dimanche 4 août 2019

LA CITÉ DES JARRES


LA CITÉ DES JARRES

traduit de l'islandais par Éric Boury

Mon deuxième Erlendur en l'espace d'à peine un jour (lu en mars). En vrai, j'avais enchaîné quasi directement après Les Nuits de Reykjavik car cela me chiffonnait (ma psychorigidité m'effraie parfois 😅) de ne pas avoir commencé par le commencement, soit le vrai premier roman de la série des Erlendur.

Ici, l'histoire se déroule autour des années 2000, Erlendur a maintenant la cinquantaine, il est divorcé et doit gérer sa fille toxicomane. Quel chemin depuis Les Nuits de Reykjavik où on assistait à la naissance du jeune couple qui ne laissait pas présager cette triste évolution !

Ici non plus je ne m'attarderai pas trop sur l'intrigue dont on trouvera tout bon résumé sur le net. En deux mots, c'est celle du vieil homme assassiné dans son appartement et chez qui l'on retrouve des photos pornographiques dans son ordinateur ainsi que, coincée sous un tiroir, une photo de la tombe d'une enfant. Erlendur, à force de recherches, exhume une affaire vieille de quarante ans qui le conduit tout droit à la "cité des Jarres", une abominable collection de bocaux renfermant des organes...

Noté 3,5/5 étoiles sur Goodreads, je précisais que, malgré mon coup de coeur récent pour l'Islande et mon manque d'objectivité pour tout ce qui y touchait de près ou de loin, je ne pouvais me résoudre à mettre 4/5.
L'auteur développe une intrigue qui semble au départ banale, classique avec, en fond, une lecture sociale de l'Islande très intéressante, et qui, subitement, surprend et agrippe au moment où on s'y attend le moins. Ses personnages sont réalistes et n'ont vraiment rien du super-héros, ce qui les rend particulièrement touchants et attachants. L'intrigue est plutôt bien ficelée sans être dans l'action et le suspense à tout-va, ce que je trouve vraiment appréciable dans cette série. 
Rien à redire donc, mais ça reste tout de même simplement un très bon polar de très bonne facture, où il n'y a rien de véritablement terrassant, même si on passe un très bon moment de lecture et qu'on pourrait y retourner sans problème.

18 commentaires:

  1. C'était le premier que j'ai lu et ça m'avait donné envie de lire la suite. Le souvenir est lointain et je ne me rappelle pas de tout mais c'est un auteur que je continue à suivre :-). Toi aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que je vais continuer à le suivre, et dans l'ordre des livres parus. Ses polars se lisent bien et c'est un bon moyen d'approfondir mon exploration de la culture islandaise.:)

      Supprimer
    2. Tu verras ce premier tome n'est pas le meilleur. Je te l'avais déjà noté, j'ai préféré les enquêtes où il avait un arrière-fond historique comme l'homme du lac ou sociétal comme la femme en vert...

      Supprimer
    3. Je m'en réjouis d'avance alors car s'il y a une dimension historique ou sociétal au-delà de l'enquête, ça rend le roman culturellement plus intéressant et plus instructif, ce que je recherche quand je m'aventure en terres étrangères.:)

      Supprimer
  2. Comme Maggie, j'ai découvert l'auteur avec ce titre. J'avais bien aimé, mais je te rejoins complètement : un polar honnête mais sans plus, je crois que ce qui m'avait surtout plus, c'est le côté dépaysant (je crois que c'était le premier roman islandais que je lisais)..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà, on s'aventure dans ces polars pour la certitude du dépaysement et de l'enrichissement culturel au début, et puis après c'est plus si affinités.:)

      Supprimer
  3. J'avais commencé avec le femme en vert (le 2) et continué avec cette cité des jarres; Tu dis bien tout dans ton dernier paragraphe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien mon prochain, ça devrait être La femme en vert justement.:) Bon, ce ne sera pas pour cette année car j'ai déjà fait fort en enchaînant deux romans du même auteur (du jamais vu) mais l'année prochaine sûrement.

      Supprimer
  4. Je devrais peut-être retenter de lire Indridason ? La femme en vert m'avait surtout ennuyée, je l'avoue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince ! C'est justement mon prochain Indridason. Après il est tout à fait possible que cet auteur ne soit pas pour toi.;)

      Supprimer
  5. ah, moi ausi si je découvre une série par un tome qui n'est pas le premier et que j'aime, impossible de continuer au hasard des trouvailles...Il me faut tout lire dans l'ordre!
    Jamais lu cet auteur, même si je l'ai dans ma pal numérique depuis...Pfiouuu longtemps. Mais je reviens des nordiques...la majorité de ceux que j'ai lus ne m'a pas emballée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont une atmosphère et un rythme particuliers les polars nordiques. J'aime assez ce décalage qui est très dépaysant. Après, en réalité, je n'en ai pas lu tant que ça car déjà je n'abuse pas trop des polars (j'aime, mais ponctuellement), et côté nordique, il y en a tant eu juste après Millenium que j'ai fait une overdose sans en voir lu aucun.^^ Mais Indridason, pour moi c'est un peu à part parce que c'est islandais, et l'Islande, c'est un pays et une culture vraiment très à part et donc diablement intrigants et intéressants.

      Supprimer
  6. Mon 1er Indridason, il y a longtemps maintenant. j'avais adoré, poursuivi, puis suis passé à d'autres lectures, tant la proposition littéraire est vaste. mais j'y retournerai un jour, genre avant de partir en voyage en Islande... Sinon, je te conseille vivement de lire "la femme en vert", génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben décidément, cette "Femme en vert" semble avoir beaucoup plu (sauf à Anne). Hâte de découvrir ça maintenant !

      Supprimer
  7. je l'avais lu aussi… puis j'ai découvert Mankell qui a gagné le duel haut la main. Mais j'ai l'intention de revenir vers Indridason un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? J'ai commencé par Mankell.:) Mais de mémoire, je n'ai pas eu la main heureuse pour mon premier de cet auteur (pas de grosse déception mais pas de révélation non plus), du coup je n'ai pas poursuivi l'exploration de son univers (pour l'instant). Je tenterai peut-être un de ses romans non-polars.

      Supprimer
  8. Bonjour A_girl, c'est le premier Indridason que j'ai lu et qui m'a donné envie de lire tous les autres publiés depuis. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, oui, il me semble que la plupart des lecteurs ont commencé par celui-là et ont vite enchaîné avec les autres ensuite.

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^