samedi 8 septembre 2012

QUELQUES JOURS EN FRANCE


QUELQUES JOURS EN FRANCE

J'avais été vraiment conquise par le collectif BD Corée : La Corée vue par 12 auteurs (français et coréens) il y a 4 ans, aussi j'étais enchantée de tomber sur ce collectif franco-coréen qui est comme une réplique clin d'oeil au premier, et qui réunit cette fois 10 auteurs, dont 6 coréens (tous différents du collectif Corée), chargés cette fois-ci d'exprimer et d'illustrer ce que leur inspire la France.

Côté auteurs français, nous avons Bastien Vivès, Max de Radiguès, Gabrielle Piquet, Anne Simon, et côté coréen, Doha, Lee Hyeon-sook, Oh Sé-young, Kim Soo-yong, Suk Jung-hyun et Kim Dong-hwa.

J'ai trouvé l'ensemble assez inégal, parfois déroutant même pour certains, par rapport au choix du sujet, surtout côté français, et il y avait quelque chose plus de l'ordre du généraliste que d'une thématique France (vaste elle-même, soit), une sorte de parenthèse qui aurait pu se caser dans n'importe quel collectif.

Par ailleurs, chez les Coréens, j'avais l'impression de voir des fantasmes personnels prendre forme plutôt qu'un regard sur la France. J'étais assez étonnée de cet attrait très particulier pour l'art et l'histoire (Van Gogh, Millet, Versailles...), je m'attendais à plus contemporain comme vision, mais chaque récit a tout de même son petit charme et exotisme.

Il y avait toutefois un épisode qui sortait réellement du lot pour moi ici, et qui vaut vraiment le détour, c'est "Duel à Montmartre" de Suk Jung-hyung. Déjà, graphiquement, c'est franchement bluffant, mais en plus, ce récit de la rencontre et du duel entre deux artistes, l'un français, l'autre coréen, m'a énormément plu, car c'est en plein coeur de cette thématique du choc des cultures et des civilisations, en plein Paris artistique ici, et il y a une véritable réflexion sur la psychologie de l'artiste. J'ai trouvé ce récit fort, touchant et drôle, et ça en quelques pages, magistral !

"Il existe des points communs à tous les artistes du monde, quel que soit leur pays.
Primo, ils ont quelque chose à exprimer. Secundo, ils ont une soif infinie de la découverte de soi.
Mais tout seul, c'est impossible."  

Je me répète sans doute mais j'adore vraiment ce genre d'initiative qui consiste à mettre à l'honneur un pays à travers le regard et la plume d'auteurs de BD confirmés. C'est encore plus palpitant quand ils viennent de pays différents. J'aime cette idée d'échange, de partage et d'ouverture culturel !

Dans la même collection, étaient déjà parus Japon et Chine. Vivement les projets suivants !

12 commentaires:

  1. Bon, sûrement rien ici, mais on ne sait jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils ont l'air quand même assez bédéphiles par chez toi, même si tu n'en parles pas beaucoup.

      Supprimer
    2. L'une des médiathécaires de R (l'autre ville, pas la mienne que tu connais un peu) avoue ne pas lire de BD. Mais c'est vrai que j'y trouve des pépites!
      Actuellement je suis décidée à leur demander d'acheter Day tripper, qui soulève l'enthousiasme des foules BDphiles. Tu connais?
      Ma collègue va me passer le tome 10 de De cape et de crocs (mon billet est prêt, j'attends juste le tome 10, non mais) et prévois aussi "de super BD" à me passer...

      Supprimer
    3. Daytripper, oui, c'est très coté ! Dans ma LAL et dans les bib', mais très très demandé ! Je patiente... comme avec Les chroniques de Jérusalem...
      Tiens, en parlant de collègues et de BD à passer, je ne t'oublie pas avec mon Japonais et son A nous deux, Paris ! mais il fait le tour des collègues du bureau...

      Supprimer
    4. Je n'oubliais pas ta BD france japon, mais je saurai patienter, tu pourras faire un paquet avec le Ménar, comme ça.
      Je te dirai ce que ma collègue me prêtera, en fait c'est son mari le fou de BD.

      Supprimer
    5. Yep, si je passe au Festival America, je pourrai déjà te refiler le Ménar, voire la BD du Japonais aussi, sinon oui, je ferai un envoi groupé.
      (il a l'air bien le mari de ta collègue, avec ses idées BD ! )

      Supprimer
  2. Il faudrait bien que je le lise celui-ci ça m'a l'air pas mal du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas aussi bien que je l'espérais mais l'intérêt réside dans son concept plutôt original de faire participer des auteurs de deux pays différents pour exprimer ce que leur évoque un pays.
      J'ai commencé Shim Chong au fait !;)

      Supprimer
    2. Et bien bonne lecture. J'espère que tu appréciera. Je vais commencer un Chabouté pour ce soir et j'ai trois billets à terminer.

      Supprimer
    3. Pour l'instant, ça va. Je ne pressens pas le coup de coeur mais je pense que ça me plaira au final. La période pendant laquelle l'histoire se déroule est intéressante aussi.
      Bonne lecture à toi aussi !

      Supprimer
  3. Très vraie et très belle la citation. Sans les autres, on apprend pas grand chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vraiment bien aimé ces réflexions, et la façon dont elles ont été amenés. Un chapitre particulièrement beau et fort celui-là !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^