samedi 24 août 2019

NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS


NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS

Encore une vieille acquisition ebook de l'époque où je m'emballais vite quand c'était gratuit ou pas cher et susceptible de me plaire. Il commençait à être temps de le sortir de mon ePAL celui-là aussi.

Il faut dire que de tout temps, j'ai toujours été friande de contes de fées, et j'aime à en (re)lire de temps à autre, en particulier quand ils sont revisités, détournés, réadaptés. Quant à la Comtesse de Ségur, je garde encore un souvenir ému de ses romans que je dévorais et redévorais enfant. Humm... D'ailleurs, j'ai Les Mémoires d'un âne dans mon ePAL (si, si), un petit craquage "nostalgie de mon enfance" et souvenir d'un coup de coeur absolu parmi tous les Ségur. Celui-là aussi il va falloir que je le lise...
Bref, ces contes de fées et la Comtesse de Ségur, c'était le combo idéal, je n'ai pas résisté...

Les contes en question dans ce recueil : "Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon" - "Le bon petit Henri" (nan mais rien que le titre...) - "Histoire de la princesse Rosette" - "La petite souris grise" - "Ourson".

Au sortir du dernier conte achevé non sans peine (j'avais trouvé qu'ils étaient chacun beauuuucoup plus longs qu'on ne s'y attendrait), je me suis écriée sur Goodreads (autant dire que ça sortait du coeur) :
Que ça larmoie ! Que c'est manichéen ! Que c'est sexiste ! Que ça déborde de bons sentiments ! Que c'est... trop comme il faut ! GAAASP ! Et en plus, ils se ressemblent tous dans la trame, les épreuves, et la morale, à quelques détails près.

Commencerais-je à sortir (enfin) du joug des contes de fées ?^^ J'avoue que je n'ai pas été aussi enchantée que je pensais que je le serais, accélérant même ma lecture à la fin de chaque conte en marmonnant des "blablablas", "et bien sûr"... mais bon, ça reste une plongée amusante dans les contes de mon enfance.

10 commentaires:

  1. Rha ces contes je les ai lus (et relus) à une époque où je n'avais pas grand chose à me mettre sous la dent, mais gare! dans une édition vieux prix d'école à couverture rouge, je pense que c'est à ma mère...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah les vieux prix d'école !! J'avais lu Notre-Dame de Paris dans ce type d'édition qui avait appartenu à ma mère, une vieillerie à couverture bleu clair, je m'en souviens encore !

      Supprimer
  2. C'est l'auteur qui doit raconter mal les contes ! Moi, j'aime toujours autant les contes de fée :-). Je dois relire les contes d'Andersen car je confonds un peu tous ces contes entre grimm, Perrault et autres. Perrault introduit une vraie dimension littéraire dans ses contes avec plein d'allusion sur son époque. D'ailleurs, en ce moment, je suis plongée dans la fantasy ( = je sais c'est différent) et les mille et une nuits.
    PS : c'est agréable à lire sur l'ebook ? Au bout de 5 min, sur ordi ou tablette, j'ai mal aux yeux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, la Comtesse de Ségur ne doit plus du tout me convenir car justement, j'avais commencé la première page des Mémoires d'un âne sur ma liseuse et vraiment ça ne passait pas (alors que j'avais adoré enfant), du coup j'en ai repoussé la relecture... En revanche, j'ai lu il y a 4 ou 5 ans les contes de Perrault et j'avais beaucoup aimé. On lit ça avec un oeil différent de l'enfance cela dit. Oh ! Et j'avais adoré les Mille et une nuits ! Ma lecture remonte à l'adolescence mais je suis sûre que j'apprécierais toujours autant, voire plus, aujourd'hui.
      Pour les ebooks, je m'y suis faite assez vite. Sur liseuse, c'est parfait. Sur tablette, c'est moins confortable pour les yeux en effet.

      Supprimer
    2. J'ai lu Aladin et j'ai d'autres contes des mille et nuits ( je n'ai pas un grand bouquin mais plusieurs. Oui, j'apprécie.
      Moi, j'ai les petites filles modèles dans ma PAL, je ne sais pas quand je le ressortirai. Ce n'est pas une priorité :-)
      Pour l'instant, je vais rester sur le format papier mais cela ne veut pas dire qu'un jour, je ne changerai pas d'avis. Mais j'aime bien revenir en arrière, marquer mes pages... mais bon, ça fera peut-être comme les audiolib que j'ai fini par apprécier.

      Supprimer
    3. Je reste une adepte du format papier mais je me suis vraiment bien faite à la lecture sur liseuse pour son côté pratique, dans les transports ou en voyage notamment. Et puis pouvoir changer la taille des caractères, ça c'est vraiment le bonus plus, surtout pour les livres anglais dont la police des formats poche est mini et serrée au possible. Et on peut marquer les pages, surligner des passages, revenir en arrière aussi...:)

      Supprimer
  3. Les contes classiques il faut les remettre dans le contexte de l'époque. Pour moi ce ne sont que des lectures "patrimoniales", je n'y prends aucun plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, joliment dit, des lectures "patrimoniales". C'est vrai qu'il faut les replacer dans le contexte de leur époque. D'ailleurs les contes adaptés aujourd'hui, je pense aux Disney notamment, n'ont plus rien à voir avec les contes d'antan.:) Et puis la Comtesse de Ségur s'adressait vraiment à ses petits-enfants, contrairement à Perrault, aux frères Grimm, etc, chez qui le lecteur adulte peut déchiffrer d'autres niveaux de lecture.

      Supprimer
  4. Je me souviens de ma réaction lorsque je les ai lus enfant ces contes. En général, j'aimais beaucoup les autres livres de la Comtesse mais là, j'avais trouvé que ses contes n'étaient pas de vrais contes. Ils m'avaient vraiment décue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'ils sont un peu différents des contes classiques habituels - ils sont très... séguriens... Très... histoires pour enfants modèles.:) Je ne sais pas comment j'aurais réagi enfant. Probablement que j'aurais aimé quand même.:)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...