jeudi 20 mai 2004

LES BÉBÉS DE LA CONSIGNE AUTOMATIQUE


LES BÉBÉS DE LA CONSIGNE AUTOMATIQUE

traduit du japonais par Corinne Atlan

Quatrième de couv :
"Hashi et Kiku, deux bébés abandonnés dans une consigne de gare, passent leur petite enfance dans un orphelinat. Ce roman suit en parallèle le destin des deux frères, décrivant le mécanisme qui les pousse à revivre sans cesse le traumatisme de leur enfance, racontant comment ces enfants purs et attachant passent du statut de victimes à celui de bourreaux. Mêlant l'horreur au comique, l'auteur nous offre une vison de cauchemar du Japon de cette fin de siècle."

C'est vertigineux, trash, cru, on est en plein problèmes psys et sociaux, décadence en veux-tu en voilà. Ce roman est considéré comme le plus accompli de l'auteur mais j'ai un avis mitigé sur ce livre. Les thèmes abordés ne m'ont pas vraiment touchée d'une part (aussi effarant cela soit-il) et même si je ne me suis pas vraiment ennuyée ni n'ai trouvé la lecture pénible, mon attention n'a pas été entièrement captivée et j'ai trouvé certains passages longs, mais longs...
Cela dit, je n'ai pas détesté non plus. Ça reste un roman relativement intéressant et instructif sur la société japonaise de ces dernières décennies (on est très loin des samuraïs, c'est sûr...).

L'auteur
Ryû Murakami, né en 1952 à Sasebo (Préfecture de Nagasaki) est un écrivain, scénariste et réalisateur japonais (sans lien de parenté avec son contemporain Haruki Murakami).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^