantastique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du fantastique léger, plus dans la veine murakamiesque (mais peut-être n'ai-je pas choisi le bon adjectif^^).

      Supprimer
  4. C'est génial d'avoir ce don ! Il semble intéressant ce livre. Je suis curieuse alors il est possible que je me laisse tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il a la sensibilité des livres qui peuvent te parler (bibliothèque Aimé Césaire - M° Plaisance - mais il doit être un peu partout celui-là).

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^