mardi 1 juillet 2008

PAROLES DE SOURDS


PAROLES DE SOURDS

Un superbe album collectif qui regroupe, sous forme de BD, des témoignages de malentendants et de leur entourage sur la façon dont ils vivent ce handicap.

J'ai trouvé ce recueil vraiment très instructif sur le quotidien des sourds, il y a vraiment des choses dont je ne m'étais jamais rendue compte, par exemple sur le problème de l'information sur le SIDA des personnes sourdes, inexistante avant la création de AIDS SOURDS en 1989, ou encore le déroulement des consultations médicales parmi bien d'autres choses. A ce sujet, je ne savais pas non plus que l'interprète des sourds était soumis à un code déontologique précis qui l'oblige à respecter intégralement et rigoureusement la parole du sourd face à son interlocuteur (pas de réinterprétation possible de ses paroles donc, pas de divulgation des "préalables", quelque soient les conséquences), ce qui amène à des situations très délicates (très drôle ce récit au passage).

J'ai également noté le problème de la personne "entre deux cultures", la "personne mixte", l'enfant entendant, de culture sourde de par ses parents. Témoignage particulièrement intéressant où l'enfant s'assimile vraiment aux enfants de culture mixte, ou métis, ballottés entre deux cultures et ayant du mal à s'identifier à l'une ou l'autre.

Bref, je ne vais pas énumérer tous les récits ici, tous ces témoignages sont touchants et plein d'enseignement, servi par des touches d'humour ça et là (parfois c'est carrément tordant!), et des dessins de superbe qualité.

Vive la BD moi je dis (!!), je ne le répéterai jamais assez depuis que je me suis réveillée de ma léthargie (mdr). Non pas qu'avant je ne les aimais pas (au contraire), mais je n'ai jamais réalisé à quel point cette catégorie de livre pouvait contenir de perles et qu'elle était un vecteur de communication aussi important que les autres formes de livres.

Je suis vraiment d'accord avec Bénédice Gourdon, à l'origine de ce projet, qui dit :
"Je lis des BD depuis toujours, pour le plaisir, pour m'évader, pour décompresser. Mais la bande dessinée est bien plus qu'un excellent moyen de décompression. Elle est aujourd'hui un langage unique, capable de tout dire, d'aborder tous les sujets - même les plus délicats - et de procurer toute sorte d'émotions. D'où le choix naturel de ce support "tout en images" pour évoquer ce qui ne s'entend pas."

A collaboré à ce projet, l'asso BD Boum, dont le but est de "promouvoir, soutenir et favoriser toutes initiatives d'ordre social, culturel et/ou récréatif en faveur de la bande dessinée."
Ils ont édité ou participé à quelques ouvrages qui m'ont l'air vraiment intéressants et sur lesquels je vais essayer de mettre la main!

Leur site : http://www.bdboum.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire